Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

macron

  • L'arrière-cour de la République

    Imprimer Pin it!

    politique, alexandre benalla, société, Macron, barbouzes, amaury watremezL'affaire Alexandre Benalla (voir à ce lien) secoue le Landerneau depuis quelques jours. Ce proche conseiller de Macron et responsable de sa sécurité a été filmé en train de casser la figure à un jeune homme et une jeune femme durant une manifestation du 1er mai. Il serait proche de Karim Achoui, avocat du « milieu » (voir ici) et de l’inénarrable Jawad, logeur des terroristes du 13 novembre (voir par ). C'est loin d'être le seul dans son genre, on en trouve à tous les niveau. Ce genre de personnages a toujours un talent particulier pour le cirage de bottes, le léchage de Q...

     

    Un CV remarquable cet Alexandre en quelque sorte...

     

    Un CV qui fascine certains de ses contempteurs qui ne voient pas pourquoi l'on n'agirait pas comme Alexandre pour s'élever dans la société lorsque l'on n'est doté d'aucun talent particulier, d'aucune culture.

    Lire la suite

  • T'es pas dehors à klaxonner ami pauvre ?

    Imprimer Pin it!

    politique, société, foot, demie finale, mondialisation, bleus, macron, amaury watremezParait que les maghrébins chantaient la marseillaise plus fort que les autres dans les cafés à Paris dans les quartiers où ils n'auront pas leur haine, paraît même que celles qui avaient des voiles elles étaient super patriotes, elles avaient des drapeaux dans les turbans toussa, c'est génial la diversité toussa, tu 'ois, c'est la fête, Paris est une fête, et la culture française c'est une soirée festive avec de la mixité toussa, black blanc beur, tous tellement sympathoches, qu'est-ce que c'est sympa !
     
     
    Enfin la diversité, attends, t'emballe pas, les pauvres, les pue la sueur on les aime bien exotiques mais faut pas croire qu'ils peuvent habiter la ville qu'est une fête, c'est plus pour eux, ça, ils votent mal, ils écoutent des musiques qui sont mal vues, non n'en demande pas trop hein ?
     
     
    La culture française ça se réduit à boire une binouze avec des potes et entre deux on s'en fout en gros ...
     
    Faut pas gâcher la fête !
     
    T'as pas envie de faire la fête ? T'as pas de coeur on te dira, ça justifie tout, t'es un méchant, et si ça se trouve même tu es un sale réac, salaud va !
     
    Les salariés qui ont à peine de quoi vivre, on s'en fout !
     
    Les retraites ? On s'en fout !
     
    Les SDF sans espoir de jamais s'en sortir on s'en fout !
     
    C'est la fête, merde, la fête au foot, arrête de rêver que tu puisses faire quoi que ce soit pour nous empêcher d'imposer ça à tout le monde !
     
    Le plan pauvreté reporté aux calendes grecques ? On s'en branle ! Puisqu'on te dit que c'est la fête et que la France diverse c'est génial et tellement sympa !
    T'es pas dehors à klaxonner, t'attends quoi ?
     
    C'est génial la mondialisation ! T'auras encore plein de moments de fête comme ça !
    Mais surtout pas de gourance tu fermes ta gueule en cas de réforme des retraites, de ton statut et tout ! Le CDI tu crois vraiment que ça va encore durer comme ça des lustres ? Le CDI c'est pas pour les pauvres, pas pour le peuple, c'est pour les possédants, ceux qui sont loin, très loin de la diversité qu'on t'impose, des coutumes médiévales (une autre culture tu comprends c'est pas grave hein ?).
     
    Cela ça te regarde pas et puis tu peux pas comprendre, toi on te demande juste de revoter encore et encore pour nous, sans te poser de questions sur la déconstruction du peuple, de la nation, de ses idéaux, de ce qui la liait auparavant. On s'en fout, on est en finale et il y a encore baballe avec nous dimanche, c'est dingue comme c'est sympa, t'es pas d'accord ?
     
    T'es pas content que les belges ils aient perdus ?
     
    Ils sont cons les belges ! Ils sont bons qu'à faire des bonnes blagues en fin de banquet tu crois pas ? Mais on les aime bien quand même...
     
     
    Et surtout, surtout ta conscience hein tu la laisses au vestiaire demain aussi...
     
    Demain on a plein de réformes à faire, tu verras, elles sont super sympas aussi...
     
