Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

terrorisme

  • Après l'attentat les mêmes questions indécentes

    Imprimer Pin it!

    attentats.jpgAussi sur Agoravox

     

    Il faut bien continuer à rire des imbéciles, des moralisateurs après des événements tragiques, j'ai donc souvent rigolé comme d'autres des refrains que l'on entend systématiquement après les attentats ou les tueries commises par des fous d'Allah fanatisés. Il ne faut pas faire d'amalgame, c'est pas ça l'Islam, c'est un loup solitaire, un individu isolé relevant de la psychiatrie. On connaît ces mantras auquel il faut rajouter la fameuse question posée par les arbitres des élégances politiques et leurs disciples grégaires :

     

    "Est-ce que tout cela va faire le jeu du Front National ?".

     

    Il faut la poser tout en suggérant que si le Front National était au pouvoir cela augmenterait le nombre de morts et qu'au final c'est à cause de la montée dans les urnes de ce parti que le terrorisme est devenu un tel fléau. C'est un peu comme être convaincu que poser des bougies, pleurnicher en chœur dans de grandes manifestations sur-affectives, organiser de grandes marches "blanches" pacifiques et pacifistes, cela suffira à endiguer la montée du fondamentalisme islamique, cela changera quelque chose.

    Lire la suite

  • Les nantis veulent du multicul à tout prix

    Imprimer Pin it!

    politique, société, religions, islam, islamisme, terrorisme, intégrisme, laïcité, france, nantis, amaury watremezLes nantis n'habitant pas les quartiers où la "diversité" est présente se réjouissant de la décision du Conseil d’État d'autoriser de fait le burkini, provoc islamiste, veulent du multiculturel à tout prix. Hé bien ils vont en avoir de la différence, de l'exotisme à peu de frais, de la coutume religieuse traditionnelle et pittoresque. Ils veulent du multiculturel car cela flatte leurs vanités. Il voient cela dit le multiculturel en « clichés » de cartes postales : les épices multicolores, les femmes tatouées au henné, les hommes mystérieux derrière leur look de « fier nomade du désert ». Quand ils ont un zeste de culture, cela leur rappelle leur lecture de Jean Genet sur les palestiniens.

     

    Mais leur perception de la différence ethnique demeure donc clairement colonial au fond, ce que l'on peut trouver un rien ironique. Cette conception de la différence est à géométrie variable, elle est liée au masochisme mémoriel constant que la France doit subir depuis des décennies et à cette « haine de soi » de la majorité des occidentaux évoquée par Reynald Secher, une haine d'eux mêmes les amenant à rejeter toute leur histoire, leurs racines, leurs valeurs. L'ignorance le dispute à la sottise, le salmigondis de lieux communs vaguement syncrétistes à la bouillie pour chats très superficiellement humaniste.

     

    Ce n'est en rien par humanisme qu'ils veulent du multiculturel jusqu'à l'absurde, il s'agit juste pour eux de se distraire de leur profond ennui de privilégiés décervelés, profondément amoraux comme l'étaient leurs ascendants mais de manière beaucoup moins hypocrite.

     

    On peut le leur reconnaître...

    Lire la suite

  • Chroniques du pays réel – parler de conversion à la terrasse d'un café

    Imprimer Pin it!

    Cette conversation est sur Causeur

     

    A la terrasse de « chez Panis » près de Notre Dame, j'ai entendu ce qui suit...

     

    islam,société,conversion,politique,terrorisme,fondamentalisme,amaury watremezUne jeune femme blonde en robe d'été légère, le « smartphone » est rivé à son oreille, elle a des lunettes de soleil « fashion » sur le nez. La cathédrale devant elle, le spectacle du miroitement des eaux de la Seine sous le soleil, les arbres sur les berges du fleuve, les bouquinistes, lui sont parfaitement indifférents. Les jambes élégamment croisées, un sourire mécanique sur les lèvres, elle parle, parle et parle encore avec animation à un correspondant...


    « Tu sais que Anne-Charlotte s'est convertie à l'Islam ?

    Elle porte le voile maintenant. Je l'ai eu au téléphone hier soir...

     

    C'est diiingue comme ça lui va bien moi je trouve, ça met en valeur l'ovale de son visage...

     

    (rire de connivence avec son correspondant)


    Elle trouve que c'est mieux que de toujours chercher à séduire du coup. Et puis maintenant, elle est toujours aussi libre de son corps qu'avant. C'est juste qu'elle veut que l'homme qu'elle aime en ait l'exclusive, son corps lui appartient elle fait ce qu'elle veut. Elle ne choisit de ne le montrer qu'à lui. Si on réfléchit, moi je trouve ça beau. Tu trouves pas ? Et puis si elle veut elle pourra toujours divorcer, on est quand même en démocratie. On a le droit de faire ce qu'on veut...

    Lire la suite

  • La masturbation intellectuelle des bons apôtres

    Imprimer Pin it!

    intello.jpgLe retour des mauvaises habitudes n'a pas entendu bien longtemps après l'égorgement du père Hamel et la mort d'une religieuse à Saint Étienne du Rouvray. Après quelques jours de lucidité, les arbitres des élégances politiques ferment à nouveau les yeux s'adonnant à des plaisirs politiques honteux sans aucun remords et plus ou moins consciemment...

     

    L'adolescent boutonneux dans l'intimité de sa chambre découvrant la masturbation maladroitement en tirera un peu de plaisir ahané en guettant la porte de sa chambre et cela le poussera à rechercher la compagnie du beau sexe. Plus tard s'il est célibataire ponctuellement, il considèrera cela comme une habitude plus ou moins bonne, un rien honteuse, une manière hygiénique de se consoler de l'inassouvissement de ses désirs, de sa solitude. Et gloire soit rendue au progrès technique Internet et le rouleau de Sopalin permettent depuis quelques années de faire l'économie de l'achat de « magazines pour hommes » souvent onéreux. Certains acharnés peuvent ainsi se noyer dans le porno H24...

