Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blacklist

  • « Blacklist » – l'ambiguité morale en « prime time »

    Imprimer Pin it!

    Ou comment se trouver un alibi pour regarder TF1 le mercredi soir...

     

    télévision, société, blacklist, amaury watremezJ'ai toujours trouvé que les polars et romans noirs en disent beaucoup plus long que bien des pensums emmerdants comme un clair de lune à Maubeuge (entre autres choses emmerdantes). Le roman noir décrit les marges, ce que les paravents des apparences et des hypocrisies voudraient camoufler habilement. Les âmes noires décrites dans ces œuvres ne font souvent qu'appliquer un peu plus hardiment que les autres les règles en vigueur de manière plus douce dans le reste des groupes sociaux. Les imbéciles pontifiants, légions dans les médias, ne peuvent pas comprendre que cette « sous-littérature » à leurs yeux n'a pas besoin d'afficher des prétentions aussi énormes que leurs égos pour être pertinente.

     

    Les meilleurs de films dits de genre en ce moment sont bien souvent des séries télévisées. « Blacklist » n'échappe pas à la règle...

    Lire la suite