Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CNPT

  • Frédéric Nihous - le candidat qui n'aime pas les parisiens et les écolos "bobos"

    Imprimer Pin it!

    medium_Nihous.jpgJ'ai regardé il y a deux jours le spot électoral de Frédéric Nihous et je trouve que l'on n'en parle pas assez car il est fondamentalement réjouissant, enfin si l'on est bon public. On le voit avec Jean Saint-Josse devant un paysage de champs et de jolies forêts en costume, dans lesquels ils ont l'air endimanchés au dernier degré, on dirait un marchand de bestiaux et son fils revenant pour la première fois de la grand'ville. Donc, il se présente comme le candidat des ruraux contre les "parisiens", l'écologie "bobo" qui ferait rien qu'à empêcher les gens de laver leur bagnole par temps de canicule ou rempliri leur piscine, voire même de gaspiller l'eau en toute insouciance à arroser des cultures qui n'en ont pas besoin; en plus, il se trompe car Denis Baupin, adjoint écolo à la mairie de Paris, par exemple, prend des mesures à contre-sens qui favorisent les 4X4 et grosses cylindrées comme sa dernière trouvaille de péage à l'entrée de Paris (Sacré Denis, va !).

    medium_456437354_252997905f.jpgContre cela, il medium_456.jpgprétend proposer des mesures incitatives que l'on trouve d'ailleurs dans le programme des écolos "bobos" qu'il fustige, donc Nihous est aussi un écolo bobo ? Mais ce ne doit pas être pareil quand c'est un rural qui le propose au lieu d'un "parisien" (ces gens-là, rien que des prétentieux, je ne donnerai pas ma fille à un parisien, dieu merci). Rappelons que pour les ruraux comme Frédéric Nihous, Paris commence à la sortie du village et l'écologie "bobo" c'est l'argument massue contre toutes le suggestions de bon sens qui permettraient de ne pas gaspiller les ressources. On se demande aussi quelle est la logique de son engagement au CNPT et pourquoi il n'est pas chez le Pen dont il partage visiblement un grand nombre d'idées ? Il me fait penser à ces braves gosses de village, méritants, montés à Paris pour étudier mais nostagiques de son petit bled si facile à vivre, un cliché en somme tout comme ces opinions.

    Lien permanent Catégories : Politique