     

    « Monsieur est connaisseur » me rétorquera-t-on, je sais. Mais je suis sans doute loin d'être le seul.

     

    L'intellectuel bien pensant, l'éditorialiste assermenté de gauche ou de droite « républicaines », le journaliste comme il faut, le prélat dit de progrès médiatique ou non, tous aiment beaucoup également la masturbation mais intellectuelle. C'est pour eux également une de ces mauvaises habitudes dont ils ont beaucoup de mal à se défaire sauf qu'ils n'en ont absolument pas conscience et encore moins honte. Ils font toujours cela au grand jour, au vu et au su de tous les passants. C'est aussi leur manière de se consoler de la réalité en fantasmant dessus. Ils fantasment d'ailleurs comme au sein de toute l'élite sur quelque chose qu'ils ne connaissent plus depuis belle lurette ou de très loin, sauf s'ils ont du personnel de maison (NB : C'est encore mieux si celui-ci est « issu de la diversité »).

    Lire la suite

  • La peur tétanisante de faire le jeu du FN

    Imprimer Pin it!

    politique, société, islam, hypocrisie, chape de plomb intellectuelle, amaury watremez, politiquement incorrect, islamisme, terrorismeOn me dira qu'il y a les sites complotistes ou groupusculaires allant très loin dans le délire. Eux n'ont aucun souci avec les bons sentiments ou un code de bonne conduite politiquement correcte. Eux s'en foutent de faire ou non le « jeu du FN » tout en ayant l'avantage d'être des épouvantails utiles que l'on montre pour faire taire toute velléité de contradiction même rationnelle. Ils font le jeu des bourgeois pédagogues et autres grandes âmes. Bien sûr, ils sont le plus souvent courageux mais pas téméraires, délirant sous pseudonymes et l'on sait également que dans ces groupuscules on a un flic, un militant...

     

    Et puis il y a les éditorialistes et journalistes qui ont eu le courage de dépasser les butoirs fixés par les bons apôtres sans pour autant sortir des rails de la bienséance, qui argumentent et étaient leurs discours en évitant les injures, la diffamation, la calomnie ou les attaques sous la ceinture.

     

    Mais même parmi ces journalistes moins politiquement corrects, juste plus lucides, on est finalement encore dans la terreur panique de déplaire de trop aux arbitres des élégances politiques en « faisant le jeu du FN » en énonçant clairement les réalités de l'islamisme grandissant dans les quartiers, de la violence religieuse évidente, de la multiplication des signes de rejet de nos valeurs. Dés que l'on évoque la question du voile ou de la radicalisation évidente des gosses de banlieue pour diverses causes dont le détricotage du Service Public, ils savent très bien qu'ils seront soupçonnés d'islamophobie, de racisme voire pire encore...

    Lire la suite

  • Le cancer du fondamentalisme

    Imprimer Pin it!

    politique, islam, société, islamisme, terrorisme, saint etienne du rouvray, amaury watremezDepuis quelques jours se multiplient les articles, dont les miens sur mon blog, sur les attentats islamistes commis ces derniers temps. Tout le monde essaie de comprendre à sa manière. Tout le monde tente de se ressaisir et de trouver la meilleure attitude face à la haine de fondamentalistes décervelés par une propagande habile sur le réseau et dans la vie réelle. Les uns comme les autres en appellent à leurs références personnelles, aux auteurs qu'ils aiment, aux philosophes qu'ils chérissent, à leurs valeurs. D'aucuns ironisent sur l'islamisme « près de chez nous » et la récupération cynique en étant faite en vue des élections présidentielles en 2017.

     

    Tout cela est normal et humain. Mais que faire face à la haine et à la sottise obscurantiste ? Que faire face à la violence chimiquement pure de gosses dont la cervelle a été lavée par des salauds sans scrupules ? Que faire alors que ces tueries peuvent venir de n'importe qui en somme, les auteurs des massacres derniers échappant à toutes les analyses « classiques » du terrorisme ?

     

    Nous sommes tous dans la sidération finalement alors qu'il suffisait juste de regarder autour de nous dans la rue, dans les transports en commun, dans les commerces depuis quelques mois. Il y a une prolifération des signes objectifs et clairs de refus des valeurs nationales, de déni total de la Liberté, l'Egalité, la Fraternité et la Laïcité. Ces signes objectifs montrent le rejet de l'état de Droit tel qu'il est construit en France, la haine de l'émancipation des femmes, de la libération de la morale individuelle, de la richesse de nos cultures littéraires et artistiques....

    Lire la suite

  • L'ambivalence des musulmans de France

    Imprimer Pin it!

    islam, religions, politique, terrorisme, société, Daesh, saint etienne du rouvray, amaury watremezJe me souviens juste après les attentats du 13 Novembre 2015 être allé prendre un café dans un bistrot de Mantes la Jolie face à la gare en attendant ma correspondance. La télévision diffusait des reportages en continu sur la tuerie du Bataclan. J'y était le seul français « non issu de la diversité » selon la formule un chouïa hypocrite. Avant que je n'entre les discussions semblaient endiablées, l'on parlait beaucoup. Ce qui revenait beaucoup quand je suis rentré était que les médias français mentent tous sur l'islamisme. Une fois assis au zinc, un drôle de silence, tendu, s'instaura dans la salle. L'atmosphère était tendue...

