Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lr

  • La déprime de nos éditorialistes distingués

    Imprimer Pin it!

    Aussi sur Agoravox

     Emmanuel macron, société, finkielkraut, poolony, amaury watremez, hypocrisie, fn, lr, en marcheLes éditorialistes politiques français sont de leur milieu de nantis où tous se fréquentent, se côtoient, couchent l'un avec l'autre, et ce quel que soit leur camp supposé. Dans leur milieu on ne peut comprendre le vote le Pen en particulier et celui de la France périphérique en général, un vote de ploucs xénophobes, un vote de pauvres certes mais tellement vulgaires.

     

    Dans leur milieu aussi, on respecte les hiérarchies sociales, à commencer par celles de l'argent...

     

    Ces belles âmes ont tous appelé à voter Macron en le présentant comme la seule alternative à le Pen et à un risque pris au sérieux d'un retour du fascisme, d'une dictature. Ils sont tous tombés dans le piège d'Emmanuel Macron, y compris ceux se prétendant politiquement incorrects, hors du système tels Alain Finkielkraut et Natacha Polony.

     

    Ils se sont dits, après on pourra discuter, notre vote sera pris en considération, ainsi que nos grandes et belles envolées contre le risque de renaissance des ordres noirs.

     

    Lire la suite

  • Le clivage le plus important

    Imprimer Pin it!

    politique, FN, LR, PS, élections présidentielles, amaury watremez

    réponse à Régis de Castelnau.

     

    Parcourant un statut facebook (TM°) de Régis de Castelnau, contributeur de "Causeur", je lis que pour lui ce qui sera le plus important sera de combattre Marine le Pen en mai 2017 comme pour tous les observateurs issus des fameuses élites remises pourtant en questions depuis quelques élections. Pour la contrer il soutenait Sarkozy, et porte maintenant aux nues Mélenchon seul capable à le lire de récupérer le vote populaire parti au FN ainsi qu'il le développe dans cet article, tout en soutenant Fillon malgré tout, son nouveau champion contre la famille d'extrême-droite la plus célèbre.

     

    Vous suivez toujours ?

     

    Son raisonnement est honorable et argumenté bien qu'un peu difficile à saisir pour un pauvre idiot d'électeur "lambda" comme moi, modeste rédacteur de petits billets "de comptoir". Malheureusement il a le tort de raisonner selon les paradigmes en vigueur dans la "France d'en haut". Son combat contre Marine le Pen se mène donc par le haut et non en écoutant le peuple, en répondant  à ses angoisses engendrées par l'insécurité (qui n'est pas seulement un "sentiment d'insécurité"), le chômage, la précarisation accrue des salariés, et la montée des communautarismes dont en particulier l'islamiste, toutes choses qu'il n'aborde pas dans sa réflexion.

    Lire la suite

  • Les observateurs politiquement incorrects et le vote le Pen

    Imprimer Pin it!

    radio, télévision, médias, politiquement incorrect, société, politique, amaury watremez, primaires, le Pen, FN, LR, PSParmi les observateurs avisés, du moins c'est ce qu'ils prétendent, dits politiquement incorrects et reconnus ainsi, que ce soit un peu, moyennement, beaucoup, on ne comprend goutte non plus au vote le Pen. Il est toujours assimilé en 2016 à un vote protestataire, un vote d'humeur, et ce depuis les élections européennes de 1984. Les électeurs qui vont vers ce côté « obscur » de la démocratie française y restent, ils ne reviennent pas du côté des partis réputés « traditionnels ». Cela fait trente-deux ans que ça dure et qu'à chaque grande soirée électorale les politiques affirment avoir je cite « compris la colère des français »...

     

    ...Et qu'ils ne font strictement rien afin d'y remédier.

