Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chine

  • Anh-Dao Traxel et les grands méchants loups

    Imprimer Pin it!

    53991_0_b.jpgCe midi, Anh-Dao Traxel, la fille adoptive des Chirac, vietnamienne, passait à la radio chez Morandini (j'écoute parce que c'est toujours instructif sur "le pays réel") afin de parler des J.O. en Chine. Quelle légitimité a-t-elle pour en parler ? Mystère. Forte de son expérience de "boat-people", de la compassion que cela suppose, elle se permettait de remettre en cause ceux qui affirment qu'en Chine les droits de l'homme ne sont pas respectés, dont Robert Ménard, qui même si c'est une personnalité controversée, a raison quand il parle des camps de rééducation, des ouvriers exploités, de la presse muselée, et de l'arbitraire du Parti Communiste Chinois, qui bien qu'il n'ait plus grand-chose à voir avec Marx ou Mao, n'en impose pas moins un arbitraire totalitaire. Sous le refrain d'un "Tout peut s'oublier" lénifiant, elle nous dit que maintenant il faut pardonner et dialoguer, faire la paix, et que même si les chinois sont encore parfois méchants, au fond de leur coeur, ce sont des agneaux. Je plains cette pauvre femme, sans doute instrumentalisée, que Ménard prenait visiblement en pitié ensuite, lui rappelant qu'elle-même avait subi la violence de genre de régime.

  • Notre nouveau maître ne serait-il pas oriental ?

    Imprimer Pin it!

    chine.jpg"On a pris l'habitude de dénoncer la mondialisation comme une forme d'occidentalisation. Les opposants à l'universalisme vont plus loin en assimilant l'occidentalisation à une forme de colonisation culturelle. Cette rhétorique permet notamment aux régimes autoritaires d'associer des valeurs telles que les droits de l'homme, la démocratie ou la laïcité à l'Occident pour mieux les refuser au nom de l'anti-impérialisme. Cette stratégie discursive pouvait faire illusion tant que la première puissance économique était américaine. Qu'en sera-t-il demain, lorsque nous aurons enfin réalisé que la principale puissance à profiter de la mondialisation ne vient pas d'Occident, mais d'Extrême-Orient ?

    Plusieurs conflits, notamment ceux qui déchirent l'Afrique, ne sont plus dictés par les intérêts économiques européens ou américains mais chinois. La sinistre "Françafrique" est en passe d'être largement détrônée par la "Chinafrique", du nom d'un livre de Serge Michel et Michel Beuret qui décrit bien cette nouvelle réalité (Grasset). Le commerce bilatéral entre ces deux régions a quintuplé entre 2000 et 2006. On estime à 500 000 le nombre de Chinois vivant en Afrique pour construire routes, hôtels et barrages. C'est ce qu'on appelle déjà l'"aspect positif" de la présence chinoise en Afrique. L'aspect négatif, c'est ce dévorant appétit d'énergie et de matières premières, qui la pousse à faire des affaires avec des dictateurs au détriment des peuples, de la démocratie, de l'environnement et du développement durable. Officiellement, bien sûr, il n'est pas question de domination. La Chine insiste au contraire pour apparaître comme une puissance du Sud et rappelle sa présence aux côtés des non- alignés lors de la conférence de Bandung. Lors des sommets sino-africains, elle revendique un "partenariat stratégique d'un type nouveau", caractérisé par "l'égalité et la confiance réciproque sur le plan politique" et "la coopération gagnant-gagnant sur le plan économique". Autrement dit, elle plaide sans complexe pour un affairisme différentialiste sur le mode : "Nos profits valent mieux que les droits de l'homme."

    article du Monde de Caroline Fourest  (journal daté du 19 juin 2008)

    A suivre par ici 

  • Les nazis ont inventé le voyage de la flamme olympique

    Imprimer Pin it!

    1974222523.jpgComme on le voit par ici, la coutume du voyage de la flamme olympique a été inventée par les nazis aux J.O de 1936. Donc, David Douillet, Bernard Laporte, le président Sarkozy s'indignent des perturbateurs d'une coutume nazie à la base. Auparavant, on se contentait de rallumer la flamme à Athènes, ce qui au plan symbolique était mieux. Comme quoi, les intellectuels, ces prétentieux qui nous pompent l'air et qui se pensent au-dessus des autres, et qui sont tous des privilégiés, qui ne rigolent même pas à Bigard ces vaniteux, ont leur utilité, ils éviteraient, si on les écoutait un peu plus, de dire ou de faire des conneries, ou de se lancer dans des grands mots sans fondement réel. de plus, cette "fête du sport", cette exaltation du sportif, tout cela sent sa Leni Riefenstahl, tout cela pue, il n'y a qu'un pas vers l'exaltation de la race supérieure, Leni la walkyrie cinéaste officielle du régime nazi, je le précise à l'intention des lecteurs scientologues ou incultes, ou ceux qui ont commencé leurs études sous le ministère de François Bayrou. Elle a pu ne pas aller en taule après la guerre du fait de ses relations (elle savait pas qu'Hitler était si méchant).

  • Émeutes en Chine - Abstentions en France

    Imprimer Pin it!
    Emeutes estudiantines à Zhengzhou en Chine 
    Là-bas, la démocratie est inexistante ce qui n'empêche pas ces étudiants, qui prennent un risque immense, de descendre dans la rue pour défendre leurs libertés. Nous, nous n'allons pas voter, nous sommes un peu chichiteux, nous discutaillons et nous laissons faire les choses à notre place.   
    9f939337e5b6303e3b00982fa527efb4.jpgPEKIN (Reuters) - Des centaines d'étudiants ont affronté les forces de l'ordre, dans la nuit de mercredi à jeudi, à Zhengzhou (centre), à la suite de brutalités commises par des policiers à l'encontre d'une étudiante, apprend-on auprès de la police et d'un organisme de défense des droits de l'homme.

    Près d'un millier d'étudiants, venant de plusieurs universités différentes, ont participé à ces échauffourées dans la capitale de la province du Henan, lors desquelles des voitures ont été incendiées, affirme le Centre pour les droits de l'homme et la démocratie.

    Selon un témoin, l'étudiante aurait été battue par la police parce qu'elle tenait un étal sans autorisation.

    "Moi aussi je vendais des choses dans la rue. Je n'ai pas supporté de la voir se faire battre ainsi, alors j'ai rejoint les émeutiers en lançant une brique sur les policiers", déclaré un étudiant de l'université de Finances et d'Economie du Henan.

    4243999c452db3bfa896031458f6c615.jpgUne femme policier, qui se fait appeler Wang, a confirmé qu'il y a eu des violences.

    "Beaucoup d'étudiants ont participé aux émeutes de la nuit dernière et la situation était assez sérieuse", a-t-elle déclaré au téléphone.

    "Le commissariat central a dû envoyer des renforts", a-t-elle déclaré, avant de préciser qu'une enquête sur les brutalités policières était en cours.

    Selon un quotidien local, le Dahe News, six agents de police, soupçonnés d'avoir participé à ces brutalités, ont été placés en garde à vue, deux d'entre eux ont été renvoyés et quatre ont reçu un blâme.

    Lien permanent Catégories : Politique