Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

charb

  • Charb était-il réac ?

    Imprimer Pin it!

    À propos de « Petit traité d'intolérance » de Charb 1 et 2 parus en Librio chez Flammarion

     

    Sur Agoravox aussi

     

    Charb, charlie habdo, hypercahser, denis robert, amaury watremez, société, politique, islamismeAu premier anniversaire de la tuerie de « Charlie Hebdo », on pouvait trouver dans les FNAC et les « bonnes » librairies des stands dédiés à « Charlie » et ses dessinateurs. Le lecteur avait la chance insigne, je dis bien insigne, de redécouvrir les textes et les dessins des types assassinés. Certains éditeurs opportunistes -pardon citoyens- en profitèrent pour rééditer plusieurs opus des morts afin de profiter du bon « buzz ». Cette année par contre les stands étaient moins nombreux et le « petit traité d'intolérance » de Charb était relégué aux étagères devant les caisses, comme un genre de babiole que l'on s'achète en bonus.

     

    L'heure n'est plus à la dérision même citoyenne mon bon monsieur, ma bonne dame, encore moins à l'humour de résistance. L'heure est à la révérence la plus basse, la plus grossière, la plus abjecte envers les icônes frelatées de ce temps. Et l'heure est aux bougies et aux petites fleurettes déposées devant icelles.

    Lire la suite

  • Les fatwas de Charb

    Imprimer Pin it!

    politique, charb, charlie hebdo, société, dérision, amaury watremezà propos de « Petit traité d'intolérance » de Charb chez « Librio » (ressorti plus cher, pour un euro de plus, buzinesse ize buzinesse, donc pour éviter d'entretenir ce commerce abject volez le...)

     

    Autant je trouvais les dessins de Charb sur la religion catholique -et il y en avait beaucoup- absolument à gerber ; ils exsudaient la haine de la foi chrétienne, une haine d'amoureux déçu aimerais-je bien me dire, mais une haine quand même sans aucun humour ; autant j'aimais bien ses « fatwas » réunis dans ce petit opuscule prudemment intitulé « Petit traité d'intolérance ». Il commença à les assener dans « Fluide Glacial » et les reprit dans « Charlie ». Elles valent les « Chroniques de la haine ordinaire » de Desproges.

     

    Car tu vois, ami lecteur, bien que petit bourgeois hédoniste réactionnaire, j'étais un lecteur de « Charlie », un vrai, pas un de la « vingt-cinquième heure », surtout pour Riad Sattouf et « la vie secrète des jeunes », Jean-Baptiste Thoret et ses excellentes chroniques cinéma (je lisais Boujut dans « Charlie » dans les années 90), et celles médicales de Patrick Pelloux sans oublier les billets économiques « d'Oncle Bernard ».

     

    Sans que cela ne signifie que je vire ma cuti politique pour autant....

    Lire la suite