Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoire

  • Le mètre étalon du politiquement correct depuis plus de quarante ans

    Imprimer Pin it!

    jean-marie le pen, front national, société, politique, amaury watremezJean-Marie le Pen sort ses mémoires (voir à ce lien). Les journalistes en ont révélé quelques bonnes feuilles en feignant d'être surpris par leur contenu. Comment ? Quoi ? Le Pen est de droite ? Il est anti-gaulliste ? Il ne dit pas de mal de Pétain ? Il réhabilite sa figure ? Il a encore de la nostalgie pour « l'Algérie française » ? A une époque où il est de bon ton d'afficher son masochisme mémoriel constant, de s'autoflageller sans cesse sur notre histoire, que les enfants des enfants des enfants des français de 40 supposés tous collabos expient encore les « crimes » de leurs aînés, évidemment ça fait tâche.

     

    Et en déboulonnant la statue du commandeur de la Vème République, celle de mongénéral, alors que tout le monde actuellement se prétend gaulliste, c'est un genre de cerise sur le gâteau....

    Lire la suite

  • En cas de crise ne brisez pas la glace

    Imprimer Pin it!

    neige, crise, politique, société, civisme, hypocrisieLe "vieux schnock" que je suis maintenant se souvient très bien de l'hiver 1982, de celui de 1984 aussi. Ils étaient à chaque fois bien plus rigoureux que celui que nous traversons en 2018. Les services publics fonctionnaient malgré tout à peu près ainsi que les transports et les services. La solidarité aussi n'était pas encore un vain mot. Et il est effarant de voir tous ces gens le nez rivé à leur téléphone sous la neige, ne se souciant que rarement de ce qu'ils peuvent faire pour aider non pas un correspondant lointain mais leur voisin, leur prochain tout à côté d'eux...

     

    Bien entendu, rien n'était parfait, mais une situation de crise n'effrayait pas autant les responsables, ne leur collait pas cette panique évidente doublé d'un profond mépris des précaires et des petites gens ne pouvant se permettre de rater une journée de travail.

     

    Pourquoi les informer ? Pourquoi prévoir de quoi les héberger en urgence ?

    Lire la suite

  • Un homme debout

    Imprimer Pin it!

    à propos de « une très légère oscillation » de Sylvain Tesson aux éditions des équateurs (voir à ce lien)

     

    littérature, société, livre, journal, amaury watremezIl y a des hommes qui n'ont plus goût à l'être vraiment. Ils se contentent de ce qu'ils sont, de ce qu'ils font. Tout ce qu'ils désirent, c'est continuer à consommer et vivre chichement sur le plan spirituel et intellectuel. Ils demeurent dans l'allégeance aux conformismes. Ils sont satisfaits, ce qu'ils pensent être de la sagesse. Et puis il existe encore quelques êtres humains comme Sylvain Tesson. Perpétuels insatisfaits devant la médiocrité assumée de cette société, la haine, la sottise, ils ne se résignent pas à leur domination, à leur joug. Pire encore aux yeux de notre monde, ils recherchent continuellement le dépassement personnel de leurs limites.

     

    Quitte pour cela à prendre des risques fous...

     

    Ces êtres d'une autre pâte que les autres se souviennent que Dieu vomit les tièdes ainsi que le rappelle souvent Bernanos, auteur souvent cité par Sylvain Tesson ce qui me le rend d'autant plus sympathique. J'ai cru trouver en lui un « compagnon d'armes » en quelque sorte, de ce que le « Grand d'Espagne » évoqué ci-dessus appelle la « communion des saints ».

     

    Quand je parle de dépassement, il ne s'agit pas seulement de l'exploit sportif qui fera du bruit médiatique quelques temps et puis sera oublié mais de celui poussant à sublimer ses souffrances, ses handicaps pour atteindre un autre palier dans l'humanité. Cela fait longtemps déjà qu'il écrit, s'indigne, se passionne pour ses frères humains mais le 20 août 2014 lui est arrivé un accident qui lui a fait prendre conscience de l'urgence de faire quelque chose de son existence. Comme nous tous, il lui a fallu une catastrophe pour ne plus vivre sur le fil, dans une irresponsabilité d'adolescent légèrement suicidaire.

