Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

camions

  • Les français et leur bagnole

    Imprimer Pin it!

    politique, société, voiture, deux roues, camions, pollution, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    L'auteur est un de ces inadaptés sociaux qui ne conduit pas et comme je ne me refuse jamais rien, je n'ai aucun scrupule je m'en fiche complètement. Bien sûr, c'est plus facile de l'être en banlieue parisienne ou à Paris. Là-bas ne pas conduire n'est pas un handicap contrairement à la province où les réseaux de transports en commun sont dramatiquement sous-développés à l'exception des traditionnels cars hors d'âge qui tournicotent encore entre les petits villages. Ainsi que partout ailleurs le « tout voiture » y a été favorisé et les réseaux ferroviaires secondaires abandonnés pour la plupart.

     

    Je ne déteste pas admirer les belles carrosseries, les « designs » bien faits. J'aime bien le côté « ancienne mode » de certaines nouvelles voitures mais au fond constatant les ravages de la pollution, cela ne me déplaît pas d'être un de ces inadaptés...

     

    Il existe une très forte hypocrisie autour de celle-ci et en particulier celle engendrée par les voitures, poids lourds et « deux roues ». Les interdictions, les vignettes diverses et variées, la taxation des véhicules polluants n'y changeront rien. Les français continueront à rouler en bagnole jusqu'à épuisement des stocks de carburant fossile. Et la bagnole demeurera encore longtemps cet objet fantasmatique qu'elle a toujours été. L'individu maître, (en théorie !), de son véhicule, aime cette sensation de puissance dans les mains, d'avoir virtuellement droit de vie et de mort sur les piétons ou les cyclistes.

     

    S'il n'y avait pas la « peur du gendarme » et de la punition, je suis persuadé que certains conducteurs n'hésiteraient pas à s'en donner à cœur joie.

    Lire la suite