     

    Je me suis rappelé cet épisode anecdotique après le meurtre du père Hamel et d'une religieuse à Saint Étienne du Rouvray. Alors bien entendu, il n'est pas question dans ce texte d'affirmer que tous les musulmans de France sont des terroristes en puissance, encore moins demander pour eux l'application d'une loi martiale. Leurs pratiques religieuses, bien qu'entrainant parfois des revendications en contradiction avec la laïcité, sont en règle générale pacifiques. Personne ne peut remettre cela en question...

     

    Une fois que les élites ont évoqué cela, ont prononcé le classique « pas d'amalgame » ou le « c'est pas ça l'Islam » après tout les attentats, elles s'arrêtent là. Elles ne vont pas plus loin dans le questionnement par peur panique de perdre de leur aura de progressistes ou de passer pour des séides du Front National, d'être assimilés à des « ploucs franchouillards » qu'elles méprisent cordialement. Il existe pourtant des pistes de réflexion à emprunter, des pistes demandant certes un peu plus de courage que les grands mots, les belles phrases, les poses romantiques....

    Lire la suite

  • Le nécessaire chemin de Damas des catholiques français

    Imprimer Pin it!

    catholicisme, saint etienne du rouvray, terrorisme, islam, société, amaury watremez« Combattre avec les armes de la Paix et du dialogue » : dit monseigneur Lalanne en voyage aux JMJ de Cracovie en direct sur BFM-TV. Moi le premier je suis d'accord mais le dialogue suppose que l'autre ait envie d'écouter, envie de répondre, envie de discuter. Et la Paix n'implique de perdre toute lucidité, toute force de caractère, toute fermeté face à l’innommable. Rechercher la Paix se fait par le haut et non par la mise en place d'un plus petit commun dénominateur. Les catholiques ne sont pourtant pas des moutons dociles que l'on mène à l'abattoir. Ils ont le devoir de préserver la vie, leurs vies et celles de leurs frères et sœurs en tout premier lieu et de le faire en étant forts.

     

    Et on ne raisonne pas avec des croyants fanatisés, embrigadés jusqu'à leur mort pour eux glorieuse.

     

    Je songe à certains commentateurs d'une indécence sans nom au moment de l'attentat d'Orlando le 12 juin osaient comparer LMPT et le soit-disant Etat Islamique, ils n'étaient pas rares non plus parmi les catholiques ceux qui leur donnaient raison et battaient leur coulpe. Cela ne faisait aucun doute, il y avait trop de catholiques séduits par la nostalgie des heures les plus sombres de leur histoire. Certains catholiques aiment depuis des décennies tendre l'autre joue. Ils le font avec enthousiasme, font de la foi chrétienne, catholique, un salmigondis vaguement sociétal consistant en gros à être gentil avec tout le monde. Ils confondent la charité avec la faiblesse de caractère, la mièvrerie....

    Lire la suite

  • Chroniques du pays réel – Dans le train de banlieue

    Imprimer Pin it!

    politique, islamisme, terrorisme, attentats de nice, société, politique, islam, FN, LR, PS, amaury watremez

    Partagé 1600 fois sur Causeur

     

    Cette première chronique du pays réel est sur Causeur

     

    Elle a aussi été reprise sur le site du CRIF

     

    Plutôt que de disserter savamment et doctement sur l'islamisme et ses conséquences, de l'évoquer sur le ton de la conversation mondaine, feutrée et policée, j'ai eu envie d'en parler de manière plus directe en faisant la chronique du pays réel en 2016...

     

    Dans un train de banlieue de Paris-Montparnasse à Versailles-Chantiers sans rien de particulier ni de remarquable en fin d'après-midi...

     

    Une jeune femme voilée avec sa mère qui elle ne l'est pas et un bébé sont accroupies par terre, la poussette en travers du passage sur la plate forme du wagon. La plus jeune tapote constamment son portable tout en parlant entre ses dents à sa mère et à la cantonade. La plus jeune a un visage de madone, pâle et délicat, la mère a des traits fins en contradiction avec leurs attitudes. Elles boivent nerveusement au goulot d'un pack de jus de fruits toutes les dix secondes.

     

    Toutes deux sont très agressives, fébriles au dernier degré....

    Lire la suite

  • Attendre quoi d'un peuple coupé de ses racines

    Imprimer Pin it!

    pays, france, histoire, terrorisme, attentats de nice, amaury watremezLes populations terrifiées, à juste titre, par les massacres des musulmans radicalisés du Bataclan et de Nice ne savent plus réagir qu'en posant des bougies ou des bouquets, en choisissant « je suis...ceci ou cela » sur « Facebook », en défilant dans de grandes « marches blanches » sans lendemain puis hélas retournent à leur individualisme. Ils font suivre de belles histoires bien mièvres, rassurantes convaincus que la terreur ne va pas durer, que tout va revenir à la normale consumériste et festiviste. Il suffit de le souhaiter, de dire que « c'est pas ça l'Islam » que les musulmans sont modérés et gentils dans leur immense majorité, que tout ira bien.

     

    Peut-on le leur reprocher ?

     

    Cela fait des décennies que l'idée nationale, le sentiment d'appartenance à un peuple, à une histoire, à une culture, sont systématiquement raillés, conchiés et traînés dans la boue. A droite comme à gauche c'est un masochisme mémoriel constant qui domine lorsqu'on évoqué l'histoire de France récente ou non. Rien n'est à retenir, tout est à jeter aux ordures dans notre passé. A droite on reste tétanisé par l'arbitrage moral de la gauche. A gauche on est encore persuadé d'avoir la mission de guider le peuple même malgré lui....