    Lire la suite

  • Naïvetés réacs

    Imprimer Pin it!

    politique, réacs, société, droite, amaury watremezIl y a en ce moment une thèse circulant sur le net chez les pseudo-réacs et assimilés qui vaut son pesant de cacahuètes. Elle surprend, elle effare, elle fait rire jaune. Macron en réalité serait des leurs, il y aurait des signes qui bien que très superficiels ne trompent pas. Il faut lire de leurs analyses se voulant savantes décryptant ses gestes et discours. Ont-ils compris que le président est un orfèvre en matière de communication ? Sa femme a été attachée de presse et il maîtrise parfaitement l'art oratoire.

     

    Il sait donc très bien faire passer des vessies pour des lanternes, être mousse et pampre et faire avaler des couleuvres grosses comme un bras aux français...

     

    Les réacs ou assimilés se sont il est vrai très souvent distingués par leur profonde « naïveté » autour de certains personnages historiques, entre autres De Gaulle. Rappelons que de nos jours, dans notre société l'on est « réac » à partir du moment où l'on s'affirme même timidement de droite ou catholique plutôt traditionnel. Ce qui n'est pas être réactionnaire. Je songe également à « la marche pour la vie » où on se dit « apolitique » affolés que les médias peuvent les assimiler à la droite...

    Lire la suite

  • Psychanalyses littéraires

    Imprimer Pin it!

    à propos de « Play Boy » chez Stock par Constance Debré

     

    constance debré, sexe, homosexualité, politique, société, amaury watremezson portrait sur le site de « Libération » à ce lien

     

    Constance Debré, fille d'un des fils Debré, petite-fille d'un des rédacteurs de la constitution de la Vème République publie un roman « Play boy » chez Stock sur son changement de vie radical depuis quelques années. Auparavant avocate d'affaires, puis d'audience, mariée pendant vingt ans, dans le bain politique depuis sa plus tendre enfance, elle a choisi de vivre des aventures homosexuelles et de vivre de sa plume. De temps en temps elle plaide encore quand l'écriture ne suffit pas à la faire vivre. De droite selon son expression « par atavisme familial », sans véritable raisonnement politique réfléchi personnel elle écrit les discours de Bernard Accoyer et d'autres un temps...

     

    Elle vit depuis quelques temps dans une chambre de bonne du quartier latin...

     

    « Play Boy » n'est pas son premier livre, mais c'est le plus personnel et le plus cru. Elle y évoque sans fard les femmes qu'elle séduit depuis quelques temps car le « play boy » c'est elle...

    Lire la suite

  • Il leur faudrait un bon autodafé

    Imprimer Pin it!

    Céline, pamphlets, gallimard, littérature, société, amaury watremez politiqueJe ne suis pas vraiment un fan de l'antisémitisme de Céline, encore moins des écrits où il l'étale avec délectation semble-t-il, celle-ci engendrant un malaise immédiat chez un lecteur avisé. Cette haine judéophobe était d'ailleurs la manifestation d'une détestation universelle du genre humain dans sa globalité. Il y a chez l'auteur du « Voyage au bout de la nuit » et de « Rigodon », ses deux livres m'ayant le plus marqué un ressentiment de tous les instants contre ces semblables.

     

    Ce n'est pas exactement une colère, une vocifération ainsi qu'on l'a cru très longtemps mais l'expression d'une émotivité à fleur de peau. Blessé dans sa chair par le monde, par la sottise de ses semblables, Céline ne sait plus les aimer bien que paradoxalement il fut jusqu'au crépuscule de son existence un médecin dévoué aux pauvres.

    Lire la suite

  • La fin des chrétiens d'Orient

    Imprimer Pin it!

    Aussi sur Agoravox

     

    Un film très intéressant sur Arte replay à ce lien sur le sujet

     

    chrétiens d'orient, société, eglise de France, indifférencce, islamisme, politiqueDieu écrit droit avec des lignes courbes écrivait le père le Guillou, grand exégète et aumônier des bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre. Et il a de l'humour. A l'exception de quelques paroisses et d'un ou deux diocèses, essentiellement du Sud, étant autant de particularités, on ne parle dans aucun lieu notable des souffrances des minorités chrétiennes en pays musulman. Sauf à l'institut du Monde arabe dirigé par l'ineffable Jack Lang, endroit où sévit aussi Houria Bouteldja. On peut y voir une exposition très bien faite sur le sujet même si celle-ci ressemble aussi à un inventaire avant décès (elle a lieu encore quelques jours, voir à ce lien)...

