Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

évasion

  • Monsieur de La Palice, MacMahon et Nicole Belloubet

    Imprimer Pin it!

    Nicole Belloubet, Redoine Faïd, évasion, justice, politique, société, amaury watremezJe fais partie d'une famille où le verbe est roi. Une personne ne sachant pas s'exprimer, n'ayant pas le goût des mots et le sens de la formule tranchante avait du souci à se faire à notre table. Ce sens des mots, ce goût du verbe et de la "disputatio" n'est pas une question de culture ou d'érudition. Il naît souvent d'un trop-plein de sensibilité au monde, qu'il faut bien canaliser ou duquel il faut bien se protéger.

     

    Les vérités pontifiantes et d'une évidence rare énoncées avec beaucoup de sérieux nous ont toujours fait hurler de rire. Nous n'aurions pas invité Nicole Belloubet, nous l'aurions évitée

     

    La Palice pour mémoire est l'auteur de phrases immortelles comme "Quelques minutes avant de mourir il respirait encore" ou bien "Quand la pluie tombe elle mouille le sol" ou enfin "Le vainqueur a remporté la victoire" et le fameux "Le jour de sa mort a été le dernier jour de sa vie" . Il est resté dans la mémoire collective qui lui rend hommage dés qu'elle le peut lorsque quelqu'un prononce une formule dans le même genre, une évidence proférée souvent pour flagorner le pouvoir. Cette postérité moqueuse n'est pas de sa faute mais de celle de ses soldats qui ramenant son corps d'Italie chantèrent :

    Lire la suite