Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Contes

  • Le Petit Poucet a grandi - deuxième partie

    Imprimer Pin it!

    Le début est ici

    Oui je sais j'ai mis huit mois à écrire la suite... 

    0eb6a547c4f664cda402b0ea19a97a4b.jpgTout le long du chemin vers la maison de retraite "Bonne Marraine", les parents du Petit Poucet avaient semé des petits cailloux blanc et du pain pensant s'enfuir et retrouver leur chemin de cette manière ensuite, mais tout avait été ramassé par le Petit Chaperon Rouge, une fille de mauvaise vie un peu simplette qui vivait avec sa mère et adorait décorer son jardin avec du gravier et des nains, de chair et d'os bien entendu, car au pays des rêves enchantés, ils sont nombreux à avoir des goûts de chiottes mais les nains de jardin sont des vrais lutins (à ce propos on dit que certains se sont mis en communauté dans les Cévennes après avoir fondé un collectif alter-mondialiste avec le Grand Méchant Loup, ils vivent tout nus toute la journée). La gérante de la maison de retraite était Raiponce qui avait été guérie de son handicap chevelu et adorait les brushings depuis, elle était veuve, son doux prince était allé se faire tuer au pays d'Aladin pour une histoire d'huile magique qui fait bouger les charrettes toutes seules. Le Petit Poucet observa l'intérieur de la maison de retraite, il était un peu inquiet pour ses parents et se sentait coupable, mais Raiponce lui montra les gentilles fées à ailes de libellules qui voletaient un peu partout pendant que l'on entendait une douce musique. Le Petit Poucet dit : "Quelle merveille ces petites fées !". Raiponce répondit alors : "M'en parlez pas, une vraie calamité, on a dû installer des lampes anti-moustiques un peu partout !".

    c8e4597002cade813b9116b1995cd355.jpgLa femme du Petit Poucet, qui était une des belles soeurs de Cendrillon, il aimait bien les garces castratrices, était déjà dans la voiture et klaxonnait pour qu'il se dépêche car le centre commercial de Monsieur Séguin et sa chèvre allait bientôt fermer, et il n'avait plus de haricots magiques à se mettre sous la dent. Elle était aussi pressée d'aller chez le notaire pour signer les papiers qui faisaient de son mari et d'elle les propriétaires de tous les biens de ses beaux-parents.Ils vivaient dans le château qu'ils s'étaient acheté avec l'argent ainsi obtenue mais le Petit Poucet était bien malheureux et insatisfait. Sa femme prit un amant, un des sept nains car elle faisait une fixation sur les hommes de petite taille on ne sait trop pour quelle raison (elle prétendait qu'ils étaient des béquilles sur lesquelles s'appuyer pour elle). Malgré leur nouvelle richesse, leur pouvoir d'achat diminuait continuellement à cause de la politique du père de Peau d'Ane qui gaspillait l'argent du contribuable en dépenses somptuaires pour sa fille, une robe couleur de nuit absorbait tout le budget de la TVA quant à la robe couleur de jour elle avait donné lieu à une augmentation du prix des cigarettes. Les gueux commençaient à gronder. C'est alors que le Petit Poucet décida de libérer ses parents et de quitter sa femme pour enfin assumer complètement son homosexualité et vivre dans la cabane sans eau courante ni électricité amgique de la fée des rêves bleus, fournisseuse officielle d'électricité du royaume enchanté, de ses parents deux jours par semaine en plus de son travail sur TF1 où il était devenu producteur. Il produit désormais des émissions de "relooking" avec Riquet à la Houppe avec qui il vit en concubinage.

    C'est ainsi que finit mon histoire, chers petits amis, Tout est bien qui finit bien, pas vrai ?