     

    Il existe une vingtaine d'églises parmi ces croyants. Ils sont pour 60% orthodoxes et 40% catholiques. Ce sont les églises originelles du christianisme, ce sont eux qui ont préservé jusqu'en 2018 l'histoire du Christ, les lieux de son parcours sur cette terre, et des traditions remontant aux origines de la foi chrétienne. Ils célèbrent en arabe, en syriaque, en copte, en éthiopien, en grec, en latin. Ils sont persécutés depuis des siècles mais ont su pourtant vivre très longtemps en pays musulman en préservant leur foi.

    Lire la suite

  • Les puissants s'affolent (et ce n'est pas une « fake news »)

    Imprimer Pin it!

    fake news, président macron, nyssen, presse, médias, politique, société, amaury watremezLe président Macron veut mettre en place une loi contre les « fake news » (voir à ce lien). Sa ministre de la culture cette chère madame Nyssen prétend même un peu légèrement à mon avis que c'est pour mieux préserver la liberté d'expression. Donc brider celle-ci c'est l'étendre ? « La vérité c'est le mensonge » ?. Il convient de se demander ce que c'est qu'une « fake news ». On se demande d'ailleurs pourquoi un « littéraire » comme Jupiter ne parle pas de mensonges ou de bobards ? Cette mode des anglicismes est très années 80, elle naît d'un désir de faire moderne, de faire jeune.

     

    Une « fake news » c'est tout ce qui contredit en général la bonne parole libérale libertaire, la doxa bien pensante, tout ce qui mettrait en lumière l'hypocrisie des nantis, ce que l'on appelle pudiquement la France qui va bien. Ils ont cru depuis quelques années faire bonne figure en adoptant quelques postures « citoyennes » ou « civiques ». Une opinion émise sur un site de droite est donc forcément une « fake news », y compris quand elle est enrobée des précautions d'usage que les éditorialistes dits politiquement incorrects croient bon d'enrober leur discours. Un discours s'opposant à celui qui fait de la mondialisation à toute force l'utopie ultime est une « fake news » etc...

    Lire la suite

  • Revisitons

    Imprimer Pin it!

    politique,société,bourgeois,prétentions,bourgeois pédagogues,politique,amaury watremez

    Dernière note de l'année !

     

    Tout à l'heure, me promenant dans Montmartre j'ai voulu m'acheter deux croissants, deux malheureux croissants bien traditionnels car il fut un temps où rien n'égalait la croissanterie parisienne. Les croissants étaient en fait des « foccacia » revisitées, les gâteaux tous pareils étrangement étaient tous des classiques de la pâtisserie également revisités.

     

    Devant moi un jeune couple de CSP ++ visiblement faisait des mines en questionnant la boulangère qui les considérait d'un œil morne sur le « sourçage » des produits de la boulangerie et aussi sur les preuves de l'absence de glutamate dans les gourmandises sous leurs yeux...

     

    ...derrière moi des parisiens moins frelatés s'agaçaient de devoir attendre le bon vouloir des deux jouvenceaux.

    Lire la suite

  • Des polémiques oui mais des polémiques à la con

    Imprimer Pin it!

    funesnoir.png

    Aussi sur Agoravox

     

    Je me suis demandé hier après avoir parcouru sur les réseaux dits sociaux des polémiques débiles autour d'une déclaration de « Miss France » ou d'une photo de Griezmann en « Harlem Globe Trotters » comment on pouvait définir le racisme. C'est très simple. Le raciste est quelqu'un pour qui la couleur de la peau de son voisin, de son interlocuteur dans un échange, est quelque chose d'important. A l'instar de Desproges qui refusait d'adhérer à « SOS Racisme » parce qu'il n'y avait pas de « s » au mot, je suis convaincu qu'il n'y a pas un et un seul racisme, celui des blancs envers tous les autres êtres humains mais des racismes, aussi nombreux qu'il y a des groupes humains.

     

    Je me rappelle également de mon expérience dans un collège « dur » de ZEP, de « zone sensible », dans lequel les adolescents se groupaient selon leur origine, leur ethnie africaine, leur religion voire leur quartier. Ils ne se mélangeaient pas, ne se parlaient pas. Lorsqu'ils étaient obligés de se croiser on sentait une tension palpable. C'était aussi l'expression de racismes et de xénophobie au sens propre.