     
    Sic Transit Gloria Mundi, Amen
     
    Amaury - Grandgil

  • Stéréotypes et baballe au pied

    Imprimer Pin it!

    sport, football, société, politique, macron, russie, amaury watremezAu moment où j'écris ceci, je ne sais pas encore le résultat du match France-Belgique, dont je me contrefiche mais le détail a son importance...

     

    ...En ce moment je me demande si Macron ne va pas encore nous sortir l'escroquerie de la France « black, blanc, beur » pour remonter dans les sondages et continuer à détricoter tranquillement notre système de protection sociale alors que tout le monde ou presque s'en fout. Et le pire est que ça peut marcher. Les français sont habitués aux Munich politiques, ils n'osent penser qu'il y a d'autres manières de voir les choses. Non ils préfèrent plier l'échine, râler virtuellement, seulement virtuellement, toujours virtuellement et s'en tenir là parce que :

     

    « tu comprends moi j'ai des enfants » « moi j'ai un boulot sensible », « moi je suis responsable hein tu sais ... »...

    Lire la suite

  • Clientélisme banlieusard

    Imprimer Pin it!

    banlieue, macron, clientélisme, élues, sylvine thomassin, amaury watremezDes élus se sont émus que Emmanuel Macron emploie le terme clientélisme dans son discours fleuve sur les banlieues (voir ce dont je parle à ce lien). Sylvine Thomassin, maire socialiste de Bondy, s'est particulièrement répandue à ce sujet dans les médias. elle était choquée, a-t-elle dit. Macron méconnaîtrait la réalité de terrain, aurait un regard de dédain sur les banlieues et finalement il faudrait bien de temps en temps des petits arrangements avec la morale, la citoyenneté française et les règles de la République pour que la paix sociale demeure.

     

    Ce terme de clientélisme n'est pas impropre du tout, il est au contraire parfaitement adapté. Il reflète une réalité évidente lorsqu'on observe ce qui se passe dans les nos "quartiers".

     

    Cela fait maintenant des décennies que la gauche dite sociétale, celle suivant les instructions du "think tank" "Terra Nova" arrose de subventions diverses, d'aides, de soutiens parfois à l'absurde des groupuscules "indigènes", des associations communautaristes et de temps en temps religieuses radicales pour obtenir leurs suffrages aux élections. Puisque cette gauche là a totalement perdu le lien avec le peuple de France, et en particulier ces précaires, ces "souchiens" de la "France périphérique" votant dorénavant surtout Front National.

    Lire la suite

  • Fais toi peur avec les cathos

    Imprimer Pin it!

    politique, société, religions, catholicisme, spiritualité, amaury watremez, macron, bernardins,Emmanuel Macron est allé tenir un discours aux Bernardins déplorant que les relations entre l'état français, la république, se soit distendu avec les catholiques. Il est vrai que nos valeurs, notre société, se sont construites sur celles du catholicisme qu'on le veuille ou non. Les droits de l'homme ne sont en somme qu'une laïcisation de la morale évangélique. Dés que quelqu'un ose le rappeler ne fût-ce que timidement, il risque aussi une levée de boucliers moralisateurs, une bordée d'injures de tous ceux qui haïssent le catholicisme encore maintenant alors qu'il ne concerne que de 1 à 2% de pratiquants réguliers.

     

    Il faut dire qu'après des décennies à avoir affirmé aux catholiques que la pratique des sacrements n'était pas bien importante, il ne faut pas trop s'en étonner.

     

    C'est plus simple et moins risqué de le faire avec eux qu'avec d'autres religions monothéistes beaucoup plus susceptibles. Il faut dire aussi que les catholiques ne savent généralement pas se défendre ou répondre à la haine contre eux. Ils ont toujours peur de déplaire, d'être assimilés aux méchants réactionnaires, à la droite bien de droite.

    Lire la suite

  • Amour hors norme ou déviance ?

    Imprimer Pin it!

    André Cayatte reviens ils sont devenus cons !

     

    moeurs, sexualité, macron, brigitte, politique, amaury watremezDans un beau film, très polémique aussi (voir à ce lien), André Cayatte évoquait le cas de Gabrielle Russier, enseignante amoureuse folle d'un de ses jeunes élèves, suicidée en prison alors que des torrents de boue se déversaient sur elle. Le film n'approuvait pas la liaison, il montrait juste que les protagonistes d'une telle histoire ne sont généralement pas d'un bloc, il racontait d'une manière nuancée et intelligente ce qui s'était passé quitte à choquer. C'était dans l'ébullition de l'après 68 quand tout et n'importe quoi était dit sur la sexualité.