     

    Pour ces observateurs, quel que soit leur niveau d'incorrection politique le FN demeure encore le mal absolu, la pire alternative. Ce n'est pas un parti républicain à leurs yeux, ce n'est pas un parti fréquentable. En plus, on y trouve beaucoup trop de « beaufs » et de « ploucs ». Pour ces grands esprits, ce serait une mésalliance intolérable, terrible. Ils n'ont pas saisi non plus que le problème le plus brûlant, incandescent, en ce moment, c'est d'abord et avant tout l'inquiétude grandissante des ces mêmes « beaufs » et « ploucs » envers toutes les problématiques liés à la « diversité » :

    Lire la suite

  • Les grandes naïvetés du vote catholique de droite

    Imprimer Pin it!

    politique, vote catholique, sens commun, LR, FN, jean-frédéric poisson, François Fillon, amaury watremezParcourant les forums, sites, et « pages » de catholiques de droite, discutant avec eux, je suis encore une fois très surpris par la grande naïveté de leurs points de vue face aux primaires de la droite et du centre. Ne serait-ce le fait de croire que voter pour « choisir » le candidat « naturel » de la droite et du centre apporte plus de démocratie est le signe d'une grande crédulité. Mais ils ne sont pas les seuls. Voient-ils que pour les médias et la « France d'en haut » il est même déjà élu, le vieux cheval de retour Alain Juppé ou « Péju »).

     

    Pourquoi donc aller voter en avril 2017 se demande-t-on puisque cela ne paraît être qu'une simple formalité ?

     

    Pourtant, ils se sont déjà faits suffisamment avoir au cours des dernières décennies. Je me souviens entre autres de Sarkozy face à « Sens Commun » promettant ce que les personnes qu'il avait en face de lui voulaient entendre. De la même manière qu'un vendeur de cravates l'aurait fait. Juste après avoir dit qu'il ne reviendrait pas sur le mariage gay, subissant des huées, il leur dit quelque chose du genre « vous voulez l'abrogation je vous la donne (bande d'imbéciles, c'est sous-entendu dans le ton). Et le pire est qu'il se fait alors acclamer...

    Lire la suite

  • Les énormes contradictions de la gauche

    Imprimer Pin it!

    politique, gauche, société, pcf, front de gauche, LR, FN, PS, gauche sociétale, amaury watremezJ'évoque bien ici la vraie gauche, pas la gauche dite sociétale qui depuis très longtemps a renoncé à ses idéaux originels de justice sociale. La gauche dite sociétale se cache derrière quelques lois alibis organisant la morale individuelle pour tenir compte de l'évolution de la société disent-ils. Cette gauche s'est convertie depuis longtemps déjà aux lois du marché et à la toute puissance du « tout économique ». Pour se donner l'impression d'être encore progressiste, elle fait plaisir de temps à autres à de ses proches des CSP ++, bourgeois de centre-ville rajoutant à leurs anciennes prétentions matérielles des prétentions culturelles et sociales.

     

    Cette gauche a « ses » pauvres » comme les ménagères bourgeoises d'antan. « Ses » pauvres sont tous issus de la diversité ce qui permet d'être encore plus flattés dans leur vanité aux bons apôtres. Par contre, les précaires issus de la « France dite périphérique », autochtones, ne sont pas intéressants. Ils sont trop pauvres pour ne pas avoir besoin d'aides, encore trop riches pour y prétendre, et surtout « ils sont tellement vulgaires » ma chèère, des « franchouillards » qui tiennent encore aux valeurs, au vieux pays et à ses symboles. Des « ploucs » quoi aux yeux de cette gauche qui pense et qui profite...

     

    L'autre gauche, plus authentique, se réduit de plus en plus à la portion congrue. C'est une troupe hétéroclite de militants du PCF, d'anciens gauchistes, de vieux syndicalistes. Je me suis d'ailleurs souvent aperçu que moi l'anarchiste de droite, le « réac », le méchant catholique plutôt traditionnel je partageais plus avec certains parmi eux qu'avec des thuriféraires de par exemple « Les Républicains ». Pour une raison finalement toute simple qui n'est pas très compliquée à comprendre, ils sont au fond tout aussi « réacs » que moi pour la plupart. Que ce soit sur la disparition de la transmission des valeurs ou de la culture...

