Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cran

  • Acte de contrition zemmourien

    Imprimer Pin it!

    Note personnelle : Ami lecteur, toi qui es pur et inaccessible à la dérision, je te préviens, il est possible que ce texte en contienne quelques morceaux, je dis bien c'est possible, c'est pas sûr...

    3826345_11-1-56914175_545x341.jpg

     

    Selon le CRAN, association vigilante z-et citoyenne, Eric Zemmour dans sa chronique de mardi 6 mai 2014 aurait dépassé la « ligne rouge », incitant à la « purification ethnique » et à la xénophobie par ses propos. Ce sont les accusations toutes en nuances lancées contre le trublion radiophonique, trublion car de droite, ce qui à notre époque de grand progrès social, le mariage gay, le casque intégral de scooter de Hollande, son interview sur BFM, est quand même inconcevable. Comment peut-on être de droite en 2014 ? Les électeurs de droite mangent les enfants, se livrent à la scarification rituelle et fouettent les pécheresse, c'est bien connu...

     

    Zemmour donc énonce quelques faits selon lui incontestables :

     

    Il y aurait (je le dis bien il y aurait) dans nos quartiers populaires si colorés, multiculturels, pittoresques et vivants des populations allogènes qui feraient règner la terreur parmi les français issus de souches non marquées par la « diversitude ». Ils voleraient les braves gens, brûleraient les voitures, racketteraient les enfants ou les commerçants, auraient sur les filles et les femmes françaises un point de vue marqué par un des pires sexismes qui soient provenant à l'entendre de traditions religieuses et ethniques d'un autre âge, il grossit le trait exagérément :

     

    Il y aurait de nombreux mariages arrangés par les parents, les filles n'auraient pas leur mot à dire, elles seraient même parfois kidnappées pour aller vivre avec leur mari imposé au Maghreb ou ailleurs. Des jeunes femmes qui portent une jupe seraient systématiquement maltraitées, injuriées, soupçonnées des pires turpitudes par les hommes jeunes ou moins jeunes habitants nos « cités », nos « téci » comme il est d'usage de dire dans le langage fleuri des jeunes issus de la « diversité ». Les vieilles dames pratiqueraient l'excision sur certaines petites filles, à savoir une coutume barbare dans des conditions d'hygiène absolument déplorables bien sûr, cerise sur le gâteau.

     

    Le sort des femmes y serait donc peu reluisant, mais si on observe bien ces bandes de jeunes filles si paisibles dans les ZUP on sait bien que c'est faux. Parfois même il évoquerait le sort des homosexuels, dont chacun sait qu'ils subissent d'abord et avant tout l'homophobie des catholiques, la plus dangereuse, ce qui est connu de tous.

     

    Il existerait toujours selon Zemmour des viols en réunion dans les caves des immeubles, les caïds petits ou gros de la drogue mettraient ces endroits en coupe réglée, les policiers n'oseraient même plus y aller, ou alors en force, tout comme les pompiers ou les autres représentants de l'autorité, mais là c'est vraiment forcer le trait, ce sont des sous-entendus racistes. Des hommes seraient mariés en toute illégalité à plusieurs femmes, certains feraient même du trafic de médicaments ou de voitures volées avec leurs pays d'origine. Mais là c'est quand même trop gros, retenez vous monsieur Zemmour, de grâce.

     

    Celui-ci, jamais à court d’énormités convenons en, prétend aussi que les animaux élevés dans les élevages industriels seraient abattus selon des rites religieux musulmans, ceci par prudence, sans étourdir les bêtes avant, voire pire encore dans les cantines institutionnelles et relevant la laïcité républicaine on ne servirait plus de porc.

     

    Enfin, il stigmatise des populations pourtant européennes, pourtant qui ont le droit le plus strict de circuler dans « l'Espace Schengen » en toute liberté, le nier serait un retour aux heures les plus sombres de notre histoire il faut le reconnaître. Fort heureusement, depuis quelques mois déjà ils n'ont plus à se justifier d'une pièce d'identité, arrivant avec leurs familles nombreuses réputées pour leur grande solidarité, les oncles prenant parfois la place des pères ou des frères pour organiser des grandes maisonnées où ce ne sont que ris et jeux et activités de plein air, ou ludiques, même dans le métro, ne vous en déplaise monsieur Zemmour.

     

    Allons donc, assumez et démissionnez, obéissez à la voix du peuple qu'exprime le CRAN cette association hautement représentative !

     

    illustration "le parisien.fr" édition du 9 mai 2014