Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

attentats du 13 novembre

  • Le padamalgam a du plomb dans l'aile

    Imprimer Pin it!

    politique, islam, société, islamisme, amaury watremez, société, attentats du 13 novembreAvant le 13 novembre et encore beaucoup trop depuis cette date, toute personne suggérant qu'il était peut-être nécessaire que l'Islam de France en particulier et l'Islam mondial en général fassent enfin leur « aggiornamento », unisse l'exégèse coranique,  se voyait opposer le fameux « padamalgam ! », ou pire encore se faisait traiter d'islamophobe voire de raciste. Le « padamalgam » a quand même du « plomb » dans l'aile, plusieurs témoignages affluent montrant qu'il est même hélas carrément obsolète dans bien des cas. Ce padamalgam naît aussi apparemment paradoxalement du mépris des z-élites pour les petites gens dans leur ensemble, et plus particulièrement de leur dédain pour les musulmans au fond tous mis dans le même sac des musulmans radicaux, de obscurantistes.

     

    Comme le rappelle Dounia Bouzar, notons que le fanatisme le plus marqué est le fait d'européens dits de souche convertis...

     

    politique, islam, société, islamisme, amaury watremez, société, attentats du 13 novembrePourtant, Ayaan Hirsi Alii qui a durement subi le fanatisme islamique, dans sa chair, nous avait prévenu (voir à ce lien).

     

    Alors certes, un témoignage ne peut se généraliser à toute une partie de la population française. Et il est hors de question de nier qu'il existe des musulmans charmants, accueillants, modernes et ayant intégré les valeurs nationales mais la parole lucide de ceux ayant peur jusque là de témoigner se libère et le réel se fait jour de plus en plus clairement. S'il existe de plus en plus de zones de « non-droit », il existe aussi de nombreuses zones de non-laïcité. Et il y a eu un laxisme venu d'en haut concernant l'application toute simple de la loi, ainsi par exemple la loi sur les signes ostentatoires religieux, en particulier le port de la « Burka » n'a jamais été vraiment appliquée.

     

    C'est Philippe Esnot, sénateur radical de gauche, qui le rappelle fort à propos dans une colère froide et fort légitime (voir par là).

     

    Parlons en d'ailleurs des croyants d'Islam intégrés, de leur rage muette jusque là face à l'islamisation progressive des quartiers qu'ils habitent. Il faut lire le texte hallucinant mais vrai de Fewzi Benhabib (à ce lien). Je serai à la réunion qu'il tient le 3 décembre et le rejoint sur son espérance exprimée dans ces phrases très justes : «  Lorsque j’ai voulu sonner l’alarme, avec d’autres, sur cette stratégie éprouvée de la contamination oblique et lente, notre réunion a été perturbée. Nous essaierons de la tenir le 3 décembre, en espérant que se soulève enfin la chape de plomb qui pèse sur notre ville et que se brise, avant qu’il ne soit trop tard, le chapelet des petites lâchetés quotidiennes. »

     

    Terrible « chapelet des petites lâchetés quotidiennes » en effet, y compris celles des donneurs de leçon de morale qui ne sont faussement angéliques que par couardise, espérant ainsi acheter la paix sociale et leur tranquillité fût-ce au prix des pires compromis. On se questionne aussi sur la très faible participation des musulmans français à cette manifestation spontanée de trente de leur coreligionnaires (voir à ce lien).

     

    Trente seulement, trente personnes au moins, capables d'humanité et de grandeur aussi...

    Lire la suite

  • Ordonnances d'après tuerie

    Imprimer Pin it!

    attentats du 13 novembre, islam, terrorisme, Daech, politique, ps, bfm, itélé, askolovitch, amaury watremez

    Tout à l'heure je suis allé prendre un pot en terrasse, la première chose à faire en réponse aux salauds de vendredi. J'ai pensé aussi à ces jeunes réputés décadents et incapables de quoi que ce soit tellement formidables face à la tragédie, capables de grandeur encore. J'ai pensé aussi à tous ces "salauds de fonctionnaires" qui se sont démenés le soir de la tuerie pour sauver le plus de monde possible. Qui osera encore dire qu'ils sont trop nombreux, surpayés et paresseux ?

     

    Et puis il y a les autres...

     

    Je me disais que cette fois de par l'ampleur du drame ils avaient compris. Je pensais qu'ils se taieraient, qu'ils feraient preuve de décence. Mais les charlatans habituels, des médecins de Molière en plus grotesque encore s'en sont donnés à cœur joie. Leurs médicaments habituels illustrent fort bien ce petit billet. J'étais pourtant persuadé qu'ils ne sortiraient pas les formules habituelles ou que ceux trépignant d'impatience en attendant le choc des civilisations les excitant la fermeraient pour une fois.

     

    Je me trompais,

     

    Et je ne parle même pas des délirants du complot imputant la responsabilité des massacres qui aux services français (dont cette habituée des saloperies hypocrites) qui au grand complot judéo-sionisto-maçonnique habituel (impliquant parfois les « reptiliens » ou autres créatures baroques) !

     

    Le complotiste est comme « l'initié » il n'est pas possible de le faire changer d'avis, son conspirationnisme le consolant de la médiocrité de son existence. Et il ne peut pas s'en empêcher, il faut que ça sorte...

    Lire la suite