Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

en marche

  • les nantis en Marche

    Imprimer Pin it!

    macronralliement.jpgAussi sur Agoravox

     

    Hier Valls s'est rallié à Macron car quoi qu'il en dise et quoi qu'en dise son nouveau champion, prenant tous les deux des grands airs et des effets de menton, c'est bien d'un ralliement qu'il s'agit. Il fallait s'y attendre, c'était prévisible. Ce ralliement ne s'est sans doute pas fait sans arrières-pensées. Il ne faut pas être grand clerc pour le comprendre. Le PS implosant et n'en finissant pas d'agoniser, regroupant des sensibilités idéologiques ne se supportant plus, à commencer par celle plus à gauche incarnée par Hamon.

     

    On a beaucoup de mal à comprendre également qu'il ne se soit pas allié à Mélenchon. Il est fort possible que les socialistes subiront une déculottée et une sévère aux prochaines législatives.

     

    Que les socio-démocrates, les libéraux libertaires de la rue de Solférino marchent maintenant avec l'ancien ministre des finances de Hollande assurent aux potentiels vaincus de bien s'en tirer malgré tout. Pas avec les honneurs, dont ils se fichent complètement, mais en gardant l'argent. Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls, toutes les « petites mains » de « Les Républicains », tous les seconds couteaux de la droite dite républicaine voient également en Macron une excellente opportunité de continuer à faire une -petite- carrière grâce à l'ancien conseiller élyséen du président actuel.

    Lire la suite

  • Simplismes

    Imprimer Pin it!

    politique, société, en marche, simplisme, démocratie, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    Pour se convaincre que le suffrage universel est une vaste blague, une fumisterie, il suffit de prendre le bus (ou le métro, ou le train de banlieue) et d'observer, et d'écouter, les discussions éventuellement politiques. Il suffit aussi de lire les journaux, les articles de fond, les éditoriaux des analystes officiels qui font leur job, en restant dans leur case, en collant à leurs étiquettes. Il convient donc d'être simpliste afin d'amuser le peuple. Pas trop non plus, il faut que ça reste crédible, pas trop gros, mais simpliste quand même, ça marche toujours et cela permet de mieux manipuler les masses.

     

    Le simplisme du discours politique actuel se résume facilement et concerne tous les camps sans distinction, sans que l'un ou l'autre n'en ait l'apanage. Il est toujours préférable de s'attaquer aux personnes, à ce que l'on suppose d'elles, plutôt qu'à leurs idées, leurs propositions condensées en deux ou trois slogans débiles, mais plus simple à comprendre certes et facilement partageables en « statuts » facebook. Je grossis un tout petit peu le trait bien sûr mais ce que l'on peut lire se réduit plus ou moins à ces quelques phrases :

     

    « A caca Hollande, a pas beau Sarkozy, a fâââchiiste le Front National,

     

    Il est méchant Fillon, Macron au moins il est neuf,

     

    Les étrangers faut tous les accueillir,

     

    les étrangers précipitent le grand remplacement etc... »

    Lire la suite