Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

petits bourgeois

  • Les petits bourgeois calotins

    Imprimer Pin it!

    politique, foi, société, catholiques, petits bourgeois, amaury watremez

    Où l'on constate que je suis capable de tirer à boulets rouges aussi contre "mon" camp supposé

     

    On m'a parfois reproché de ne demeurer que sur une seule ligne sur ce blog : dans la critique systématique des « bourgeois pédagogues », ceux que l'on appelle selon le terme galvaudé de « bobos ». C'est donc l'occasion ou jamais d'évoquer un autre genre de « bourgeois pédagogues », les petits bourgeois calotins. Attention, je ne dis pas que tous les catholiques sont calotins, bien loin de là, et que tous ceux issus de la petite, moyenne et haute bourgeoisie sont obligatoirement des purotins, loin de moi l'idée de généraliser. Cependant, ils sont pourtant encore pires que les donneurs de leçons de morale politique de gauche sociétale. Ceux-ci ont au moins pour eux le mérite d'essayer au moins de penser par eux-mêmes bien que cela s'entrecroise avec leurs prétentions parfois insignes, de tenter de rêver un monde meilleur même s'il n'en reste qu'au stade de la bonne intention consciemment ou pas.

     

    Ils sont perclus de tant de certitudes absconses, de préjugés rassis bloqués comme d'autres dans un présent politique bloqué en 1945, enfin pour eux -pour certains d'entre eux- en 1940 même s'ils savent prendre des précautions pour ne pas être trop clairs dans leur haine des « classes dangereuses », de tout ce qui n'est pas eux, dans leurs vanités demeurant les mêmes depuis François Guizot. Lorsqu'ils sont entre eux, ou mis en confiance, il ne leur faut pas longtemps pour se montrer tels qu'ils sont réellement, sans fards, « décomplexés » comme dirait l'autre. Ils comprennent aussi très bien la raillerie, la satire, les reproches leur étant faits, ils ne les supportent pas tout en ne sachant pas trop comment y répondre....

    Lire la suite