Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

idéologies

  • Vieilles lunes

    Imprimer Pin it!

    politique, société, idéologies, france, télévision, médias, amaury watremezLes vieilles lunes ont la vie dure, très dure. Elles sont hors d'âge, elles sont rances, mais encore bien vivaces. Elles sont plus que mûres voire blettes, normalement prêtes à tomber, mais qu'importe. Elles sont solidement accrochées aux esprits. On aurait pu croire pourtant s'en être débarrassées depuis longtemps déjà. Dés qu'un sujet est évoqué, elles apparaissent, on les ressort du placard. Elles existent pour interdire toute discussion constructive, toute réflexion sur des thèmes qui pourtant mériteraient autre chose que leur évocation systématique, automatique, sans nuances.

     

    Dés qu'un politique, un éditorialiste ou n'importe qui d'autres osent s'attaquer aux mythes du communautarisme, de la pseudo "diversité", à souhaiter le retour de valeurs nationales, elles sont rondes, pleines et larges ces vieilles lunes et envahissent tout le ciel médiatique à perte de vue. C'est à qui dira le plus fort "plus jamais ça !" avec le plus de larmes à l'œil, à qui sera le plus énergique dans la dénonciation du nazisme ce qui convenons en plus de 72 ans après son effondrement le 8 mai 1945 est d'un courage extraordinaire, à qui assimilera tout discours raisonnable sur ces questions à du racisme.

    Lire la suite

  • La mort sans fin des idéologies

    Imprimer Pin it!

    doutes-serieux.jpgLes idéologies globalisantes issues de la pensée des XIXème et XXème siècles ne sont pas tout à fait mortes en 2016 mais elles sont du moins agonisantes. Leur agonie cependant n'en finit pas. Elles ont toujours quelques sectateurs disposant encore pour la plupart d'un pouvoir de nuisance conséquent. La plupart des échanges à droite comme à gauche sont pollués par les préjugés de ces gardiens du temple.

     

    Pour les uns nous vivons en dictature communiste comparable à la Corée du Nord tant que les patrons et grands financiers ne pourront pas faire ce qu'ils veulent comme ils le veulent. Pour les autres, de plus en plus rares, seule une révolution pourrait changer la donne, mais pas tout de suite. Je songe aux les rêveurs bien ordonnés de « Nuit debout », il faut dire qu'il y avait « exams » bientôt et que les vacances c'est important...

     

    ...On ne peut pas tout faire.

     

    Pourtant, ces idées ont largement montré leur vacuité. Le marxisme appliqué dans les pays de l'Est et certaines contrées d'Amérique Latine a mené à quelques uns des pires massacres de l'Histoire au nom d'une utopie au départ pleine de bonnes intentions dont l'enfer est pavé, à quelques exceptions près. Il s'y trouvera toujours quelques nostalgiques des anciens régimes, quelques adeptes du « c'était mieux avant ».

    Lire la suite

  • Que choisir ? Lénine ou Louis XVI ?

    Imprimer Pin it!

    lenine_coca_cola_kosolapov1980.jpgTous les 21 Janvier, je connaissais un vieux monsieur qui levait les couleurs pour commémorer la mort de Lénine. Il était retraité de la SNCF et chez lui le communisme restait un idéal acceptable. C'était un pur, pas un petit bourgeois qui se donne le genre dandy de gôche, ou épicier révolutionnaire, personne n'avait le coeur de le détromper. Il vivait avec ses chats, et ses souvenirs émus de vieilles locomotives à vapeur et de la fraternité heureuse des cheminots. En face de chez lui habitait un autre vieux monsieur qui lui aussi levait les couleurs, mais pour se rappeler l'éxécution de Louis XVI, ce jour où les français crurent tuer un tyran, avant de se jeter dans les bras d'un véritable autocrate, lui, Napoléon Bonparte, quelques années plus tard. Napoléon faisait tirer sur la foule, pour Louis XVI c'était impensable, en plus on ne tirait pas sur des femmes fussent-elles d'immondes tricoteuses. Aux Tuileries, celles-ci et des tricoteurs, donc un peu de toute la lie de l'époque, tout ce beau monde avide de richesses et seulement de cela se précipita pour chercher la vaisselle d'or qu'ils étaient sûrs de trouver à l'intérieur. louis-xvi-execution.jpgDans leur furie de ne pas pouvoir piller encore assez, ces héraults révolutionnaires « compensèrent » en massacrant les personnes qui travaillaient là, en les tuant horriblement. Belle mythologie en effet que celle-là ! De nos jours, on nous explique encore que ce n'est pas si grave, tout commes les morts de la « Vendé vengé ». Ce sont des dérives certes regrettables mais il faut bien en passer par là pour faire le bonheur du peûûple même malgré lui, n'est-ce pas ? Lénine, lui, par exemple, n'a pas eu de ces préventions. Quand il fallait massacrer, on y allait sans faire tant de chichis, ou pour créer une nouvelle police secrète, qui prit la suite directe de celle du tsar, on lui pardonna, au grand homme, car tout cela partait d'une bonne intention. Lénine a été embaumé dans un cercueil de verre, comme Blanche Neige, car même si les hommages c'est bourgeois et même si les êtres humains naissent libres et égaux en droits, il en est qui sont plus égaux que d'autres.

    J'aime bien aller à la Chapelle Expiatoire, havre de paix au milieu de Paris, on n'est pas loin de Saint Augustin et du Père de Foucauld, et tout près de chez Proust qui descendait parfois pour aller au café Weber tout proche, où l'on croisait également Debussy.

  • Rostropovitch à la chute du Mur de Berlin

    Imprimer Pin it!

    Le mur de Berlin était une saloperie contre la liberté de millions de personnes, nul besoin d'en dire beaucoup plus. Alors, oui, tout n'est ni rose ni parfait depuis, le libéralisme étant également une autre horreur tout comme le consumérisme. Mais quand la liberté est victorieuse, rien d'autres ne prévaut ou ne devrait prévaloir et quant à moi je refuse qu'un idéologue, un bureaucrate, un politique, m'impose sa conception du bonheur, même avec les meilleures intentions du monde...


    retrouver ce média sur www.ina.fr