Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

smartphone

  • "Les écrans et les enfants d'abord"

    Imprimer Pin it!

    addictions, smartphone, ordinateurs, internet, amaury watremezBien sûr, dénoncer l'addiction aux écrans sur internet a quelque chose d'ironique. C'est un peu comme un drogué qui clamerait qu'il faut dire "non" aux drogues tout en se faisant une ligne de "coke". L'auteur de ces lignes l'avoue aussi bien humblement, comme beaucoup il est "addict" au net. Ce qui m'amuserait ici est que des lecteurs m'accusent sous ce billet d'être accroc au web, ne voyant pas la contradiction dedans.

     

    Internet est un outil, et seulement un outil, comme l'est le livre, un outil permettant l'accès à la culture mais bien entendu tout le monde sait que ce n'est pas la culture qui intéresse réellement les internautes, y compris ceux se récriant, mais le porno et le défouloir virtuel que le réseau permet, dans une pseudo impunité...

    Lire la suite

  • Sur les écrans plats nos vies modernes

    Imprimer Pin it!

    smartphone.jpgAussi sur Agoravox

     

    Ma correctrice habituelle m'avait sermonné largement. Je calais tout le temps dans mes articles mon dégoût absolu de l'usage des « smartphones ». Elle était exigeante, quand je me laissais aller à mon « gimmick », je me faisais bien enguirlander. Mais cependant, je crois que de temps en temps, pour résister à la tentation, il est plus simple d'y céder. Je vais me gêner ! dans ce petit texte, je vais en parler en long, en large et en travers. C'est un sujet qui vous préoccupe tous les instants pourtant, il va intéresser les lecteurs. Ou pas.

     

    Je lui en demande pardon par avance à ma correctrice et lui dédie les quelques paragraphes suivants...

     

    ...Et pourtant nous passions des heures au téléphone. Mais elle et moi ce n'était pas pareil que vous.

     

    Nous vivons à une époque où les moyens de communication n'ont jamais été aussi nombreux, jamais été aussi efficaces également. Certains se demandent comment on faisait pour vivre sans il y a peine vingt ans. Ce temps où poutr téléphoner il fallait trouver une cabine publique et où l'on ne se réunissait pas virtuellement mais dans un endroit maintenant méconnu par les adolescents qui le méprisent, le dédaignant s'il n'y a pas la « wifi ». C'est le plus important, on paye un « coca » pour trois et on « textotte » et on « essèmesse », et on « maile »...

    Lire la suite