Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

incompétence

  • Pour un héros combien de salauds ?

    Imprimer Pin it!

    islam, terrorisme, radouane lakdim, fiché S, société, politique, incompétence, amaury watremezPour un Arnaud Beltrame mort en donnant sa vie, combien de salauds ? Combien de cloportes ? Combien de collabos en puissance s'accommodant du pire pensant ainsi se protéger ? La colère monte avec la rage au cœur face à tous ces renoncements, face à la sottise de certaines déclarations, face à tous ces aveux d'impuissance. Comment ne pas être furieux quand on lit ou que l'on écoute les déclarations du ministre de l'Intérieur affirmant qu'ils étaient persuadés que Lakdim qui était fiché "S", tout comme sa compagne, ne passerait pas à l'action .

     

    Radouane Lakdim, un autre taré fanatisé, un autre "loup solitaire" sans doute, a donc pris en otage des clients du "Super U" de Trèbes dans l'Aude. Tenant un discours à peine intelligible, violent, haineux, il a égorgé -pardon "poignardé au cou" (voir à ce lien un "pudique" article parmi d'autres sur le sujet)- le gendarme de 45 ans qui avait pris la place d'une otage.

     

    La très grande majorité des croyants musulmans de France ne prendra jamais un couteau ou une kalachnikov pour assassiner. Mais la très grand majorité des croyants musulmans de France ne dénoncera pas les actes terroristes commis au nom du Coran. Pour quelle raison ? Parce que la plupart des musulmans excusent ces actes ou les justifient par le racisme qui sévirait durement dans notre pays à leur encontre, quand ce n'est pas à cause de la mainmise du lobby jui...sioniste pour ceux qui s'enhardissent à avouer ce qu'ils pensent vraiment.

    Lire la suite

  • La SNCF modernisée c'est beaucoup moins rapide

    Imprimer Pin it!

    sncf.jpgEn revenant hier de vacances de Cherbourg, j'ai pu expérimenter le fonctionnement de la SNCF paraît-il modernisée et en passe d'être privatisée : le train que je prenais avait été supprimé et remplacé par le train précédent, en retard quant à lui de 50 minutes, le train supprimé devait s'arrêter à Lisieux, Bernay et Evreux, finalement le train dans lequel on nous fît monter fonça jusqu'à Paris après un arrêt à Caen. Le contrôleur répétait régulièrement, cerise sur le gâteau, que nos réservations n'étaient plus valables, de même pour les correspondances, sans pour autant expliquer ou excuser le retard. Arrivés à Paris, devant le tollé soulevé par tant d'incompétence, on s'est décidé à distribuer aux gens des enveloppes de remboursement, procédure qui on le sait dure à peu près six mois.

    Comme pour mieux narguer le "cochon de payant" de voyageur, deux panneaux affichaient fièrement la "régularité" des lignes de Saint Lazare...

    Quand je relis "Confessions d'un enfant du rail" de Vincenot qui parle des cheminots d'il y a cinquante ans, un train en retard était vécu comme une honte par tous ces travailleurs. Maintenant, tout le monde s'en fout, dans la SNCF actuelle qui privilégie les TGV, donc les plus riches, et laisse tomber progressivement sa mission de service public.