    Lire la suite

  • Chroniques du pays réel – Dans le train de banlieue

    Imprimer Pin it!

    politique, islamisme, terrorisme, attentats de nice, société, politique, islam, FN, LR, PS, amaury watremez

    Partagé 1600 fois sur Causeur

     

    Cette première chronique du pays réel est sur Causeur

     

    Elle a aussi été reprise sur le site du CRIF

     

    Plutôt que de disserter savamment et doctement sur l'islamisme et ses conséquences, de l'évoquer sur le ton de la conversation mondaine, feutrée et policée, j'ai eu envie d'en parler de manière plus directe en faisant la chronique du pays réel en 2016...

     

    Dans un train de banlieue de Paris-Montparnasse à Versailles-Chantiers sans rien de particulier ni de remarquable en fin d'après-midi...

     

    Une jeune femme voilée avec sa mère qui elle ne l'est pas et un bébé sont accroupies par terre, la poussette en travers du passage sur la plate forme du wagon. La plus jeune tapote constamment son portable tout en parlant entre ses dents à sa mère et à la cantonade. La plus jeune a un visage de madone, pâle et délicat, la mère a des traits fins en contradiction avec leurs attitudes. Elles boivent nerveusement au goulot d'un pack de jus de fruits toutes les dix secondes.

     

    Toutes deux sont très agressives, fébriles au dernier degré....

    Lire la suite

  • Black M contre le pays réel

    Imprimer Pin it!

    histoire, première guerre mondiale, verdun, black m, PS, LR, droite, pays réelL'affaire « Black M » est symptomatique de la coupure profonde entre le « pays légal » et le « pays réel ». S'y opposent d'un côté des élites mondialisées, pour qui la France et l'amour de la patrie sont deux idées mortes et bien mortes, de l'autre la « France périphérique » des petites gens, le « pays réel » oublié, celui des employés, des salariés trop riches pour être considérés comme pauvres, trop pauvres pour être considérés comme vraiment riches. En plus, ne faisant pas partie de « communautés » bien reconnaissables, les médias et le pouvoir les oublient dans les « poubelles de l'histoire ».

     

    Et puis parmi les oligarques et leurs obligés, on est « citoyen du monde », citoyens européens, c'est un fait entendu, on aime bien prendre l'avion et pouvoir éviter de changer sa monnaie dans un pays autrefois complètement étranger. On envoie les gosses en Angleterre, en Allemagne ou aux Etats Unis, des pays offrant des perspectives d'avenir autrement plus honorables économiquement que la France. La France c'est un vieux truc ringard, on la rêve mondialisée, multiculturelle, métissée ce qui est également une manière dans ces milieux hyper-favorisés de se mettre en valeur, de poser à l'humanisme et au progressisme anti-raciste.

     

    Au sein du pays réel demeurent quelques bribes d'identité ayant échappé aux réformes de l'enseignement de l'histoire, quelques restes de valeurs nationales auxquelles le peuple essaie de se raccrocher tant bien que mal tant qu'on le lui permet encore, tant que ce n'est pas encore totalement judiciarisé. Le souvenir des morts pendant les guerres en fait partie, des morts qui étaient des arrière grands-parents, des grands-parents dont l'absence se fit cruellement sentir dans les familles....

    Lire la suite

  • Les élites et les hommes providentiels

    Imprimer Pin it!

    politique, société, FN, PS, LR, hypocrisie, amaury watremezSi l'on n'est pas surpris une seconde par l'effrayante « sottise démocratique », par la versatilité continuelle du peuple (le pôple !) et par sa capacité toujours remarquable à se faire avoir par de beaux discours, on est toujours un peu effaré par la naïveté extrême des élites -ou du moins ces groupes de privilégiés se définissant ainsi- qui ont tendance à se choisir des hommes providentiels se révélant toujours être soit des baudruches soit des opportunistes malins. Le « storytelling », des officines de communication prend toujours et plus c'est gros plus ça passe. Et plus ça paye...

