Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

saint etienne du rouvray

  • Le cancer du fondamentalisme

    Imprimer Pin it!

    politique, islam, société, islamisme, terrorisme, saint etienne du rouvray, amaury watremezDepuis quelques jours se multiplient les articles, dont les miens sur mon blog, sur les attentats islamistes commis ces derniers temps. Tout le monde essaie de comprendre à sa manière. Tout le monde tente de se ressaisir et de trouver la meilleure attitude face à la haine de fondamentalistes décervelés par une propagande habile sur le réseau et dans la vie réelle. Les uns comme les autres en appellent à leurs références personnelles, aux auteurs qu'ils aiment, aux philosophes qu'ils chérissent, à leurs valeurs. D'aucuns ironisent sur l'islamisme « près de chez nous » et la récupération cynique en étant faite en vue des élections présidentielles en 2017.

     

    Tout cela est normal et humain. Mais que faire face à la haine et à la sottise obscurantiste ? Que faire face à la violence chimiquement pure de gosses dont la cervelle a été lavée par des salauds sans scrupules ? Que faire alors que ces tueries peuvent venir de n'importe qui en somme, les auteurs des massacres derniers échappant à toutes les analyses « classiques » du terrorisme ?

     

    Nous sommes tous dans la sidération finalement alors qu'il suffisait juste de regarder autour de nous dans la rue, dans les transports en commun, dans les commerces depuis quelques mois. Il y a une prolifération des signes objectifs et clairs de refus des valeurs nationales, de déni total de la Liberté, l'Egalité, la Fraternité et la Laïcité. Ces signes objectifs montrent le rejet de l'état de Droit tel qu'il est construit en France, la haine de l'émancipation des femmes, de la libération de la morale individuelle, de la richesse de nos cultures littéraires et artistiques....

    Lire la suite

  • L'ambivalence des musulmans de France

    Imprimer Pin it!

    islam, religions, politique, terrorisme, société, Daesh, saint etienne du rouvray, amaury watremezJe me souviens juste après les attentats du 13 Novembre 2015 être allé prendre un café dans un bistrot de Mantes la Jolie face à la gare en attendant ma correspondance. La télévision diffusait des reportages en continu sur la tuerie du Bataclan. J'y était le seul français « non issu de la diversité » selon la formule un chouïa hypocrite. Avant que je n'entre les discussions semblaient endiablées, l'on parlait beaucoup. Ce qui revenait beaucoup quand je suis rentré était que les médias français mentent tous sur l'islamisme. Une fois assis au zinc, un drôle de silence, tendu, s'instaura dans la salle. L'atmosphère était tendue...

     

    Je me suis rappelé cet épisode anecdotique après le meurtre du père Hamel et d'une religieuse à Saint Étienne du Rouvray. Alors bien entendu, il n'est pas question dans ce texte d'affirmer que tous les musulmans de France sont des terroristes en puissance, encore moins demander pour eux l'application d'une loi martiale. Leurs pratiques religieuses, bien qu'entrainant parfois des revendications en contradiction avec la laïcité, sont en règle générale pacifiques. Personne ne peut remettre cela en question...

     

    Une fois que les élites ont évoqué cela, ont prononcé le classique « pas d'amalgame » ou le « c'est pas ça l'Islam » après tout les attentats, elles s'arrêtent là. Elles ne vont pas plus loin dans le questionnement par peur panique de perdre de leur aura de progressistes ou de passer pour des séides du Front National, d'être assimilés à des « ploucs franchouillards » qu'elles méprisent cordialement. Il existe pourtant des pistes de réflexion à emprunter, des pistes demandant certes un peu plus de courage que les grands mots, les belles phrases, les poses romantiques....

    Lire la suite

  • Le nécessaire chemin de Damas des catholiques français

    Imprimer Pin it!

    catholicisme, saint etienne du rouvray, terrorisme, islam, société, amaury watremez« Combattre avec les armes de la Paix et du dialogue » : dit monseigneur Lalanne en voyage aux JMJ de Cracovie en direct sur BFM-TV. Moi le premier je suis d'accord mais le dialogue suppose que l'autre ait envie d'écouter, envie de répondre, envie de discuter. Et la Paix n'implique de perdre toute lucidité, toute force de caractère, toute fermeté face à l’innommable. Rechercher la Paix se fait par le haut et non par la mise en place d'un plus petit commun dénominateur. Les catholiques ne sont pourtant pas des moutons dociles que l'on mène à l'abattoir. Ils ont le devoir de préserver la vie, leurs vies et celles de leurs frères et sœurs en tout premier lieu et de le faire en étant forts.

     

    Et on ne raisonne pas avec des croyants fanatisés, embrigadés jusqu'à leur mort pour eux glorieuse.

     

    Je songe à certains commentateurs d'une indécence sans nom au moment de l'attentat d'Orlando le 12 juin osaient comparer LMPT et le soit-disant Etat Islamique, ils n'étaient pas rares non plus parmi les catholiques ceux qui leur donnaient raison et battaient leur coulpe. Cela ne faisait aucun doute, il y avait trop de catholiques séduits par la nostalgie des heures les plus sombres de leur histoire. Certains catholiques aiment depuis des décennies tendre l'autre joue. Ils le font avec enthousiasme, font de la foi chrétienne, catholique, un salmigondis vaguement sociétal consistant en gros à être gentil avec tout le monde. Ils confondent la charité avec la faiblesse de caractère, la mièvrerie....

    Lire la suite