Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dancing priest

  • Prêtre dansant en phase

    Imprimer Pin it!

    père Franck Legros, dancing priest, prêtre dansant JMJ, amaury watremez, société, religions, christianisme

    Merci à Xavier Algret :

     

    "La Joie a nécessairement des manifestations qui lui sont propres. On parle parfois de joie comme si c'était un élan vers l'auto-satisfaction ou un simple moyen de compléter égoïstement sa personnalité. Ce n'est pas cela la Joie. La Joie vraie, c'est sortir de soi, c'est se donner. La joie a des racines en forme de croix."

     

    Depuis quelques jours déjà circule sur le net une vidéo du père Franck Legros improvisant avant le début des JMJ à Cracovie, non loin du sanctuaire de la Vierge Noire, une danse « mucho caliente » avec un aréopage de jeunes paroissiennes enthousiastes. Cette vidéo donne certes de l’Église catholique une image fort différente très éloignée des caricatures habituelles. Elle participe aussi du spectacle et de l'envie de notre époque festiviste d'avoir non seulement un pape mais aussi des prêtres en phase avec l'époque.

     

    Quand ils seront enfin en « rollers » ou ayant leur char à la « Gay Pride » ce sera l'extase, avec cette exhibition artistique on y est presque....

     

    C'est juste un bel homme en soutane qui danse avec des jeunes filles et quelques jeunes gens, on ne parle plus de ce que l'Eglise apporte à l'époque, de ses valeurs, de ce qu'elles impliquent. Il n'est plus question de la place des catholiques dans la société moderne, de leur rôle, voire parfois de la haine se déchainant contre eux. C'est juste tellement sympa ce curé différent qui se contente de danser. On ne parle plus des sujets qui fâchent, voire qui feraient réfléchir et remettre en cause nos certitudes contemporaines.

     

    Ce n'est pas non plus un de ces affreux tradis, ou gallicans, de sainte Rita, c'est encore moins un de ces vilains prêtres contestant le « mariage pour tous » lors d'une homélie, ô crime de haut vol.

    Lire la suite