Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

célibétaire

  • Adresse aux donneurs de conseils aux célibataires

    Imprimer Pin it!

    ditavonteese2.jpg

    On parle aussi des célibataires sur Agoravox

    Ci-contre une jeune femme qui adore les célibataires

    Il y a deux catégories de personnes qui peuvent donner des conseils :
    Celles qui vous aiment, qui le font toujours avec bienveillance et affection, sans pour autant manquer de fermeté et de clarté, et celles qui le font dans votre dos, et non sans une malveillance insidieuse toujours extrêmement pénible, qui ressemble au cancanement des vieilles commères, aux ragots, à la rumeur en général, cette vieille salope. Ragoter, provoquer les rumeurs, cancaner avec malveillance, c'est l'alliance, qui a toujours existé hélas, et qui s'étend un peu plus maintenant, de la sottise et de la haine de l'autre.
    Les célibataires n'ont jamais été aussi nombreux en France, où la solitude est un des pires maux actuels. Car on a beau être tous reliés les uns aux autres dans un grand village global, baignant dans une grande confraternité, les gens seuls sont un plus seuls qu'avant car bien souvent, ils ne peuvent compter ni sur le lien communautaire, complètement explosé, ni même sur les points de repère traditionnels, comme la famille, à de rares exceptions.
    Je fais un vœu pieux, que les donneurs de conseils avisés par la bande (bien sûr, forcément avisés) aux célibataires, ferment un jour leur grande gueule. Mais hélas, je pense que cela restera un vœu pieux.
    On remarque que le donneur de conseils le fait rarement en face, et qu'il invite rarement le/la célibataire pour au moins soulager la solitude de ce/cette dernier/dernière.
    Car il ne faut pas déconner, sa sollicitude, au donneur de conseils, ne va pas si loin.
    Nota Bene : Curieusement les donneurs de leçons semblent oublier le numéro de téléphone, le mail ou l'adresse postale personnels du célibataire que l'on ne contacte pas car on a souvent peur au fond qu'il, elle ne jette sa solitude à la figure du couple...
    Généralement, ce genre de conseils cache surtout le fait que l'on a du mal à supporter le célibataire qui ne fait pas "comme tout le monde", et faire comme tout le monde, c'est être en couple avec la voiture, le chien, et le reste, comme les bonnes gens ne supportent pas les « dilettantes », comme on les appelle, qui donnent l'impression de faire sans effort ce qu'eux font très laborieusement.
    Je ne vous parle donc pas du cas des célibataires dilettantes !
    Ce qui est son crime principal aux yeux des gens qui conservent les anciens préjugés :
    Un vieux garçon, ça cache forcément quelque chose de louche, de rance.
    Une vieille fille aussi, et quand elle est séduisante, qu'elle a même « du chien », c'est forcément une femme dangereuse, une fille de mauvaise vie
    Les célibataires sont "ci ou ça", ils devraient "faire ci ou ça", ils "devraient voir du monde", ils "devraient s'occuper" ou encore "il n'y a pas qu'Internet dans la vie" ou enfin "ils devraient faire comme notre ami" untel, celui dont on donne le cas en généralité.
    Et bien sûr les donneurs de conseils oublient toujours qu'il vaut mieux être un célibataire à 5000 Euros par mois qu'à un peu plus du SMIC, surtout dans une société où avoir de l'argent est fondamental pour être considéré, loin devant tout le reste, qui est accessoire ...
    Curieusement, l'argent rend séduisant nombre de célibataires ou d'anciens célibataires soudain irrésistibles, y compris pour les couples mariés se mettant à les inviter, ou les reconnaissant dans la rue. Un célibataire autrefois vieux garçon insupportable, quand il végétait, devient ou redevient un célibattant tellement séduisant si la fortune lui sourit de nouveau.
    Les célibataires riches sont d'ailleurs très bien considérés aussi et surtout du fait de leur pouvoir d'achat élevé ce qui est la seule valeur considérée dans notre société hyper-consumériste.
    A ce lien, on constate que ça rapporte beaucoup d'argent...
    Ils représentent donc un business lucratif, vendre de l'amour ou du désir d'amour, le tout marchandisé comme le reste ça rapporte, et pas seulement pour les sites de rencontres en tout genres qui fleurissent sur le réseau, matrimoniaux ou pas, ou pour les « coachs » de tout styles, laïcs, religieux, sentimentaux, spiritualo-pouèt pouèt etc...
    Ces « coachs » ne font que bien souvent énoncer de grandes et belles généralités, qui consolent les célibataires, ou l'enterrent un peu plus, oubliant quelques petits éléments de bon sens : la solitude ne naît pas parce que les célibataires sont ou « trop ci » ou « trop ça » dans leurs caractères, elle naît aussi d'un manque de stabilité professionnelle, d'une inadéquation entre leur appétence à telle ou telle chose et leur métier.
    Elle naît aussi du culte insupportable de l'apparence, auquel tous se conforme, franchement ou pas d'ailleurs. La plupart des gens diront qu'ils s'en fichent, mais c'est la première chose qui leur importe, et parfois la seule, ne rêvons pas.
    Et aider les célibataires à mûrir affectivement ou socialement, car ils en ont parfois besoin, c'est finalement l'aider à être lui-même, elle-même, pleinement, ce qui la seule manière au fond de lui donner une chance de trouver, peut-être, car ça n'a rien d'obligatoire, l'âme sœur, en surmontant ainsi ses blocages.

    image ci-dessous prise ici
    41785_318127646809_5381020_n.jpgAlors oui, bien sûr, le célibataire semble parfois faible, plus en demande de sa famille, de ses amis, car il est seul et que sa solitude lui pèse, et que les personnes en demande font peur dans notre société, ce qui n'est certes pas nouveau, l'égoïsme et l'individualisme ayant toujours existé, mais à des degrés moindres.
    Mais on peut toujours rêver quant à leur capacité à fermer leur grande bouche, ces donneurs de conseils z-avisés...
    Bien souvent on donne en exemple au célibataire une vieille fille ou un vieux garçon dans le genre hyper-actif, qui trompe sa frustration sexuelle en sombrant dans l'hyperactivité ne trompe personne, en aidant les chtits n'enfants de pauvres ou en faisant chanter les chtits n'enfants de riches, que sais-je encore.
    On dit généralement de ce "célibattant", "célibattante" qu'elle, il est « tellement dynamique », « tellement pétulant/e » pour mieux la/le plaindre ensuite avec une hypocrisie toute en componction mielleuse.
    Si on voit ce que je veux dire.
    Ou alors on porte aux nues un gentil et bien joli couple où le mari est tellement dynamique « avec les jeunes » et l'épouse tellement admirâââble avec ses gosses, toute cette joliesse camouflant la plupart du temps, je n'ai pas dit tout le temps, une ou deux névroses bien solides.
    Pour ma part, je suis célibataire, oui, et ne te dirai pas, cher donneur de leçons, ce que tu peux en faire de tes conseils, ceci afin de rester courtois.


    Seul et célibataire -Les Fatals Picards- par troisquatre