Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hidalgo

  • Piéton de Paris

    Imprimer Pin it!

    à propos de « Le piéton de Paris suivi de D'après Paris » de Léon-Paul Fargue chez « l'Imaginaire » aux éditions Gallimard

     

    paris, littérature, société, livres, politique, paris capitale, hidalgo, amaury watremezIl y a des livres dont on sait à en parcourir seulement quelques lignes chez son dealer habituel qu'ils seront essentiels pour vous, ainsi « le Piéton de Paris » de Léon-Paul Fargue. Paris est maintenant une ville muséifiée pour touristes et parvenus, et leurs « héritiers », une ville « gentryfiée » dans la plupart des anciens quartiers populaires. Les endroits véritablement authentiques, loin du ripolinage que l'on trouve partout ailleurs, sont de plus en plus rares. Mais ils existent encore, je ne les donnerai pas ici, il faut qu'ils demeurent secrets.

     

    Il convient que vous les cherchiez, et découvriez ensuite, par vous-mêmes.

     

    paris, littérature, société, livres, politique, paris capitale, hidalgo, amaury watremezJ'ai une passion presque amoureuse pour Paris où je suis né, j'adore en arpenter les rues. Et je déteste viscéralement les clichés perpétués depuis des décennies sur cette ville entre « chromos » pénibles à la Doisneau et mythes autour de « témoins » à la Michel Audiard ou à la Antoine Blondin. On exalte le soiffard ayant le sens de la formule argotique en oubliant combien il devait être pénible dans la vraie vie, en particulier avec les femmes. On est fasciné par les « mauvais garçons » que certains d'entre eux étaient pour jouer les affranchis par procuration tout en restant bien sages par ailleurs.

    Lire la suite

  • Laïcité et mairie de Paris : Oxymore ?

    Imprimer Pin it!

    Voir aussi à ce lien

     

    islam, politique, société, religions, laïcité, amaury watremez, mairie de paris, HidalgoUne affiche de « les Prêtres » mentionnant que la vente des billets sera reversée aux chrétiens orientaux, ce n'est pas laïc...

     

    Des catholiques (mais pas que) qui manifestent leur opposition à une loi, cela rappelle les z-heures les plus sombres de notre histoire, et c'est une atteinte grave à la laïcité...

     

    Par contre une « nuit du Ramadan », où sont respectés des contraintes religieuses c'est parfaitement et totalement laïc. C'est étrange car l'Islam n'étant pas, comme le Christianisme et le Judaïsme une religion sécularisée, par essence, cet événement est considéré comme un gage donné à un pouvoir théocratique issu de la Foi coranique.

     

    La municipalité de Paris a organisé ce lundi 6 Juillet et ce comme depuis un peu plus d'une décennie déjà « la Nuit du Ramadan », un événement « festif », « en rollers », « citoyen » contre lequel « l'opposition républicaine » (« Les Républicains », « l'UDI ») ne s'est jamais élevée n'y voyant pas malice. Au buffet, on ne peut pas boire d'alcool même si l'on n'est pas musulman, et dans les petits fours, il n'y a jamais de porc bien sûr. Et enfin, fort curieusement, les édiles municipaux ne se soucient pas du tout dans le cas de cette « nuit » de la parité entre les hommes et les femmes, ou du fait que parmi les responsables religieux il n'y en ait pas une seule....

    Lire la suite