Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

daech

  • Trop de patience mal venue

    Imprimer Pin it!

    islam, terrorisme, attentat nice, politique, société, musulmans, islamisme, Daech, amaury watremezIl y a quelques jours encore, les bonnes âmes, les grands esprits, les élites intellectuelles se demandaient avec sérieux et componction s’il était bien raisonnable de laisser 24h sur 24 filmer Salah Abdelslam dans sa prison. D’autres encore se félicitaient que des jeunes gens aussi sympathiques et enthousiastes que ceux de Tarnac soient enfin blanchis de toute accusation. Lentement mais sûrement, la France redevenait le pays des « Lumières » de Voltaire et du progrès inculqué au peuple par ceux qui savent. Cerise sur le gâteau, l’état d’urgence allait s’arrêter au 26 juillet…

     

    Ils étaient nombreux à gauche comme à droite à se réjouir que le populisme, quel danger ma chèèère, le poujadisme tellement vulgaaire, n’aurait pas le dernier mot. C’était à entendre ces belles âmes le vrai danger qui les rendait inquiets d’un risque de retour des fameuses heures les plus sombres de notre histoire. Parmi certains catholiques on souhaitait avec des larmes dans la voie « bon Ramadan » aux musulmans, on s’auto congratulait d’être vraiment accueillants à ce point, vraiment d’une charité hors pair que cela méritait bien de tolérer des voiles intégraux, des barbes un peu fournies et des congrès entre autres de l’UOIF où il était discuté de la réalité de l’âme chez les femmes ou pas.

     

    Et puis hier un salopard d’une haine absolue, un musulman radicalisé, a foncé dans la foule de la fête du 14 juillet à Nice massacrant aveuglément des dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants. Le fait que ce soit apparemment un individu isolé n’est en rien rassurant, cela prouve juste une chose. Ces actes peuvent maintenant être commis par n’importe quel musulman radicalisé dans son coin, dans une « mosquée des caves » ou en plein jour. Et c’est cela qui fait le plus froid dans le dos....

    Lire la suite

  • Daech deux en un - Cathos et Djihadistes dans le même sac

    Imprimer Pin it!

    politique, société, France, Daech, catholiquesCe petit billet taquin n'a pour vocation de dramatiser les choses, et de lancer quelque combat contre de méchants bourgeois pédagogues de plus en plus seuls dans leur « tour d'ivoire » loin du réel. J'ai juste envie de me payer leur tête dans un esprit de correction fraternelle....

     

    Par ci par là donc, sur Internet (exemple frappant ici), à gauche mais pas seulement, on entend le même discours lénifiant chez certains catholiques « de service », ces bons cathos à la mentalité d'ilote ou à droite, ainsi chez un politique "de droite" comme François Baroin suggérant en somme dans la montée de l'islamisme le problème ce sont les crèches catholiques.

     

    Chez le « catho de service » c'est plus une manière de montrer son désir passionné d'être comme tout le monde, d'être accepté alors qu'il est déjà mis par les autres dans le même sac de ceux se faisant traiter de réacs.

     

    Tu te dis quand même que décidément non ce n'est pas vrai ils n'ont pas osé faire la comparaison entre les dingues fanatiques de Daech et les catholiques ?

     

    Ils ne vont pas jusque là ?

     

    Mais si !

     

    Ils osent !

    Lire la suite

  • Proust contre les barbares

    Imprimer Pin it!

    Marcel_Proust_1900-2.jpgUn excellent remède à la barbarie ambiante, aux millénarismes délirants, quelle qu'ils soient, c'est de toute éternité comme dirait quelqu'un la Littérature.

     

    D'ailleurs les barbares, tous les barbares, y compris les techno-barbares tout aussi ignorants, arriérés, infantiles, incultes, détestent. Ils brûlent les livres car ceux-ci contredisent leurs certitudes mortifères. Ils les brûlent sous divers prétextes futiles et se parant des meilleurs intentions. Ils leurs arrivent parfois de feindre un intérêt pour l'écriture en la cantonnant à un divertissement pédagogique entretenant leurs théories, leur vulgate idéologique ou théocratique. Ils ne peuvent pas comprendre la gratuité première de l'écriture, que cela n'a pas à être utile en société au sens quantifiable du terme.

     

       Je parle bien de Littérature et d'écrivains véritables non des scribouillards laborieux couchant leur psychanalyse sur papier devant tous les passants pour vendre leur came. Relire Proust, et « la Recherche du temps perdu », souvenir fabuleux d'un monde hyper-civilisé maintenant disparu est une bonne thérapie contre les arriérés, les tarés haineux, les autistes informatiques. « Fabuleux », rappelons le en passant, est le qualificatif employé par Léon Daudet, aux antipodes politiques de cet écrivain, et pourtant admirateur de « Du côté de chez Swann ». L'amour des Lettres unit toujours, s'il est sincère du moins....

     

    Ils ne sont plus tellement nombreux ceux qui lisent vraiment le délicat Marcel :

    Lire la suite

  • Ordonnances d'après tuerie

    Imprimer Pin it!

    attentats du 13 novembre, islam, terrorisme, Daech, politique, ps, bfm, itélé, askolovitch, amaury watremez

    Tout à l'heure je suis allé prendre un pot en terrasse, la première chose à faire en réponse aux salauds de vendredi. J'ai pensé aussi à ces jeunes réputés décadents et incapables de quoi que ce soit tellement formidables face à la tragédie, capables de grandeur encore. J'ai pensé aussi à tous ces "salauds de fonctionnaires" qui se sont démenés le soir de la tuerie pour sauver le plus de monde possible. Qui osera encore dire qu'ils sont trop nombreux, surpayés et paresseux ?

     

    Et puis il y a les autres...

     

    Je me disais que cette fois de par l'ampleur du drame ils avaient compris. Je pensais qu'ils se taieraient, qu'ils feraient preuve de décence. Mais les charlatans habituels, des médecins de Molière en plus grotesque encore s'en sont donnés à cœur joie. Leurs médicaments habituels illustrent fort bien ce petit billet. J'étais pourtant persuadé qu'ils ne sortiraient pas les formules habituelles ou que ceux trépignant d'impatience en attendant le choc des civilisations les excitant la fermeraient pour une fois.

     

    Je me trompais,

     

    Et je ne parle même pas des délirants du complot imputant la responsabilité des massacres qui aux services français (dont cette habituée des saloperies hypocrites) qui au grand complot judéo-sionisto-maçonnique habituel (impliquant parfois les « reptiliens » ou autres créatures baroques) !

     

    Le complotiste est comme « l'initié » il n'est pas possible de le faire changer d'avis, son conspirationnisme le consolant de la médiocrité de son existence. Et il ne peut pas s'en empêcher, il faut que ça sorte...

    Lire la suite