Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

café du commerce

  • L'amour de la futilité

    Imprimer Pin it!

    Cet article est aussi sur Causeur

     

    En France, on a ce talent très spécial pour se passionner pour les choses tellement importantes telles les frasques sexuelles de nos oligarques :

     

    politique, société, loi el Khomri, société, hypocrisie, café du commerce, amaury watremezUn grand personnage de l'état, Denis Baupin, le vice-président de l'Assemblée Nationale, a-t-il mis une main au panier à certaines de ses collaboratrices ? A moins que ce ne soit une « louche » complète ? Ou une petite tape coquine ? Leur a-t-il proposé un « furtif » ? « Bonjour mademoiselle au revoir madame ». Ou est-il allé jusqu'à leur offrir la « totale » en échange de compensations substantielles ? Voilà qui est en effet fondamental et qui mérite des dizaines de textes, de réactions et de réflexions politiques poussées. Ainsi qu'au zinc du café du coin, les uns s'enflamment pour ses « victimes » supposées qui ont fermé leur bouche depuis des années craignant pour leur carrière, les autres pour le défendre avec tout autant de virulence...

     

    « Ben non moi je dis ça se fait pas ! »

     

    « Ah ben ouais mais alors sinon on peut plus rien dire ! »

     

    ad lib...

     

    Pendant le même temps se déroulent des événements certainement complètement insignifiants donc au regard de nos éditorialistes et commentateurs assermentés. Le gouvernement vient de faire passer en force, grâce à l'article 49.3, la loi dite « Loi-travail » portée par Myriam El Khomri qui n'est que l'exécutante du texte et non son inspiratrice avec le premier Ministre Manuel Valls. C'est un autre parfait déni de démocratie car il n'y a pas eu de débat démocratique sur ce texte, à peine le gouvernement a-t-il modifié quelques articles sous la pression des manifs étudiantes et lycéennes. Nous sommes quand même en pré-campagne des prochaines présidentielles et il faut bien faire plaisir aux « jeûûnes »....

    Lire la suite