    Lire la suite

  • Les deux questions à 1000 Euros

    Imprimer Pin it!

    islam, terrorisme, attentat nice, politique, société, amaury watremezDepuis les massacres du Bataclan le 13 Novembre et depuis celui du 14 juillet à Nice, il n'y a véritablement que deux questions brûlantes qui agitent, qui terrorisent véritablement, les politiques et aussi les observateurs émérites desdits politiques, enfin du moins c'est eux qui se prétendent tels, émérites :

     

    La première est que ces attentats c'est bien embêtant car cela risque fort de faire le jeu du Front National, selon la formule de Joffrin, et d'amener Marine le Pen au deuxième tour des présidentielles en 2017 en tête des sondages. Notons qu'un blogueur, un commentateur critiquant la bonne parole multiculturelle, l'angélisme quant au sujet de l'insécurité, fait obligatoirement « le jeu du FN ». La formule n'est là que pour camoufler -mal- la paresse intellectuelle des arbitres des élégances politiques.

     

    Ce qui terrorise surtout les politiques hommes et femmes ainsi que les éditorialistes dans leur sillage dans la montée du FN et la posssibilité de son arrivée au pouvoir, ce n'est pas les idées de la famille le Pen de toutes façons. Et cela amène à la deuxième question brûlante. C'est la peur panique de ne pas pouvoir réaliser au mieux ses ambitions de carrière. C'est la crainte abjecte pour les observateurs avisés du pouvoir de perdre leur « rond de serviette » de « bon client » à la télévision et ailleurs, chacun dans sa « case » dans son « emploi de comédie ».

     

    Et tous les avantages substantiels allant avec...

    Lire la suite

  • Trop de patience mal venue

    Imprimer Pin it!

    islam, terrorisme, attentat nice, politique, société, musulmans, islamisme, Daech, amaury watremezIl y a quelques jours encore, les bonnes âmes, les grands esprits, les élites intellectuelles se demandaient avec sérieux et componction s’il était bien raisonnable de laisser 24h sur 24 filmer Salah Abdelslam dans sa prison. D’autres encore se félicitaient que des jeunes gens aussi sympathiques et enthousiastes que ceux de Tarnac soient enfin blanchis de toute accusation. Lentement mais sûrement, la France redevenait le pays des « Lumières » de Voltaire et du progrès inculqué au peuple par ceux qui savent. Cerise sur le gâteau, l’état d’urgence allait s’arrêter au 26 juillet…

     

    Ils étaient nombreux à gauche comme à droite à se réjouir que le populisme, quel danger ma chèèère, le poujadisme tellement vulgaaire, n’aurait pas le dernier mot. C’était à entendre ces belles âmes le vrai danger qui les rendait inquiets d’un risque de retour des fameuses heures les plus sombres de notre histoire. Parmi certains catholiques on souhaitait avec des larmes dans la voie « bon Ramadan » aux musulmans, on s’auto congratulait d’être vraiment accueillants à ce point, vraiment d’une charité hors pair que cela méritait bien de tolérer des voiles intégraux, des barbes un peu fournies et des congrès entre autres de l’UOIF où il était discuté de la réalité de l’âme chez les femmes ou pas.

     

    Et puis hier un salopard d’une haine absolue, un musulman radicalisé, a foncé dans la foule de la fête du 14 juillet à Nice massacrant aveuglément des dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants. Le fait que ce soit apparemment un individu isolé n’est en rien rassurant, cela prouve juste une chose. Ces actes peuvent maintenant être commis par n’importe quel musulman radicalisé dans son coin, dans une « mosquée des caves » ou en plein jour. Et c’est cela qui fait le plus froid dans le dos....

    Lire la suite

  • Assez d’analyses analysantes analyseuses analysatrices de l'islamisme

    Imprimer Pin it!

    attentat-ataturk-istanbul_5624907.jpgAprès l’attentat suicide d’İstanbul, il s’en trouvera encore pour répéter les mêmes refrains tels des « mantras » rassurants :

     

    «  C’est pas ça l’Islam »,

     

    « Faut pas stigmatiser »,

     

    Et le célèbre « Pas d’amalgame », la majorité des musulmans étant censée désapprouver avec force et vigueur les attentats et autres exactions de Daech et ses affidés.  On remarque que parmi les peuples on les écoute de moins en moins ces formules de plus en plus vides.

     

    Il s’en trouvera également encore beaucoup de droite comme de gauche pour se hâter d’analyser en long, en large et en travers ce qui vient d’arriver, ne cherchant qu’à mettre en lumière « leur » point de vue forcément supérieur, ergotant des lignes et des lignes, ratiocinant, revenant qui sur la laïcité, qui sur la place des religions, omettant soigneusement de poser la question de celle de l‘Islam en Europe et ailleurs, finissant par s’invectiver comme d’habitude se traitant d’islamophobes ou philes, entretenant encore le spectacle et la comédie de polémiques sans fondement.

     

    Et ne changeant strictement rien de rien à leur comportement ou leur habitudes, acceptant les compromis, les coups de canifs de plus en plus nombreux dans le contrat républicain, et qui ne viennent pas des juifs mêmes les plus orthodoxes ni des catholiques les plus « tradis » possibles. On note que finalement la plupart des « islamophobes »  et autres défenseurs de l’identité séculaire de la France, virtuellement, se défoulent sur les réseaux mais sont aussi lâches que les autres lorsqu’une jeune fille se fait brutaliser, exciser, marier de force j’en passe et des pires…

    Lire la suite

  • La question qui fâche

    Imprimer Pin it!

    politique, société, foi, religions, islam, terrorisme, boire, baiser, bouffer, amaury watremez

    Je pose la question qui fâche également sur Causeur

     

    Il est donc une question certes très provocatrice qui n'est cependant jamais posée depuis les attentats du 13 Novembre, vais-je faire preuve de retenue et ne pas l'exposer ? Je vais me gêner :

     

    Est-ce que notre société telle qu'elle est dans son jus actuel mérite réellement de survivre ?

