Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

médine

  • Pas de Médine nulle part

    Imprimer Pin it!

    musique, médine, bataclan, islamisme, société, politique, amaury watremezMédine, ce rappeur haineux, étalant sans vergogne sa haine de la France et de ses valeurs (voir à ce lien un exemple parmi d'autres), évoquant le Djihad violent mais attention c'est du second degré prétexte-t-il, n'ira pas « chanter » au Bataclan mais au Zénith. Il invoque dans un message sur les réseaux dits sociaux des « groupes d'extrème-droite » menaçant sa vie jouant les petites choses fragiles en position fœtale dés qu'elles risquent de voir ou d'entendre un peu de violence ou de contradiction envers son discours (voir à ce lien et sur son touitteure). Voilà qui la fiche mal pour un type qui se prétend tellement mâle, tellement rebelle. Comme tous les autres il se justifie finalement en invoquant des nostalgiques «des fameuses z-heures les plus sombres de notre histoire »...

     

    Tout contradicteur de la « bonne parole » en France l'est systématiquement. C'est une réponse intellectuellement très faible et historiquement fausse en plus mais qui a le mérite de faire peur encore à certains et certaines terrorisées d'être collés dans le camp du Mal (je songe à cette polémique, voir à ce lien).

    Lire la suite

  • L'extrême droâte a bon dos

    Imprimer Pin it!

    Médine, bataclan, musique, bataclan, rappeur, médine, islamisme, amaury watremezJe ne ferai pas ici de la publicité pour un rappeur décérébré (pléonasme) proche du CCIF, clairement islamiste bien que les "z-inrocks" et "le Monde" me prétendent que ces textes sont du second degré (du second degré très subtil alors). Ses textes sont suffisamment explicites, je m'étonne d'ailleurs, comme tous les types se plaignant que l'on entrave leur liberté d'expression il n'assume pas du tout ces propres convictions. Il a accusé l'extrême droâte de vouloir entraver celles-ci copiant sa copine Mennel (voir l'article du Monde). Il ne trompe pas grand monde...

     

    Pour un rappeur moderne et multicul, il retarde un peu dans sa défense en entonnant ce genre de refrain pleurnichard devenant de plus en plus insupportable, répété tel un mantra obsessionnel. Accuser quelqu'un d'être d'extrême-droâte est d'une extrême pauvreté de raisonnement.

     

    Encore maintenant cette accusation terrorise, leur inflige une peur panique tous les éditorialiste dits "politiquement incorrects" à quelques exceptions dont Zemmour. Ils donnent quasiment tous des gages de "bonne vie et mœurs" aux petits censeurs d'une expression politiquement censée être pluraliste. Dernièrement, dans une revue pourtant "non conformiste" voilà que je lis l'éloge d'un livre certes bien écrit décrivant la montée d'un parti "fââchiiiste" dans une France bien entendu cauchemardesque.

    Lire la suite

  • L'extrême droâte a bon dos

    Imprimer Pin it!

    Médine, bataclan, musique, bataclan, rappeur, médine, islamisme, amaury watremezJe ne ferai pas ici de la publicité pour un rappeur décérébré (pléonasme) proche du CCIF, clairement islamiste bien que les "z-inrocks" et "le Monde" me prétendent que ces textes sont du second degré (du second degré très subtil alors). Ses textes sont suffisamment explicites, je m'étonne d'ailleurs, comme tous les types se plaignant que l'on entrave leur liberté d'expression il n'assume pas du tout ces propres convictions. Il a accusé l'extrême droâte de vouloir entraver celles-ci copiant sa copine Mennel (voir l'article du Monde). Il ne trompe pas grand monde...

     

    Pour un rappeur moderne et multicul, il retarde un peu dans sa défense en entonnant ce genre de refrain pleurnichard devenant de plus en plus insupportable, répété tel un mantra obsessionnel. Accuser quelqu'un d'être d'extrême-droâte est d'une extrême pauvreté de raisonnement.

     

    Encore maintenant cette accusation terrorise, leur inflige une peur panique tous les éditorialiste dits "politiquement incorrects" à quelques exceptions dont Zemmour. Ils donnent quasiment tous des gages de "bonne vie et mœurs" aux petits censeurs d'une expression politiquement censée être pluraliste. Dernièrement, dans une revue pourtant "non conformiste" voilà que je lis l'éloge d'un livre certes bien écrit décrivant la montée d'un parti "fââchiiiste" dans une France bien entendu cauchemardesque.

    Lire la suite