     

    En ce moment, c'est Alain Juppé, l'énarque « droit dans ses bottes » pas trop à droite, pas trop libéral du moins en apparence, pas trop étatiste. Il campe le rôle encore inédit du politique dans un genre de centrisme gaullien marqué également par sa formation d'oligarque modèle. Il ne fait pas trop peur aux « bourgeois pédagogues » en remettant en cause leurs pleurnicheries mémorielles constantes ou leurs sanglots hypocrites sur les pauvres qu'ils se choisissent. Mieux il sait les flatter dans leurs orgueils quitte à jouer la comédie....

    Lire la suite

  • La blague de l'Union Nationale

    Imprimer Pin it!

    politique2012-03-21T155503Z_1156318915_PM1E83L1AOF01_RTRMADP_3_FRANCE-SHOOTINGS-SARKOZY_0.JPGL'Union Nationale est une bonne grosse blague revenant à intervalles réguliers marchant hélas très bien avec le peuple, surtout en ce moment. Les électeurs citoyens, formés au vote utile, se disent que si les politiques travaillent ensemble, le pays se portera beaucoup mieux. Ils oublient que c'est surtout l'union des oligarques qui se fait en ce moment, l'union des privilégiés estimant légitimes de percevoir « ad vitam nauseam » des émoluments sonnants et trébuchants pris sur l'argent public, un tout petit tribut se disent-ils :

     

    « Peanuts » !

     

    Des peccadilles !

     

    Une paille !

     

    Ils l'ont bien mérité estiment-ils. Le rôle de guides des « classe dangereuses » qu'ils se donnent sans que personne ne leur ait rien demandé mérite bien une « petite » récompense, des « cachous » pour employer le terme d'une élégance rare de Patrick Mennucci, un des patrons des socialistes à Marseille demandant à Renaud Muselier le président de la Fédération « Les Républicains » de la région PACA une compensation pour le vote des militants socialistes pour Estrosi. Notons aussi les hommages

     

    C'est dans « le Canard Enchaîné » d'hier...

    Lire la suite

  • Ce qu'est le vote réputé utile aux Régionales

    Imprimer Pin it!

    politique, société, le pen, FN, PS, LR, l'herpès, amaury watremez

    Je précise que je ne suis pas un électeur du FN, c'est juste l'expression de ma colère face à l'oligarchie qui encore ce soir n'a rien compris...

     

    Au premier tour des Régionales observateurs, éditorialistes distingués, journalistes dignement certifiés, internautes et blogueurs feignirent de s'émouvoir de la percée historique du Front National. Le parti de Marine le Pen était en passe de remporter plusieurs régions ainsi qu'il était facile de le prévoir depuis longtemps. Ce score n'était pas l'expression d'un racisme atavique chez des électeurs sans cesse désignés comme des « beaufs franchouillards » mais de la colère face à l'abandon évident par l'Etat de la plupart de ses prérogatives régaliennes :

     

    Assurer la protection de tous les citoyens,

     

    Favoriser l'éducation et l'instruction,

     

    Se soucier des plus faibles et des plus précaires.

     

    C'est là le nœud du problème et pas autre chose...

     

    Les arbitres des élégances politiques et les politiques eux-mêmes s'inquiétaient surtout d'une chose, le risque pour eux de perdre soudain tout ou partie de leurs prébendes. S'ils méprisent tout ce qui relève de la Nation, envoyée aux oubliettes de l'Histoire depuis belle lurette, dont l'idée en soi est assimilée à du fascisme, ils ne dédaignent pas une seconde l'argent public et le clientélisme qu'ils peuvent en tirer. Voilà que les trois « ténors » du FN, Marine Le Pen, Marion Maréchal Le Pen et Florian Philippot étaient en passe de remporter au moins trois régions....