     

    Il n'est de toutes façons pas du tout certain que face à l'Etat soit-disant islamique, face à la terreur, à l'abomination de crimes commis par des dégénérés fanatisés, elle y arrive. Elle n'en a pas la force morale. Quel vilain mot j'emploie là je sais ! Dans notre société ce mot étant synonyme de graves contraintes insupportables. Il implique en premier lieu d'avoir conscience que nos actions ont des répercussions sur le bien-être des autres êtres humains peuplant cette planète...

     

    Gravement, pensent-ils, des dizaines de spécialistes de l'Islam, de la politique moyen et proche orientale, des « spécialistes en tout » ayant leur « « rond de serviette » à la télévision chacun dans son « emploi » de comédie dissertent sur les causes de la situation à laquelle nous sommes confrontés actuellement. Mais jamais ils ne se risqueront à évoquer cette question pourtant fondamentale....

    Lire la suite

  • De repentirs en compromis

    Imprimer Pin it!

    attentats de Bruxelles, terrorisme, société, politique, hypocrisie, amaury watremezCe soir je ne regarderai sûrement pas les chaînes d'informations ou les journaux télévisés. Je n'ai aucune envie d'entendre un spécialiste certifié conforme ou un professionnel de la profession évoquer encore la nécessité du « padamalgam » ou le fameux « la majorité des musulmans sont pacifiques » ou encore le célèbre « cépassalislam ». Et m'agacer pour rien car ainsi que le disait mon grand-père « on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif » et il est extrêmement compliqué d'ouvrir les yeux d'un imbécile fût-il pontifiant pour lui faire prendre conscience de son aveuglement.

     

    De plus critiquer ces réponses toutes faites, littéralement « pavloviennes », parfaitement déconnectés des faits, « hors sol », c'est risquer de se faire traiter de fââchiiste, voire de nostalgie coupable envers les fameuses z-heures les plus sombres de notre histoire ( les HLPSDNH TM°). Ils n'ont pas entièrement tort, nous y sommes aux heures sombres et nous allons sans doute ne récolter que « le sang et les larmes.

     

    Comme d'habitude.

     

    C'est tellement plus simple, tellement moins fatiguant que la réflexion sur ce problème d'une gravité inédite dans notre pays....

    Lire la suite

  • Salafiste ou salle à fist ?

    Imprimer Pin it!

    société, religions, politique, islam, terrorisme, amaury watremezSi avec ça je n'ai pas de fatwa...

  • Sidération explication perdition

    Imprimer Pin it!

    politique, société, islam, terrorisme, amaury watremezIls sont nombreux à s'étonner encore sidérés littéralement par les attentats du 13 novembre tels un lapin pris dans les phares du 4X4 d'un quinquagénaire ayant besoin de compenser son micropénis de notable, (je ne sais pas si tu en fais partie ami lecteur) :

     

    Comment a-t-on pu en arriver à une telle situation d'une gravité aussi évidente ?

     

    Comment a pu naître une telle coupure entre les populations en France et en Europe ?

     

    Comment les choses ont-elles pu dégénérer à ce niveau de rejet de l'autre, de violences, de haine poussant des gosses mêmes pas précaires à massacrer aveuglément ?

     

    Et comment se fait-il que notre société soit incapable de réactions autres que l'émotion ?

     

    Pourquoi le « vivrensemble » est-il mort et enterré depuis déjà longtemps...

     

    Lire la suite

  • La Liberté pour quoi faire ?

    Imprimer Pin it!

    politique, société, Bernanos, islam, terrorisme, Amaury watremez, démocratie

    Très actuel, non ?

     

    De Bernanos dans "La Liberté pour quoi faire"


    unebernanos.jpg"La menace qui pèse sur le monde est celle d'une organisation totalitaire et concentrationnaire universelle qui ferait, tôt ou tard, sous un nom ou sous un autre, qu'importe ! de l'homme libre une espèce de monstre réputé dangereux pour la collectivité tout entière, et dont l'existence dans la société future serait aussi insolite que la présence actuelle d'un mammouth sur les bords du Lac Léman. Ne croyez pas qu'en parlant ainsi je fasse seulement allusion au communisme. Le communisme disparaîtrait demain, comme a disparu l'hitlérisme, que le monde moderne n'en poursuivrait pas moins son évolution vers ce régime de dirigisme universel auquel semble aspirer les démocraties elles-mêmes."

  • Proust contre les barbares

    Imprimer Pin it!

    Marcel_Proust_1900-2.jpgUn excellent remède à la barbarie ambiante, aux millénarismes délirants, quelle qu'ils soient, c'est de toute éternité comme dirait quelqu'un la Littérature.

     

    D'ailleurs les barbares, tous les barbares, y compris les techno-barbares tout aussi ignorants, arriérés, infantiles, incultes, détestent. Ils brûlent les livres car ceux-ci contredisent leurs certitudes mortifères. Ils les brûlent sous divers prétextes futiles et se parant des meilleurs intentions. Ils leurs arrivent parfois de feindre un intérêt pour l'écriture en la cantonnant à un divertissement pédagogique entretenant leurs théories, leur vulgate idéologique ou théocratique. Ils ne peuvent pas comprendre la gratuité première de l'écriture, que cela n'a pas à être utile en société au sens quantifiable du terme.

     

       Je parle bien de Littérature et d'écrivains véritables non des scribouillards laborieux couchant leur psychanalyse sur papier devant tous les passants pour vendre leur came. Relire Proust, et « la Recherche du temps perdu », souvenir fabuleux d'un monde hyper-civilisé maintenant disparu est une bonne thérapie contre les arriérés, les tarés haineux, les autistes informatiques. « Fabuleux », rappelons le en passant, est le qualificatif employé par Léon Daudet, aux antipodes politiques de cet écrivain, et pourtant admirateur de « Du côté de chez Swann ». L'amour des Lettres unit toujours, s'il est sincère du moins....