     

    Même si comme Humbert Humbert persuadé que Lolita vit très bien leur relation, l'enseignant de 31 ans condamné hier (voir à ce lien) et Gabrielle Russier se leurraient sur la passion qu'ils pensaient vivre. L'époque du film avec Annie Girardot et Bruno Pradal était il est vrai un temps où la délation collective en meute ne valait pas condamnation...

    Lire la suite

  • Jupiter chez les racailles

    Imprimer Pin it!

    macron, banlieue, société, politique, france, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    Le président Emmanuel Macron est descendu de son Olympe personnelle que même ses laquais de la première heure remettent en question (contestation du culte de sa personnalité, de l'absence de démocratie au sein du mouvement etc... voir à ce lien ici). Pour entre autres se refaire une virginité, s'ôter cette image de président des riches ce qu'il est, après avoir lâché des ballons de baudruche pastels pour lutter contre le terrorisme (!) il est allé dans les banlieues présenter un plan pour les aider, du moins c'est ce qu'il affirme. Il a déjà laissé entendre ce qu'ils pensent des « gens de peu »...

     

    Encore un (voir à ce lien par là) après quelques dizaines d'autres.

     

    Ce n'est pas le premier plan du genre, ce ne sera sans doute pas le dernier. La motivation de ces bonnes intentions est que ça ne recommence pas comme en 2005, des émeutes extrêmement violentes. Bien entendu, tout le monde sait que les jeunes des cités remettront le couvert, ils brûlent de le faire avec leurs grands frères, la seule question c'est de savoir quand ça arrivera. Ces « pauvres de service » ont un avantage, c'est un alibi à portée de main, une bonne conscience que l'on s'achète pour pas cher.

    Lire la suite

  • Contre la misère vraiment ?

    Imprimer Pin it!

    pauvreté, société, refus de la misère, Macron, gouvernements, réforme code du travail, amaury watremezLa pauvreté n'est pas un phénomène nouveau. Elle existe depuis toujours, et elle existera sans doute toujours. Il est cependant des périodes de l'histoire où l'on s'en inquiète plus que d'autres, où l'on fait preuve de plus de solidarité au nom de valeurs morales, religieuses, et, ou intellectuelles. Ou alors par « simple » humanité et bon sens. Je me souviens également de la Terre dite Sainte où dans les villes palestiniennes existait et existe toujours une maison d'accueil pour les plus fragiles leur offrant le gîte et le couvert, maison souvent financée par tous les autres habitants pas forcément beaucoup plus riches....

     

    ...Mais on me rétorquera qu'en France « cépapareil ».

     

    J'avais été également frappé dans les années 90 de tous les sans abris que l'on voyait sur les trottoirs, sous les voûtes d'entrée des immeubles de la rue de la Roquette, que les fêtards enjambaient avec indifférence. Alors que tous ces fêtards étaient pour la plupart ce que l'on n'appelait pas encore des « bobos », des bons bourgeois tous de « gôche »...

    Lire la suite

  • Des premiers de cordée

    Imprimer Pin it!

    politique, macron, intervention télévisée macron, société, télévision, Amaury WatremezAussi sur Agoravox

     

    Dimanche soir, monsieur Emmanuel Macron, notre président de la République a parlé des riches et de toute personne ayant réussie qui seraient des « premiers de cordée ». Il s'agirait de ne pas les jalouser, et ceux-ci seraient chargés d'entraîner tous les autres à leur suite. Les plus précaires, les plus faibles, les plus pauvres seraient donc inspirés de faire comme eux pour réussir. Chaque SDF se devrait en gros de fonder sa « start up » pour sortir de la rue en résumé. C'est le fantasme du « self made man » à l'américaine parti de rien pour arriver au pinacle de la société.

     

    La méritocratie serait donc encore efficiente ?...

     

    Monsieur Macron oublie ou feint d'oublier, on ne sait pas trop, que si les riches et les enfants de riches réussissent, c'est principalement pour deux raison : l'argent de leur famille, les réseaux dont elle dispose, sa capacité à les mettre en œuvre. Le reste est de la bonne blague : « Aide toi le ciel t'aidera ! » et toutes ces belles formules ne sont que des fables. Ne fonctionne dans notre société que le clientélisme le plus amoral, le plus abject, et ce à tous les niveaux et dans tous les camps politiques. Personne n'en a l'exclusive.

