Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fanatiques

  • L'Islam soluble dans le consumérisme

    Imprimer Pin it!

    Avertissement : Ce texte est parsemé ça et là de quelques bribes d'ironie qu'en bon petit bourgeois hédoniste et réactionnaire je pratique souvent...

     

    politique,société,état islamique,fanatiques,économie,amaury watremezNos sociétés hyper-consuméristes souffrent encore d'un handicap très lourd aux yeux de leurs véritables maîtres qui sont les décideurs du « tout économique » : la liberté d'expression en général et dans le domaine politique en particulier. Certes, les citoyens-consommateurs l'utilisent très modérément voire même s'en méfient, mais il reste toujours quelques irréductibles, quelques « cailloux dans la chaussure » qui empêchent le système d'avoir une dynamique totalement efficiente, à savoir que les vrais décideurs gagnent encore plus d'argent.

     

    Ces décideurs adorent par contre la philosophie du capitalisme d'état chinois, contrôlé par le Parti Communiste. Là-bas un salarié est payé une poignée de riz, et il travaille plus de quatre-vingt heures par semaine au son de musiques douces et lénifiantes ce qui adoucit sans doute son sort ? La liberté d'association n'existant pas non plus dans ce pays, il ne pourra pas se défendre, risquant de toutes façons une balle dans la nuque s'il s'y risque, balle facturée ensuite à la famille du malheureux exécuté car il n'y a pas de petites économies...

    Lire la suite

  • Juste la dérision contre les fanatiques

    Imprimer Pin it!

    cinéma, politique, société, fanatiques, idéologues, tarés, amaury watremezLe réalisateur Mel Brooks à propos de son film "les Producteurs", on lui reprochait de faire rire de nazis, a eu une réflexion très intéressante et que je trouve étonnamment actuelle dans le contexte dramatique de ces derniers jours, l'attentat ayant fait 39 victimes en Tunisie, et celui ayant eu lieu en Isère avec l'atroce décapitation s'en étant ensuivi et sa mise en scène macabre :

     

    Avec les fanatiques, que ce soit pour une idéologie, ou une religion, il n'y a pas de discussions ou de polémiques envisageables, pas d'issues possibles. Il n'y a même pas de gravité envisageable face à eux, surtout pas d'esprit de sérieux.

     

    Il est beaucoup plus efficace de les tourner en dérision. Leur bêtise ne mérite que cela. Les cuistres et les imbéciles prenant leur pied à singer la sagesse ne peuvent pas comprendre. Et ils n'hésitent pas à balancer d'énormes contresens en décalage totale, ainsi ceux qui critiquèrent le film de Brooks oubliaient qu'il était fils de déporté, et qu'une bonne partie de sa famille avait péri dans les camps de la Mort....

    Lire la suite