     

    Ils ne sont plus tellement nombreux ceux qui lisent vraiment le délicat Marcel :

    Lire la suite

  • Ordonnances d'après tuerie

    Imprimer Pin it!

    attentats du 13 novembre, islam, terrorisme, Daech, politique, ps, bfm, itélé, askolovitch, amaury watremez

    Tout à l'heure je suis allé prendre un pot en terrasse, la première chose à faire en réponse aux salauds de vendredi. J'ai pensé aussi à ces jeunes réputés décadents et incapables de quoi que ce soit tellement formidables face à la tragédie, capables de grandeur encore. J'ai pensé aussi à tous ces "salauds de fonctionnaires" qui se sont démenés le soir de la tuerie pour sauver le plus de monde possible. Qui osera encore dire qu'ils sont trop nombreux, surpayés et paresseux ?

     

    Et puis il y a les autres...

     

    Je me disais que cette fois de par l'ampleur du drame ils avaient compris. Je pensais qu'ils se taieraient, qu'ils feraient preuve de décence. Mais les charlatans habituels, des médecins de Molière en plus grotesque encore s'en sont donnés à cœur joie. Leurs médicaments habituels illustrent fort bien ce petit billet. J'étais pourtant persuadé qu'ils ne sortiraient pas les formules habituelles ou que ceux trépignant d'impatience en attendant le choc des civilisations les excitant la fermeraient pour une fois.

     

    Je me trompais,

     

    Et je ne parle même pas des délirants du complot imputant la responsabilité des massacres qui aux services français (dont cette habituée des saloperies hypocrites) qui au grand complot judéo-sionisto-maçonnique habituel (impliquant parfois les « reptiliens » ou autres créatures baroques) !

     

    Le complotiste est comme « l'initié » il n'est pas possible de le faire changer d'avis, son conspirationnisme le consolant de la médiocrité de son existence. Et il ne peut pas s'en empêcher, il faut que ça sorte...

    Lire la suite

  • Le volcan se réveille

    Imprimer Pin it!

    127 morts, plus de 200 blessés

     

    des-rescapes-de-l-attaque-et-de-la-prise-d-otage-de-la-salle-de-concert-du-bataclan-a-paris-le-14-novembre-2015_5463170.jpgVous dansiez au-dessus du volcan, vous regardant le nombril sur le net ou ailleurs.

    Le volcan se réveille...

     

    Les fanatiques, comme tous ceux de leur espèce, ont la haine de la vie, la haine de la joie et ce sont des lâches...

     

    politique,société,islam,religions,terrorisme,france,amaury watremezVous vouliez le choc des civilisations, il vous faisait bander ? Vous l'avez...

     

    Il n'est plus temps de parler politique, respectons les morts

     

    Sur ce blog on a déjà parlé des lâches, de la patience mal venue, des compromis avec la Laïcité sur laquelle vous chipotiez

     

    Ci-dessous le véritable ressenti des attentats dans les "quartiers"

    politique, société, islam, religions, terrorisme, france, amaury watremez

     

  • L'esprit de Munich

    Imprimer Pin it!

    ou Le courage c'est pour quand ?...

     

    Certes...

     

    CNDAXmqWgAAw1BC.jpgCertes, certes, les deux américains ayant maîtrisé le taré fanatique du « Thalys », un gros malin comme on va le voir, avaient un entraînement de « marines », ça aide. Et ils ont eu de la chance, le débile haineux ne sachant pas se servir de son arme, celle-ci s'est enraillée. Gros malin car il a expliqué avoir trouvé une kalachnikov, ses munitions, une arme de poing et un cutter dans un parc, ça arrive tous les jours, et selon sa défense il voulait juste commettre un braquage, torse nu et après avoir récité fébrilement des versets du Coran dans les chiottes du « Thalys ».

     

    Pour divers complotistes délirants, c'est bien entendu un agent du lobby « sioniste ». Ils ne parlent jamais de lobby « juif », ils ne sont pas fous, ils savent que c'est puni par la loi en France...

    Lire la suite

  • La pudeur de monsieur Merah père

    Imprimer Pin it!

    politique, merah, société, terrorisme, bêtise, fanatisme, tarés, amaury watremezJe comprend presque monsieur Merah, père. En effet, pour un père, un enfant, fût-il un monstre aux yeux du monde, reste à tout jamais son enfant, quelles que soient les actions qu'il ait commises. Monsieur Merah père se trouve en ce moment en toute illégalité et en toute impunité à Toulouse malgré une interdiction de séjour pour réclamer un nouveau titre de résident. Je n'arrive pas à comprendre une chose d'ailleurs. Que fait-il en France, ce pays islamophobe ? Cette terre de racistes odieux ? Pourquoi n'est-il pas resté à Alger, terre de libertés et d'expression démocratique ce qui est de notoriété publique, non ?

     

    Mystère !...

     

    Par contre, en tant que père, il devrait justement comprendre que les billevesées qu'il raconte sont d'une impudeur presque abjecte envers les victimes des tueries commises par son fils qui a tué trois militaires français, d'ailleurs d'origine maghrébine et de confession musulmane ironie du sort, et trois enfants juifs car juifs et le père de deux d'entre eux. Les meurtres exsudent la bêtise crasse de Mohammed Merah en plus de sa haine, la sottise abyssale de tous les fous fanatiques contredisant ce qu'ils affirment être leur Foi par leur violence extrême car on a du mal à comprendre si Allah n'est que compassion qu'est-ce qui justifie de tuer son prochain ?...

     

    Ah oui, j'oubliais, un fou fanatique qui tue des innocents au nom du Coran est un loup solitaire plus vraiment musulman, on ne se posera pas la question de l'urgence d'une exégèse de ce livre saint...

