Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dati

  • Rachida Dati punie par le Père Fouettard

    Imprimer Pin it!

    rtr2354r_comp.jpg

    Le Père Fouettard n'était pas intervenu depuis longtemps, il est de retour et en forme, le martinet toujours plus cinglant...

    En ce moment s'élève un grand concert de vierges effarouchées et de cris d'orfraie pour se scandaliser de l'attitude réputée désinvolte de Madame Dati alors qu'elle n'est somme toute que sincère et franche, plus en tout cas que la plupart des hommes politiques qui en ont autant à faire de l'Europe que de leur première prime de sous-commission à l'enregistrement. Elle, elle se marre, elle rigole franchement, elle fait comprendre qu'elle va à Strasbourg uniquement parce qu'elle est punie (mise au piquet) par notre et cher et bien aimé Lider Minimo (alias vous-savez-qui-, ou celui-dont-on-ne devrait-pas-dire-le-nom). Finalement, y'a-t-il un picador ou un torero de l'opposition qui est vraiment monté au créneau pour défendre les petites gens contre les intérêts des banques qui se sont largement servies sur le dos des mêmes petites gens pour se renflouer après avoir agi comme de jeunes donzelles lâchées dans un centre commercial un jour de soldes.

    Il me semble aussi qu'il y avait eu un référendum organisé pour demander au peuple français ce qu'il pensait du traité constitutionnel européen et de ses conséquences, sa réponse fût claire, non ? 55% de non contre 45% de oui. Par contre, là le foutage de gueule me parait beaucoup plus évident tout comme  les conséquences de l'Euro soient des prix multipliés par 8 ou 9 alors que l'on nous avait assuré que les salaires seraient indexés sur le coût de la vie. Que Rachida roule sur la table ou se tape sur les cuisses me semble beaucoup moins grave également que les augmentations conséquentes que les responsables de l'actuelle politique se sont octroyées, se goinfrant sur le dos des moutons consentants à se faire tondre que sont pour eux les électeurs. Il n'y a pas que Madame Dati qui rigole bien, il y aussi Michel Bernier qui est surtout là pour un poste confortable pour terminer une carrière honorable de second couteau du genre de ceux dont on oublie toujours le nom.