Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

causeur

  • Dédié à de nouveaux lecteurs assidus

    Imprimer Pin it!

    Dédié à "saintex" et "IMHO" deux de mes commentateurs assidus de Causeur (ils n'aiment pas ce que j'écris mais commentent à chaque fois, cela finira par un mariage...).

     

    Ce sont également visiblement des psychologues fakirs extra-lucides à les lire, cette chanson leur est dédiée...

     

  • Imposture politique

    Imprimer Pin it!

    Modération soudaine en causant sur Causeur

    doc-103.gifSur causeur.fr, site sympathique que j'aime bien pour ses prises de position, ses articles souvent de qualité, à de rares exceptions, j'intervenais comme commentateur sans être modéré sous un pseudo (Franklin D.). Il y a deux jours j'ai souligné l'imposture d'un article qui décrivait le parcours de Kouchner avec certes assez de justesse mais était écrit par un type qui clame son communisme et son amour pour Chavez (qu'il définit comme bernanosien (rires)) et son désir de révolution (rappelons que l'on parle d'un tyran populiste qui vient d'obtenir de son peuple, qui se ligote lui-même, de pouvoir rester à vie au pouvoir), et dans le même temps qui écrit dans "Valeurs Actuelles", magasine qui prône une idéologie politique strictement à l'inverse au moins du point de vue économique de celle de Marx et Engels. Je ne verrai pas de problèmes à la chose car il y a de bons articles culturels dans cette revue et des articles de fond qui sont parfois intéressants si cet auteur ne se répandait pas partout sur le réseau sur la révolution et l'auteur du "Capital". Ce genre de personne se trahit d'elle même, elle n'a besoin de personnes, tout en criant au fascisme dés qu'on la contredit.

    Aujourd'hui, coïncidence, j'ai eu la surprise de voir que dorénavant mes commentaires sont filtrés en somme. J'espère que ce n'est pas pour cela...

    Comme dirait l'autre : "Gare à celui qui dit la vérité, il sera assassiné..."