    Lire la suite

  • Les Régionales et le mépris de la démocratie

    Imprimer Pin it!

    politique, société, FN, LR, PS, France périphérique, amaury watremezIl ne s'agit pas dans ce texte de « faire le jeu du Front National » selon le terme de Laurent Joffrin, « balance » idéologique certifiée conforme. Je n'ai jamais glissé dans une fente électorale un bulletin de vote pour l'un ou l'autre membre de la famille le Pen, ceux-ci étant surtout des opportunistes s'étant engouffrés dans le créneau de la défense des valeurs nationales depuis que celles-ci ont été abandonnées par tous les autres partis, à de rares exceptions : Dont « Debout la République » ou « le Front de Gauche ». Pour ces raisons, ces partis, avec le FN, sont les cibles favorites des amuseurs en vogue dans nos élites mondialisées, tel Yann Bathès de « le Petit Journal ».

     

    Nos élites mondialisées depuis longtemps, ayant entériné depuis quelques décennies déjà la mort pour elle effective de la France, convaincues des bienfaits du « multi-cul-turel », montrent ainsi qu'elles n'ont que du mépris pour la démocratie.

     

    Elle les gêne aux entournures et ce malgré leurs envolées lyriques sur le sujet depuis le 13 Novembre....

    Lire la suite

  • Les meilleurs alliés de Marine le Pen

    Imprimer Pin it!

    Dans sa conquête du pouvoir, Marine le Pen vient de se découvrir quelques alliés inattendus mais très efficaces et enthousiastes :

    politique, LR, PS, FN, marine le pen, manuel valls, Amaury watremez 

    Manuel Valls et quelques uns de ses ministres ainsi que les footeux apprentis maîtres-chanteurs dont il est beaucoup question en ce moment.

     

    Comprenant au moins statistiquement la puissance de la montée du vote FN en France, Valls a suggéré hier que les listes « Les Républicains » (ex-UMP) et PS fusionnent entre les deux tours afin d'éviter la victoire des atrides nostalgiques de l'Algérie française dans le Nord de la France avec la tantine ou au Sud avec la petite-fille du patriarche trahi. Cette déclaration d'intentions du premier ministre a suscité de violentes réactions à gauche, réactions encore plus drôles d'un certain point de vue que cette fusion...

     

    Valls sent venir la déculottée, et il voudrait bien que lui et quelques uns de ses copains gardent ne serait-ce que quelques postes intéressants pour le portefeuille et afin de prévoir leurs vieux jours. Ils ne croient plus du tout dans la France ou la République, mais les places que la « Gueuse » leur offre encore sont trop bonnes. Un « ryad » comme celui de DSK ça coûte plusieurs paires de bras...

    Lire la suite

  • La haine du « vivrensemble »

    Imprimer Pin it!

    1271252_3_5d07_patrouille-de-policiers-lundi-23-novembre_7b0182d8321eac7752fde50581ca9996.jpgAu hasard d'un zapping paresseux de célibataire glandouillant devant sa télévision hier soir, je suis tombé sur une de ces émissions racoleuses de la TNT suivant des équipes de police ou de gendarmerie en France, dramatisant au maximum les péripéties, insistant lourdement avec une musique grandiloquente. Les bourgeois pédagogues n'aiment pas du tout ces émissions (bien entendu poujadistes selon leur opinion) non pas à cause de leur racolage mais car celles-ci montrent l'envers du décor, la réalité de l'insécurité et des incivilités en France, des faits contredisant leurs certitudes sur les bienfaits supposés de la « mondialisation heureuse ».

     

    C'est en décrivant les marges d'une société que l'on perçoit la profondeur ou la superficialité des valeurs censées la guider, les auteurs dits « de genre », en particulier de « romans noirs » le savent depuis longtemps. Pour que cela soit intéressant bien entendu mieux vaut éviter la moralisation et la condescendance envers les masses laborieuses...

    Lire la suite