Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anne hidalgo

  • Marlène, Najat, Sibeth et Anne

    Imprimer Pin it!

    marlène schiappa, sibeth ndiaye, anne hidalgo, emmanuel macron, société, politique, amaury watremezAussi sur Agoravox

     

    Ce sont des femmes d'une trentaine d'années pour la plupart, des ambitieuses. On les trouve dorénavant à tous les niveaux au plus haut sommet de l’État et dans toutes les administrations à divers degrés. Elles ne se sont pas particulièrement distinguées la plupart du temps par des facultés intellectuelles exceptionnelles ou des compétences flagrantes, n'ont pas un parcours scolaire exemplaire. Elles ont cependant un énorme avantage sur les autres. Elles savent très bien comment fonctionnent les rouages du pouvoir, les réseaux, comment les utiliser à leur avantage, comment s'en servir pour leur ascension. Elles ont su également utiliser à leur avantage ce qui était à première vue de grandes faiblesses :

     

    Elles sont françaises de deuxième ou troisième génération venant des « quartiers », issues parfois de la « diversité » selon l'hypocrite appellation...

     

    Elles mettent en avant leur qualité de femmes, montant leur réussite en épingle.

    Lire la suite

  • Le SDF et l'humaniste de réseau social

    Imprimer Pin it!

    Capture-decran-2012-12-19-a-12.jpegDepuis les quelques jours de « buzz » numérique sur le petit garçon syrien noyé sur une plage turque, les humanistes -de réseau social je tiens à le préciser- n'ont de cesse d'encourager à l'accueil des migrants, pardon des réfugiés, avec des sanglots dans les « smileys » et des larmes dans les « LOL ». Bien entendu, ce n'est pas qu'ils en prendront chez eux. Ils ne sont pas fous...

     

    Attention, ils ont tous de bonnes raisons de ne pas en loger, ils reçoivent du monde, ils ont de la famille en week-end chez eux, mais cela ne les empêche pas de moraliser tous ces méchants s'inquiétant d'un « Camps des saints » en vrai, appelant à plus de nuances et de retenue, et aussi de pudeur, et aussi un peu moins d'hypocrisie larmoyante. Ce larmoiement de Tartufes incapables de saluer leur prochain sur le seuil de leur porte, infoutus de simplement regarder leur voisin,e dans un transport en commun sans les « transports » communs...

    Lire la suite