Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

calais

  • Quelques millions de général Piquemal ?

    Imprimer Pin it!

    politique, société, piquemal, calais, migrants, immigration, amaury watremezLe général Piquemal, ancien général de la Légion étrangère, a subi une garde à vue de plus de 40h dans la nuit de dimanche à lundi du fait de sa participation à une manifestation « anti-migrants » initiée en grande partie par des militants d'un illusoire mouvement « Pegida » français, interdite par la préfecture du Pas-de-Calais. La centaine de manifestants l'entourant a été condamnée pour une vingtaine d'entre eux à des peines de prison ferme extrèmement sévères.

     

    Sorti d'un court séjour à l’hôpital le général Piquemal a exercé un rétropédalage quant à sa participation à la manif interdite. Selon son nouveau discours beaucoup plus mesuré, il n'aurait rien eu à voir avec les personnes présentes qu'il haranguait pourtant avec vigueur d'une toute autre manière (voir à ce lien) : des soldats perdus voulant continuer à servir leur pays, des personnes issues de cette « France périphérique » méprisée par le pouvoir ...

     

    Il « regrette » et ne savait pas avec qui il se trouvait ....

     

    Ironie, le directeur de cabinet de la préfecture, un certain monsieur Desplanques (ça ne s'invente pas) à la tête de jouvenceau dispensé d'EPS, si soucieux des rappels à la Loi, a été photographié devant un migrant fumant un pétard nonchalamment (voir photo ci-après) adossé à une cabine de bus....

    Lire la suite

  • Le « pays légal » moralise encore - « l'Appel des 800 »

    Imprimer Pin it!

    politique, migrants, société, calais, jungle, amaury watremezLe « pays légal » c'est le pays des privilégiés, de ceux ayant des réseaux et sachant les activer, c'est la part la plus favorisée de nos contrées. On y rajoute aux prétentions matérielles des prétentions politiques et sociales, et culturelles. Et l'on aime bien y poser aux guides du peuple, bas peuple n'ayant rien compris, le « pays réel ». Les petites gens y sont toujours méprisées, car finalement, pour tous ces bons bourgeois pédagogues (terme que je préfère à « bobo ») le peuple se compose surtout de « classes dangereuses », insupportables à leurs yeux de moralisateurs patentés à vouloir participer ne serait-ce qu'un tout petit peu à la vie démocratique.

     

    De toutes façons ces bourgeois pédagogues en réponse aux angoisses, au questionnement des citoyens face à la montée des communautarismes, ne savent que les traiter de fââchiistes ou de séides de Marine le Pen, pour qui je n'ai jamais voté et ne voterai jamais, suspicion qui ne manquera pas d'arriver suite à cet article....

    Lire la suite