Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bossuet

  • Déplorer les effets chèrir les causes

    Imprimer Pin it!

    politique, hypocrisie, islam, société, pauvreté, bossuet, amaury watremez« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » disait Bossuet. L'aveuglement des européens dans leur quasi majorité entre angélisme béat, masochisme mémoriel et haine de l'Islam illustre très bien cette phrase de « l'Aigle de Meaux ». Les élites continuent dans nos sociétés à chérir la mondialisation contre la souveraineté des peuples, les sociétés multiculturelles forcément plus libres et plus heureuses, une vision globalement marchande et toute économique de l'actualité, et à entretenir ce « Barnum consumériste » (TM°) du « présent perpétuel » dans lequel nous vivons depuis plusieurs décennies déjà afin d'oublier que l'Histoire n'est pas finie du tout en nous étourdissant de gadgets, de babioles nous encourageant dans notre narcissisme.

     

    Tristes ivresses toujours virtuelles...

     

    En 2016, 10%, voire moins, des habitants de cette planète profitent de 90%, voire plus, des richesses qu'elle peut produire, et les autres 90% d'êtres humains essaient tant bien que mal de vivre -difficilement- sur les 10% de richesses laissées par les précédents. Et pourtant ils sont encore nombreux, commentateurs distingués, éditorialistes médiatiques, simples citoyens, à se demander pourquoi l'Islam radicalisé autant recrute et pourquoi tant de rancoeurs et de colères demeurent à l'encontre des sociétés dites développées dans ce monde. Ces rancœurs sont largement entretenues d'ailleurs par la mondialisation - pourtant réputée heureuse - des communications et des échanges....

    Lire la suite