    Lire la suite

  • Le retour de la revanche de la culture de l'Excuse

    Imprimer Pin it!

    Depuis quelques jours, gravement, doctement, sur les plateaux télévisées, sur Internet et à la radio les « gazetiers » et les politiques se demandent comment on a bien pu en arriver là :

    La-France-peripherique-les-invisibles-sous-le-projecteur_visuel.jpg

    A la montée du fondamentalisme musulman dans les « cités » et les banlieues dites « difficiles » ,

     

    Au problème gravissime et très inquiétant des réseaux djihadistes en France...

    Lire la suite

  • Le désarroi de la gauche pédagogue

    Imprimer Pin it!

    images empruntées à bédéthèque.com (tirée de « Monsieur Jean » de Dupuy et Berberian)

    politique, Islam, société, terrorisme, Charlie Hebdo, Amaury Watremez

    Les liens en « gras » dans cet article ont été tous vérifiés permettant d'appuyer l'argumentation et aussi d'inscrire cet article dans une démarche d'écriture « durable » après les attentats tragiques à « Charlie Hebdo »...

     

    Depuis quelques jours, lisant divers articles sur le net, parcourant des éditoriaux de journalistes de gauche et autres auteurs de progrès, je suis frappé par leur désarroi profond face à la situation tragique dans laquelle les exécutions sommaires commises par les abjects frères Kouachi, l'assassin grotesque et grandiloquent Amedy Coulibaly plongent la France. J'emploie l'expression de « gauche pédagogue » à dessein pour ne pas utiliser le vocable « bobo ». Le terme de "gauche pédagogue" permet de renvoyer dos à dos tous ces doctorants ès "tartufferies".

    Lire la suite

  • La judéophobie issue de la diversité

    Imprimer Pin it!

    Mehdi Nemmouche, le tueur présumé des victimes de l'attentat lâche et odieux du musée juif de Bruxelles, français vivant à Roubaix, est, ô surprise !, issu de l'Islam radical, endoctriné en Syrie par les fameux « rebelles » et vrais djihadistes. Sur certaines chaînes d'infos, on parle de lui comme d'un « loup solitaire », ce qu'il n'est pas puisque pour acheter les armes utilisés et voyager un peu partout en Europe, il a nécessairement bénéficié de complicités, de structures organisés et de fonds à peine clandestins venant de l'étranger :

     

    Screen-Shot-2014-06-01-at-10.28.59-AM.png

     

    Principalement le Maroc, le Qatar, l'Algérie, pays que l'on a laissé financer des constructions de mosquées dont les imams souvent ignorants du Coran prônent une religion obscurantiste fondée sur des traditions dont certaines sont des innovations extrêmement récentes découlant des « révolutions islamiques » à « l'iranienne », les premières victimes de cet obscurantisme étant les femmes et les jeunes filles.

     

    Les municipalités et l'état français sont maintenant beaucoup plus conscients de la nécessité d'aider à développer un Islam de France apaisé mais il semble bien qu'il soit trop tard, qu'il y ait eu trop de compromis avec la laïcité, beaucoup trop de patience mal venue, beaucoup trop d'indulgence avec des vulgaires fanatiques qui testent nos limites de résistance aux revendications communautaristes, jouant justement sur les droits et libertés que leurs offrent, à juste titre, nos démocraties et les failles qu'ils y dénichent.

     

    Certains feignent de s'étonner et de découvrir ce qui croît dans les banlieues françaises depuis déjà des années considérant que le racisme et la xénophobie sont l'apanage des « souchiens » caucasiens :

     

    Il y aurait une judéophobie des plus abjecte engendrée par cet Islam fondamentaliste, sous couvert d'antisionisme bien entendu. On ne dira à ce propos jamais assez la responsabilité énorme que portent de ces groupes dits antisionistes de droite comme de gauche qui s'imaginent défendre la cause du peuple palestinien en poussant à la haine d’Israël et des juifs par bêtise et pour se donner ne serait-ce qu'à eux-mêmes bonne conscience et une image flatteuse de leur petite personne. Et se comportent avec ceux-là même qu'ils prétendent défendre en néo-colonialistes. Je me rappelle de ces conférences auxquels j'ai participé sur le conflit israélo-palestinien où il y avait à chaque fois un « bon sauvage » alibi, qui n'avait pas le droit d'ouvrir la bouche, venu témoigner de sa vie à Gaza ou Bethléem une dizaine de secondes au grand maximum.

     

    Cette haine des juifs je l'ai constaté personnellement « de visu » il y a dix ans à Créteil sur le mur de la synagogue souillée par des « tags » haineux, quotidiennement selon les témoignages des habitants autour, tout les jours. Ces « tags », personne n'en a parlé. Ou à peine. A ceux qui s'en émouvaient, on avait répondu que « oui bien sûr mais enfin on voit ce qu'Israël fait en Palestine », ce qui ne justifie rien, mais ne retire rien à la violence envers les palestiniens de par la colonisation des territoires.

     

    La haine et la violence ne justifient pas la haine et la violence. Jamais.

     

    Je me souviens également des jeunes de « quartiers » à qui pour se détendre avant les grandes vacances, je souhaitais passer un film que je m'imaginais anodin et divertissant : « Rabbi Jacob » avec De Funès. Dés la deuxième minute du film, lorsque à l'écran on voit des juifs « hassidim » de Brooklyn, les injures, insultes, noms d'oiseaux, railleries ont fusé immédiatement, une violence verbale prononcée par des gosses qui pourtant avaient parfois subi eux-mêmes le rejet et la xénophobie.

     

    J'ai aussitôt arrêté la projection me sentant désarmé face à cette haine affirmée sans complexes, arrivant à dialoguer avec ces jeunes car pouvant invoquer mon séjour à Jérusalem et parlant un peu arabe (en particulier les gros mots ce qui est utile).

