Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

barnum libéral (tm°)

  • Le mini-Messie est revenu

    Imprimer Pin it!

    politique, société, Sarkozy, spectacle, hypocrisie, Barnum libéral (TM°)

    image prise sur melty.fr

     

    Le mini-Messie est enfin revenu après des semaines de suspense pas vraiment insoutenables et de tergiversations bidons. Il y a eu entre deux un livre d'ancienne « régulière » qui avait besoin de se refaire du pognon qui a fait beaucoup de « bruit médiatique » et le premier ministère a viré les ministres qui avaient mauvaise genre dans son gouvernement. Tout cela a fait reculer le moment fatidique sans compter les écossais qui voulaient leur indépendance, des types en jupes qui ont encore un peu plus retardé le moment fatidique, des salauds qui ne mettent même pas de culotte, des allumeuses encore en plus...

     

    Et puis dimanche soir, gloria, hallelouya, sur France 2, « il » est revenu, apaisé-serein, toussa ! Il a quand même engueulé Delahousse à la fin, « chassez le naturel... » Il va pouvoir distraire le débat politique, entretenir le spectacle pour distraire le peuple. Les antisarkozistes professionnels se frottent les mains, celui qui les fascine violemment dans une relation d'amour/haine passionnelle est de retour, certains parmi eux en ont même eu une légère érection, j'en suis sûr, ça leur manquait avec le « petit pot à tabac » qui se prend la flotte dés qu'il met le nez dehors.

     

    Ce retour leur promet des « rêves humides » et leur permet de ne pas avoir à faire semblant de réfléchir à analyser la crise dont ils se moquent, leur « rond de serviette » dans la presse « kipense » ou dans les émissions d'« infotainement » étant la seule chose qui compte pour eux, le petit adorant qu'on parle de lui encore et encore et encore, même pour dire du mal, ils ont devant eux une avenue, que dis-je des champs élysées pavés d'or.

     

    « Faut être honnête » comme on dit au zinc des bistros, « faut reconnait' » mais la débâcle actuelle elle est également due à la politique désastreuse de Sarkozy autant que de celle de Hollande, le premier étant juste libéral-libertaire alors que le deuxième est sociéto-libéral, ce qui revient à peu près au même concernant la politique économique et ses conséquences pour les plus pauvres et ce qui reste des lambeaux de la classe moyenne, le deuxième se persuadant d'être encore de gauche et d'avoir encore envie de changer le monde en édictant une ou deux lois sociétales qui n'auront comme résultat que de défaire les liens qui reliaient encore les individus entre eux les soustrayant ne fût-ce encore qu'un court moment à la toute puissance des sacro-saints marchés et retraités allemands qui doivent maintenir leur niveau de vie quand ils seront plus nombreux que les jeunes d'ici quelques années.

     

    Le premier rendez-vous du mini-Messie après son élection serait pour madame Merkel comme tout le monde, on s'étonne qu'une femme aussi peu accorte sans tant courtisée, et il irai faire ensuite un petit coucou à Mario Draghi, un des rares vrais dirigeants européens ayant le pouvoir de décider quoi que ce soit. Mais « Show must go on... »

     

     

    Je m'étonne que des catholiques pour certains issus de « LMPT » soient convaincus que Sarkozy une fois revenu au pouvoir, s'il y arrive, remettra en question ces lois et remettra d'aplomb la société sur des valeurs solides. Sarkozy est totalement indifférent à la crise morale même si comme la plupart des politiques il est certainement persuadé d'être sincère et légitime, au moins quand il est sous le feu des projecteurs et maquillé comme il convient à la télé. Quant à moi ami lecteur, ce sera sans moi...