     

    La nouvelle « Miss France » a donc évoqué la chevelure de lionne d'une candidate d'origine africaine dans une déclaration maladroite (voir à ce lien) surtout sur un point. Les lionnes n'ont pas de crinière, aux dernières nouvelles, ce serait plutôt les lions. Que n'avait-elle dit là ! Elle a aussitôt été taxée de racisme car pour l'une comparant une africaine à un animal, pour l'autre car invoquant un cliché qui serait colonial. Ceux qui se scandalisent en évoquant tout cela et bien entendu les fameuses z-heures les plus sombres de notre histoire n'ont pas peur du ridicule, ils seraient alors immédiatement foudroyés...

    Lire la suite

  • L'ascenseur social en panne aussi dans l’Église

    Imprimer Pin it!

    Eglise, société, politique, terre sainte, jérusalem, volontariat, amaury watremez, hypocrisieAussi sur Agoravox

     

    Je suis parti en tant que volontaire civil à Jérusalem pendant deux ans grâce à la Délégation Catholique à la Coopération sur un poste financé en grande partie par l’œuvre d' Orient. Cela a été un séjour inoubliable. Il m'a laissé une empreinte comme au fer rouge. J'y ai rencontré des personnes extraordinaires et je n'oublierai jamais ce que j'ai vécu là-bas et leurs visages. Je n'ai de cesse depuis d'essayer de faire connaître entre autres choses qui m'ont marqué la spiritualité des chrétiens d'Orient et leur sort tragique qui laisse indifférent la majeure partie des occidentaux.

     

    Cependant, je n'y étais pas parti pour la seule beauté du geste...

     

    J'étais en effet convaincu que ce genre de séjour à l'étranger permettait de nouer des contacts, se construire un réseau actif en montrant ses compétences pour plus tard lors du retour se donner les moyens de mes ambitions. Il nous était souvent dit également que partir en volontariat était un excellent point sur un CV ce qui est vrai à condition de faire déjà partie du milieu social qui convient. Cela n'était pas mon cas et je n'étais pas le seul.

     

    On le voit j'étais encore très naïf.

    Lire la suite

  • La droite qui aimait perdre

    Imprimer Pin it!

    wauquiez.jpgAussi sur Agoravox

     

    Laurent Wauquiez a été élu président de « Les Républicains » ce dimanche (voir ici). Il l'a été avec une majorité très confortable digne d'un dictateur stalinien. Il est réputé très à droite, on affirme même qu'avec lui c'est la vraie droite qui revient. On va voir ce qu'on va voir mon bon monsieur ! C'est déjà tout vu, sans m'avancer outre mesure, sans avoir aucun donc de voyance, je peux déjà prédire une chose : il perdra en 2022 et sans doute en 2027 quand Christophe Castaner (ou Benjamin Griveaux ! Ou Nemo !) sera élu président de la VIème République, la Vème 2.0, celle de la start-up nation et du Barnum permanent, le nouveau monde quoi ! En un peu plus virtuel que prévu, et réservé à quelques uns...

     

    Car Laurent Wauquiez , avec ses envolées lyriques et presque religieuses de démonstrateur d'appareils ménagers en supermarché ou d'un Elmer Gantry passé à la lessiveuse BFM, comme tous ces prédécesseurs de la droite dite « républicaine » ne veut pas du vote qui rappelle les z-heures les plus sombres de notre histoire confondant la famille Le Pen et les citoyens votant pour elle pour de bonnes raisons et des angoisses bien compréhensibles :

     

    Leur paupérisation galopante, l'insécurité préoccupante (et qui ne serait qu'un sentiment), la montée d'un communautarisme sur la base des pires obscurantismes de l'heure etc...

    Lire la suite

  • La question de Jérusalem au cœur du monde actuel

    Imprimer Pin it!

    jerusalem.jpg

    Aussi sur Agoravox...

     

    J'ai vécu deux ans à Jérusalem, de 1998 à 2000. J'y ai vécu durant une période plus facile, tout étant bien sûr relatif, avant le « mur de séparation » et après « l'Intifadah ». Quand j'y suis arrivé j'avais une idée très nette de la situation entre les deux peuples présents sur cette terre. Quand j'en suis parti, j'étais beaucoup moins catégorique, du moins sur certains points. Celle-ci est infiniment plus complexe qu'on le pense généralement mais dans le même temps finalement assez simple. On ne prend jamais compte de la multiplicité des peuples et des confessions y demeurant, de la multiplicité des chrétiens en particulier. On n'y fait jamais assez preuve d'empathie non plus.