    Lire la suite

  • La fainéantise qu'il dit

    Imprimer Pin it!

    société, fainéants, politique, macron, Emmanuel, fainéants, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    Dans ma vie, j'ai de la chance, je n'ai été un gros fainéant de précaire, de chômeur, que quatre mois en tout et pour tout. A l'époque, je ne pensais pas pouvoir passer mon temps à flemmarder sur une chaise longue tout en dégustant des cocktails et en lisant des romans pas trop fatigants pour les neurones.  Comme j'étais sans doute inconscient, ou fou, je ne songeais qu'à retrouver du travail. Je croyais pouvoir me ménager des instants de tranquillité d'esprit, de calme mais quand on est sans travail le temps passe à la fois très vite et très lentement.

     

    Très vite parce qu'on n'a pas le temps de faire la moitié des choses que l'on planifiait dans sa recherche d'emplois...

     

    Très lentement parce que le moment où l'on se croit sorti d'affaire ne cesse de s'éloigner. C'est un peu comme dans ces rêves de courses immobiles, de ce genre d'angoisses, quand on pense toucher du bout des doigts son but mais que l'on n'y arrive pas.

     

    C'est sans doute cela être fainéant.

    Lire la suite

  • Ni Macron, ni le Pen, bien au contraire

    Imprimer Pin it!

    nipatrie_nipatron.jpg

    Aussi sur Agoravox

     

    Ainsi que l'on pouvait le prévoir la gauche bien à gauche, tellement à gauche que ce ne se peut pas a fait descendre les jeunes dans la rue. Bien entendu, comme il faut que la récupération ne soit pas trop voyante, on leur a donné comme mot d'ordre : "Ni Macron, ni le Pen". Cela ne trompe cependant pas grand monde. Les manifestants sont pour la plupart issus des milieux  bourgeois pédagogues qui apprécient les bienfaits de la mondialisation réputée heureuse.

     

    A l'approche du bac, cela fera toujours quelques jours de détente en attendant les révisions. Et d'éventuels leaders d'un mouvement lycéen cela fera d'excellents adjoints à la Mairie de Paris plus tard (du moins si celle-ci reste socialiste)...

     

    Ils sont évidemment instrumentalisés par la gauche de la gauche, dont les mélenchonistes, afin de jouer un billard à trois bandes, à savoir en prévision des législatives. En effet, cette gauche radicale, largement plus que la sociétale, que la gauche libérale-libertaire, a retrouvé du poil de la bête, un second souffle à cause de la précarisation largement accentuée des salariés, de la paupérisation des populations déjà précaires. Ce que les arbitres des élégances politiques appellent le populisme de gauche le condamnant autant que celui de droite (Marine le Pen).

    Lire la suite

  • les nantis en Marche

    Imprimer Pin it!

    macronralliement.jpgAussi sur Agoravox

     

    Hier Valls s'est rallié à Macron car quoi qu'il en dise et quoi qu'en dise son nouveau champion, prenant tous les deux des grands airs et des effets de menton, c'est bien d'un ralliement qu'il s'agit. Il fallait s'y attendre, c'était prévisible. Ce ralliement ne s'est sans doute pas fait sans arrières-pensées. Il ne faut pas être grand clerc pour le comprendre. Le PS implosant et n'en finissant pas d'agoniser, regroupant des sensibilités idéologiques ne se supportant plus, à commencer par celle plus à gauche incarnée par Hamon.

     

    On a beaucoup de mal à comprendre également qu'il ne se soit pas allié à Mélenchon. Il est fort possible que les socialistes subiront une déculottée et une sévère aux prochaines législatives.

     

    Que les socio-démocrates, les libéraux libertaires de la rue de Solférino marchent maintenant avec l'ancien ministre des finances de Hollande assurent aux potentiels vaincus de bien s'en tirer malgré tout. Pas avec les honneurs, dont ils se fichent complètement, mais en gardant l'argent. Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls, toutes les « petites mains » de « Les Républicains », tous les seconds couteaux de la droite dite républicaine voient également en Macron une excellente opportunité de continuer à faire une -petite- carrière grâce à l'ancien conseiller élyséen du président actuel.

    Lire la suite