Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vote catho

  • Les cathos votant pour leur pire ennemi

    Imprimer Pin it!

    vote catho, macron, société, politique, catholicisme, france, amaury watremezA notre époque les catholiques ont très mauvaise presse. Dés que l'on prononce ne serait-ce que le mot la meute des imbéciles se défoule et éructe en masse sur la pédophilie supposée de TOUS les prêtres, entre autres saloperies. Les catholiques ont un avantage sur les autres croyants, on ne se fera pas accuser de racisme ou de trucs en "phobe". Et en plus ils sont censés tendre la joue droite quand on leur gifle la gauche. Il faut dire aussi qu'ils tendent facilement les verges pour se faire battre. On est sidéré par leur incroyable sottise en politique et ce depuis le XIXème siècle.

     

    Il est loin le temps des guerres de Vendée.

    Il est loin le temps des Léon Bloy, des Péguy...

     

    En 2019, les catholiques voteraient Emmanuel Macron dans leur grande majorité (voir à ce lien). Ils voteraient donc pour un type mondialiste, libertaire sur le plan des mœurs et à l'inverse de la charité telle qu'ils la trouvent dans l'Évangile. Ces cathos votant en masse pour Freluquet sont des cœurs tièdes que la comédie des apparences ne gênent pas, ils oublient que Dieu les vomit comme dit Bernanos justement, de ces cathos qui une fois franchi le parvis de l'église à la sortie de la messe oublient tout. Ce sont aussi et surtout des cathos de conservatoire social, des cathos de niche en quelque sorte qui votent pour leur pire ennemi spirituel en quelque sorte.

     

    Ce n'est pas parce que Freluquet et sa mè...femme donnent de temps en temps des petits coups de goupillon qu'ils sont sincères, juste cyniques, même si les imbéciles haineux cités en début de texte trouveront ça insupportable et les traiteront de grenouilles de bénitier.

     

    Le sens de l'autre, "l'Agapé" c'est bien beau, mais qu'est-ce qu'on fait pour le pognon ? C'est plus important que bien vivre et s'ouvrir ou donner aux autres. Et tout aussi sérieux que le pognon qu'est-ce qu'on fait pour conserver ses privilèges et prébendes le plus longtemps possible ? Qu'est-ce qu'on fait pour éviter au maximum l'exogamie ? Qu'est-ce qu'on fait pour garder ses privilèges et ses réseaux ? Qu'est-ce qu'on fait pour éviter que les gosses se marient n'importe comment et avec n'importe qui ? Par exemple hors de leur milieu social, ce qui est une catastrophe pour ces cathos...

     

    Pratiquer, recevoir l'eucharistie, se marier à l'église, faire faire leur profession de foi aux gosses, les baptiser, les envoyer aux scouts d'Europe, à la chorale, en faire des enfants de chœur deviennent d'abord et avant tout des marqueurs d'une certaine classe de nantis. Le pauvre rabbi, un certain Jésus, qui arpentait les routes de Palestine il y a un peu plus de 2000 ans  ne s'y retrouverait guère. D'ailleurs, ils ne laisseraient pas entrer ce crasseux, ce va-nu-pieds à la messe. Ils le prieraient de faire la manche à la sortie, lui fileraient sans doute un morceau de "quatre-quarts" que Marie-Eugénie la dame du cathé, une "fille gêêêniaaale", fait pour que les enfants de la paroisse aillent aux sports d'hiver.

     

    Ceux qui ont fait les "manifs pour tous", ceux qui ont lutté contre la PMA, se rendent-ils compte que Freluquet veut aller beaucoup plus loin que la loi Taubira ? Ou ne pensent-ils qu'avec leur portefeuille ?

     

    image prise ici

     

    Sic Transit Gloria Mundi, Amen

     

    Amaury - Grandgil