     

    Or, je trouvais que la plupart des pèlerins, des touristes religieux, des nombreux spécialistes ou pseudo-spécialistes qu'ils soient bibliques ou non visitant cette terre en manquaient singulièrement, même pour ceux présents là depuis deux ou trois décennies, à commencer pour les chrétiens locaux.

     

    Le « petit troupeau » chrétien ne se réduit pourtant pas aux catholiques dits « latins » en Terre Sainte. Cependant les chrétiens palestiniens qui ont maintenu vaille que vaille les traditions des premiers temps évangéliques à Jérusalem sont pourtant considérablement méprisés. Et dédaignés. Et oubliés. J'étais effrayé de constater que beaucoup d'expatriés, de volontaires, y compris catholiques, de membres des communautés charismatiques, ne mettaient jamais les pieds à la messe des paroissiens locaux, ne se retrouvant qu'entre eux dans les « paroisses consulaires ». Et quand ces braves gens faisaient « leur » chemin de Croix c'était entre deux rangées de militaires israéliens, pour être tranquilles et conserver cet « entre soi »...

    Lire la suite

  • Mélenchon nouvel épouvantail utile

    Imprimer Pin it!

    politique,société,mélenchon,france insoumise,amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    Mitterrand pour embêter la droite dite républicaine avait eu un coup de génie en faisant monter le FN. Le FN avait un autre avantage qui était de justifier l'élection et la réélection successive des mêmes oligarques encore et toujours. Il suffisait de menacer du retour des fameuses z-heures les plus sombres de notre histoire si jamais d'aventure un des membres de la famille le Pen arrivait au pouvoir, ce qui dorénavant est plus qu'improbable.

     

    La fille a été particulièrement nulle durant la dernière campagne présidentielle, à la grande surprise sans doute de son adversaire principal, lui aussi extrêmement habile sur le Verbe et son emploi. Il a eu la partie belle personne ne sachant plus réellement s'exprimer dans ce pays. Ne parlons pas de le faire à divers degrés de compréhension !

     

    Parquer les électeurs mécontents de la France périphérique au sein des « frontistes » permettait et permet encore de déconsidérer leur discours, leurs angoisses immédiatement, de ne même pas prendre la peine de se pencher sur les causes de l'intérêt qu'il suscite...

     

    ...des fachos, des racistes, des ploucs incultes.

    Lire la suite

  • Le retour des sorciers

    Imprimer Pin it!

    spiritualité, politique, société, religions, amaury watremezDans la nuit des temps, les premiers hommes lorsqu'ils enterraient leur mort se sont rapidement posé la question de ce qui pouvait éventuellement advenir ensuite. Quand ils levaient les yeux et observaient les étoiles au loin, ils se posaient même la question du sens de leur existence. N'étaient-ils donc que des primates un peu plus évolués voués à chercher uniquement à survivre par tous les moyens y compris les pires ? Ou leurs vies malgré l'absurdité de la mort avait-elle un but ?

     

    Dans les temps les plus difficiles, ils croyaient en des dieux barbares, violents et injustes, on leur offrait des sacrifices somptueux pour les apaiser, un peu.

     

    Un tout petit peuple a un jour affirmé qu'il n'y avait qu'un Dieu et qu'il voulait le bonheur des hommes, et non leur mort. Ils ont évoqué des commandements qui sont toujours les fondements de nos lois, et de ce qui reste de nos tabous. Plus tard un homme issu de cette minuscule nation a prêché l'amour universel, une loi de l'intelligence et de l'altérité contre la sottise et la haine, l'équité, la paix, la justice. Il a souvent été bien mal compris mais c'est souvent grâce à ce qu'il disait que les sociétés ont avancé pour protéger les plus faibles.

    Lire la suite

  • Amour hors norme ou déviance ?

    Imprimer Pin it!

    André Cayatte reviens ils sont devenus cons !

