Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

drgue

  • Drague à la plage (Dîtes ça vous dirait d'aller tirer un peti coup à l'hotel ?)

    Imprimer Pin it!

    Amis de la poésie et de la distinction bonsoir ! C'est bientôt la fin de l'été et les dragueurs de plage commencent à remballer. Ce court extrait de film de Claude Confortès qui a adapté tous les albums de Reiser dans les années 80, avec la participation de l'auteur, montre que tout n'est pas à jeter quand même dans ce qui reste de son "oeuvre" contrairement à ce que diront les arbitres du bon goût (dans la cuisine faut du gros sel et du sel fin, sans cela pas de gastronomie, vous saisissez la métaphore ?). Avec Roland Giraud, le dragueur, Maurice Risch, le petit gros, qui joua ensuite le "Gros Dégueulasse", Michèle Brousse, la blonde et surtout, Catherine Leprince, une de mes premières émotions esthétiques. Pour toute personne qui a été adolescente pendant cette période pas si mal, ce sont des répliques inoubliables qui valent bien "Autant en emporte le vent" et son "My dear, I don't give a damn". On peut trouver les bandes originales de ces films dans la collection "Twist again au ciné" qui rassemble toutes ces raretés qui sont maintenant curieusement désuètes. Les années 2000 sont largement plus cyniques et largement plus puritaines...