Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

salariés

  • Domesticité en peer to peer

    Imprimer Pin it!

    Depuis un siècle ou deux en particulier après la fin supposée des privilèges une certaine nuit du 4 Août, moment où leur milieu a pris le pouvoir, les bonnes ménagères bourgeoises le déplorent avec chagrin, hochant rituellement la tête selon les coutumes ancestrales de leur tribu : 

     domesticité2.jpg

    « Il n'y a plus de bons domestiques ma chèèère amie ! Trouver une bonne femme de chambre mondieumondieu est teeellement difficile ma chèèère sans parler d'un cuisinier ou d'un aide pour déménager le grenier de notre chèèère grand-tante (à héritage) ».

     

    Dorénavant, par la grâce du progrès technique en général et de l'internet en particulier on peut trouver des gens de maison pour peu cher. Il n'y a même plus besoin de les loger ma chèèère, il suffit de quelques « clicks » sur un site de cuisine livrée à domicile, de ménage pour trois francs six sous ou de services à domicile voire un chauffeur de maître docile et serviable, de « Uber » (TM°) à « Allo voisins » (TM°) en passant par « Alloresto » (TM°). Il suffit de faire passer cette véritable escroquerie morale pour de la solidarité en ligne afin de mieux faire digérer la pilule.

     

    Il n'y a même plus besoin de les engager pour une bonne partie de leur vie ainsi que l'on faisait avant !

     

    « N'est-ce pas si formidâââble ma chèère ? »....

    Lire la suite

  • Le fayot libéral-libertaire enfin ministre

    Imprimer Pin it!

    politique, société, Emmanuel Macron, société, salariés, hypocrites, trouduQDernièrement Emmanuel Maqueron (moi aussi je ne suis pas certain de l'orthographe du nom) , le ministre réellement important du gouvernement, bien plus que madame Taubira, cette Edgar Faure de gauche, a dit quelques bêtises bêtement provocatrices sur le sort des patrons en France. A l'entendre, ces pauvres petites choses ont une vie bien plus difficile que leurs employés, des gros gâtés ne connaissant pas leur bonheur. On ne sait pas il est vrai s'il évoquait les petits patrons de PME ou les GRANDS patrons du CAC40, ceux allant en vacances de ski à Davos en ce moment ?

     

    Là-bas, en compagnie de Pierre Gattaz ou de la yogie Christine Lagarde, présidente du FMI, Maqueron se sent chez lui, en bonne compagnie, en famille, bien loin de ces « salauds de pauvres »...

     

    Emmanuel Maqueron est donc un jeune homme sage, c'est aussi un fayot depuis son adolescence. Il a commencé très jeune. Il a commencé en tombant amoureux de son professeur de français qu'il a fini par épouser malgré les années de différence. C'était déjà pousser très loin le fayotage, mais il ne s'en est pas tenu là, Emmanuel aime les défis. A moins que ce ne fût de la gérontophilie ?

     

    Plus tard, enhardi, Emmanuel Maqueron décide d'entrer au PS après quelques temps d'errements, il milite en effet -certes mollement- au mouvement des citoyens de Chevènement. Heureusement sa formation d'énarque, et donc d'oligarque, le remet bien vite dans le droit chemin. S'il parsème son discours de temps à autre de quelques éléments de langage de gauche, il est de plus en plus libéral-libertaire. Mais cela ne lui suffisant pas, à la fin de sa scolarité il entre à la Banque Rothschild tel Pompidou, excepté la culture littéraire....

    Lire la suite