Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

darwinisme social

  • Les « invisibles » de la campagne présidentielle

    Imprimer Pin it!

    Sur Agoravox aussi société,handicap,politique,présidentielles 2017,hypocrisie,eugénisme,darwinisme social,amaury watremez

     

    Des personnalités dont Gilbert Montagné, Dominique Farrugia, Philippe Crozon, Grand Corps Malade, ont lancé un appel aux candidats à la Présidentielle pour les interpeller sur l'absence de la question du handicap du débat public. Il me semble que ce n'est pas entièrement la faute des dits candidats si ce problème douloureux si ce problème grave n'est pas abordé mais celle de leurs communicants. Car en France en 2017, comme on dit en termes choisis, ce n'est pas « fédérateur ». Si de temps on pleurniche, on aime les grandes fêtes sur-affectives comme le « Téléthon », le handicap laisse concrètement indifférent.

     

    Au mieux.

     

    Comment pourrait-il en être autrement dans une société où la différence d'avec les standards physiques, moraux et intellectuels est vécue comme insupportable ? Où les personnes hors normes sont rejetés immanquablement ? Qu'elles soient hors normes d'un point de vue ou d'un autre...

     

    Apparemment dans notre société en 2017 beaucoup de choses sont faites pour les handicapés. En surface les progrès sont nombreux :

     

    Lire la suite

  • Pourquoi existe-t-il encore la haine des juifs en 2016 ?

    Imprimer Pin it!

    aush2.jpgTel établissement de quartier dit « difficile » ou de « centre ville » faisant œuvre éducative organise encore cette année un voyage à Auschwitz ou quand il est riche au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem. On pourra lire encore bientôt ainsi qu'à chacun de ces voyages combien les jeunes que les enseignants ont emmené là-bas ont été tellement émus et touchés. Dans tel autre établissement, on se souvient des enfants déportés pendant la Seconde Guerre Mondiale. Les adolescents fiers d'eux, sans nul doute à juste titre, posent l'œil humide devant leurs réalisations effectués en cours d'histoire et d'éducation civique sur ce thème, bouleversés par les images qu'ils ont déniché et les témoignages qu'ils ont lus, et, ou entendus..

     

    A la télévision tout comme au cinéma, les œuvres de fiction tout comme les documentaires traitant sans détours du sujet, en long, en large et en travers sont montés et projetées aux clients réguliers des « salles obscures » et aux « scolaires.

     

    L'antisémitisme, qui englobe la haine des arabes, la « nouvelle judéophobie » définie par Pierre-André Taguieff, auraient dû disparaître depuis déjà bien des décennies? Or, c'est tout l'inverse qui arrive.

     

    Ces fléaux auraient dû s'éteindre d'eux-mêmes si l'on suit la logique des promoteurs de ces actions certes méritoires. Mais il n'en est rien du tout et l'antisémitisme tout comme la « nouvelle judéophobie » ne cessent de progresser au cœur de la société française et de sa jeunesse. Il suffit de jeter un coup d'œil aux « fils » de discussion sur Israël ou l'histoire de la Shoah, ou plutôt de superpositions de monologues, de réseaux sociaux pour en être convaincus. Parfois on le fait au nom des palestiniens -ceux-ci n'en demandent pas tant- et d'un « antisionisme » mollement affirmé car bien que ne le faisant pas totalement à visage découvert on n'assume pas sa haine...

    Lire la suite

  • L'Euthanasie pour le progrès ?

    Imprimer Pin it!

    politique, société, Europe, darwinisme social, amaury watremez

    On évoquait déjà l'Euthanasie sur ce blog il y a quelques mois

     

    Avant toute considération, un rappel au réel des faits médicaux mesurables lorsque l'on débranche un malade s'impose, des faits se déroulant lorsque quelqu'un n'est pas alimenté et qu'on ne lui donne plus à boire même dans le coma. La mort n'est pas instantanée, ce n'est pas comme appuyer sur un bouton. Le corps n'est pas une machine et la Vie s'accroche tant qu'elle peut. Un être humain met alors trois jours à mourir, au minimum, dans d'atroces souffrances, souffrances dont il a parfaitement conscience même si dans un état végétatif, la majorité des comateux s'en étant sortis peuvent en témoigner.

     

    Vincent n'est pas en état de mort cérébrale.

     

    Vincent est conscient.

     

    Vincent ne voulait pas mourir....

    Lire la suite