     

    Alors oui, bien sûr, tous les musulmans de France et d'Europe ne sont pas des extrémistes mais la judéophobie se banalise dans les écoles, les familles, les entreprises, dans la rue sans que personne ne fasse quoi que ce soit, tente d'éduquer, de sanctionner aussi et de rappeler à la loi. Le « keffieh » palestinien, qui est un symbole d'appel à la lutte armée contre l'Occident et ses valeurs, est porté innocemment par des gosses pour qui c'est un accessoire de mode comme un autre. Parfois moins innocemment, je me souviens de cette ancienne coopérante tenant à traverser le Sentier à Paris affublée de ce foulard qui est en lui-même un signe de rejet.

     

    Je ne sais pas, peut-être que contre cette haine une chanson de Yannick Noah ou de Benjamin Biolay aurait de l'effet ? Qui sait ?

     

    image prise ici

  • Révélations sur la "Bande à Basile"

    Imprimer Pin it!

    bande_a_basile_derriere_bar.jpgC'est fait, la "Bande à Basile" (sur la photo même derrière les barreaux ils se moquent de l'autorité), gang d'activistes beaucoup plus dangereux qu'Al Quaïda, a été démasquée. En effet, ce pseudo-groupe de musique de variétés entre la folk et des rengaines pour enfants a tombé le masque (On aurait pu s'en douter, l'un d'eux, Claude-Michel S. portant un patronyme apatride). Cela fait en effet des années qu'à chaque banquet, chaque fête de famille, chaque soirée de village ou de quartier, des attaques odieuses ont lieu contre les citoyens honnêtes et raisonnables qui paient docilement leurs impôts et respectent les lois. Sous prétexte de célébrer une chenille que l'on devine cosmopolite par les rythmes endiablées et exotiques que chantent les terroristes on suggère au citoyen de prendre les hanches de la personne devant lui et de mimer finalement plus un mille-pattes qu'une chenille, chenille symbolisant à la fois la révolution pour les théoriciens du groupuscule mais aussi incitant à une orgie généralisée. Les braves gens s'y laissent plus facilement prendre qu'auparavant des complices ont pris soin de les pousser à consommer de l'alcool. "La chenille" est très dangereuse pour le cerveau et elle conditionne ensuite tous les goûts musicaux de celui qui s'y laisse prendre afin qu'il aille jusqu'à écouter l'exposé de thèses internationalistes subversives encore plus dangereuses par la voix des membres du groupe "la Compagnie Créole". quand ceux-ci chantent : "devinez (trois fois) qui je suis", il s'agit bien sûr de Léon Trotski voire pire, Mikhaïl Druckerovich, l'apologiste sénile de l'émeute contre le pouvoir. Heureusement, la ministre y a mis bon ordre.

    Il vaut mieux écouter les Dead Pompidou's qui sont infiniment plus sains...(voir ci-dessous)

  • Terrorisme ferrroviaire pour cause d'ennui

    Imprimer Pin it!

    797664.jpgSur les neuf enfants sages arrêtés pour les attentats sur les lignes TGV, quatre sont déjà mis hors de cause, et il est déjà certain qu'il n'y a rien de probant contre les cinq autres. Ils faisaient tous cependant partie d'un "comité invisible" se promettant de fiche en l'air la société consumériste pitoyable actuelle. Ce n'est pas forcément un mauvais programme, j'applaudirai volontiers, mais dans leur cas, il s'agit surtout de jeunes gens et jeunes filles de bonne famille qui s'ennuient tellement dans leur bulle favorisée dans laquelle ne domine qu'une seule valeur qui est le fric et son corollaire la réussite sociale, hors de toute morale (hors de la famille, de la communauté, de tout ce qui peut se mettre entre le producteur et le consommateur), hors de toute éthique, qu'ils ont dû se sentir de plus en plus fascinés par l'ultra-violence, la révolte brutale, même si celle-ci reste virtuelle, et se sont donnés un alibi, un prétexte pour justifier leur révolte qui est aussi en somme un désir d'autodestruction. A partir d'un moment baguenauder à droite à gauche et consommer sans se poser de questions sur les fins de mois, ça n'entraîne qu'un immense ennui, au sens baudelairien du terme. Il faut dire que d'un côté on ne leur offre que les mêmes discours lénifiants, de la moraline sucrée et hypocrite (en cliquant sur le lien on trouvera un très bon article définissant la moraline, terme inventé par Nietzche) ; on donne deux sous pour garder bonne conscience, et de l'autre l'appât du gain et l'avidité de posséder toujours plus, les deux faces du même problème.

    L'hypocrisie de la moraline n'est là que pour justifier le fait que la société consumériste et spectaculaire demeure et que tout le monde contribue à en entretenir la dynamique. Cette société ne vit pas dans le réel, mais dans un univers fictif où avoir un objet dans sa poche permet d'avoir plus de dignité aux yeux du monde qu'une qualité morale ou des connaissances culturelles, ou encore une expérience. Ceux qui pourraient apporter une réponse spirituelle sont parfois aussi suivistes que les autres, j'en ai entendu un ce matin parler des "petits talents" des femmes de ménage et des "grands talents" des professeurs qui "tous contribuent à la bonne marche d'un établissement", comme si avoir fait des études témoignait de plus de "talents" que ne pas en avoir fait, et permettent en somme de maintenir chacun à sa place docilement en lui donnant l'impression qu'il a une importance quant à la prise des décisions (là c'est moi qui rajoute). Et pendant ce temps là on ne parle pas de l'irresponsabilité fondamentale du système libéral, du délire financier qui ne va certainement pas changer gràce à quelques formules chocs. Et pourtant c'est un changement de société qui est à souhaiter, radicalement.