Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

diastème

  • Diastème bloqué dans une boucle temporelle

    Imprimer Pin it!

    Le nom de Diastème me rappelle ma folle jeunesse ami lecteur, les années 80 et 90, quand il était une des voix de l'ironie, avec celles venues de Canal +, toujours dirigée dans le même sens, que les filles portaient des vestes à épaulettes leur faisant des épaules de déménageurs et qu'elles ne s'épilaient pas les sourcils. Cela m'évoque aussi le badge « Touche pas à mon pote ». En effet, ami lecteur, en 83-84 il fallait absolument le porter pour bien faire comprendre que l'on n'était pas raciste. Celui ne l'ayant pas au revers de sa veste était obligatoirement une bouture de nazi.

     

    politique,société,un français,diastène,blog,amaury watremezDes plaisantins ne respectant rien avait cru malin déjà à l'époque de détourner la petite main en arborant un petit pied avec des slogans désolants tournant en dérision le fameux « Touche pas à mon pote » : « Marche pas sur mon pote », « SOS nanisme », « Me touche pas mon pote » etc...

     

    Diastème est tout à fait pertinent et compétent pour décrire la question de la montée d'une droite « dure » depuis trente ans, en effet, il était quand même chroniqueur pour « Jeune et Jolie » dans les années 90 et rédacteur en chef de « 20 ans », il écrivait aussi dans « 7 à Paris » et autres revues politiques transgressives....

    Lire la suite