     

    moeurs, sexualité, macron, brigitte, politique, amaury watremezDans un beau film, très polémique aussi (voir à ce lien), André Cayatte évoquait le cas de Gabrielle Russier, enseignante amoureuse folle d'un de ses jeunes élèves, suicidée en prison alors que des torrents de boue se déversaient sur elle. Le film n'approuvait pas la liaison, il montrait juste que les protagonistes d'une telle histoire ne sont généralement pas d'un bloc, il racontait d'une manière nuancée et intelligente ce qui s'était passé quitte à choquer. C'était dans l'ébullition de l'après 68 quand tout et n'importe quoi était dit sur la sexualité.

     

    Même si comme Humbert Humbert persuadé que Lolita vit très bien leur relation, l'enseignant de 31 ans condamné hier (voir à ce lien) et Gabrielle Russier se leurraient sur la passion qu'ils pensaient vivre. L'époque du film avec Annie Girardot et Bruno Pradal était il est vrai un temps où la délation collective en meute ne valait pas condamnation...

    Lire la suite

  • Les matriarques

    Imprimer Pin it!

    politique, société, religions, féminisme, islam, hypocrisie, joelle morel, amaury watremezAussi sur Agoravox

     

    Il y a une vingtaine d'années j'avais accompagné à une manif soutenant des femmes opprimées une camarade sur laquelle j'avais des visées expansionnistes. Je n'étais pas entièrement de mauvaise foi, je voulais sincèrement soutenir également ces victimes de la sottise fanatique, cela ne date donc pas d'hier. Mais arrivés sur place, nous réalisâmes que c'était interdit aux mâles. Nous fîmes donc demi-tour, mon amie ne comprenant pas cette prohibition des chromosomes "Y". Nous fûmes frappés tous les deux par l'absence de féminité des participantes, par leur laideur.

     

    Serait-ce donc que leurs "combats" étaient déjà guidés par la frustration sexuelle et les carences esthétiques de leurs physiques ?

     

    A entendre les discours stigmatisant déjà le mâle blanc forcément patriarcal et oppressif et le rôle des pères automatiquement violents et sans douceur, elles avaient toutes également un problème grave de complexe d'Électre (pour les filles c'est Électre et non Œdipe). Voilà une contradiction déjà assez manifeste, elles refusent de limiter le rôle des femmes à celui de mère mais exaltent au-delà de toute mesure ce statut.

    Lire la suite

  • L'inconscience des privilégiés

    Imprimer Pin it!

    bourgeois pédagogues, bobos, société, inconscience, insouciance, politique, société, paris, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    J'apprécie beaucoup encore de me promener dans Paris. Cela m'agace toujours cette nostalgie d'un Paris idéalisé à la Doisneau ou à la Amélie Poulain qui n'a jamais vraiment existé tout comme celui de Audiard qu'il reconnaissait lui-même avoir reconstruit. Le Paris réel est tellement plus passionnant si c'était possible. Les cages d'escalier à l'époque des photos du premier sentaient le chou cramé et la pisse. Les clodos y élisaient domiciles le soir venu lors des premiers frimas. Quant au Montmartre de l'héroïne de Jean-Pierre Jeunet il est depuis longtemps colonisé par les bourgeois pédagogues en quête d'authentique ripoliné  à peu de frais, un authentique reconstruit, un authentique frelaté sans pauvres si vulgaires ma chèèère....

     

    Cependant, cela n'enlève pas encore au charme de la ville, un charme parfois canaille, de moins en moins. Paris s'assagit, Paris se provincialise doucement. Et il est très amusant d'écouter les conversations des privilégiés qui sont maintenant la seule population pouvant se permettre d'y vivre. Leur insouciance serait presque sympathique, presque charmante, si elle ne se doublait d'une telle inconscience, d'un tel égoïsme égocentré tellement hors sol, tellement déconnecté du réel.

     

    On peut les voir attablés, frais minois et habits légers, en déguisement décontracté, ne se posant aucune question existentielle, aimables comme d'aimables et gentilles bêtes de somme ayant du mal à distinguer le paysage au delà de leur museau.

    Lire la suite

  • Des esclaves modernes en Libye

    Imprimer Pin it!

    Aussi sur Agoravox

     

    voir ma source sur les nouveaux marchés aux esclaves à ce lien

     

    esclavage, Libye, société, politique, révolution arabe, amaury watremezOn a pu voir à la télévision sur FranceTV et sur le net une vidéo montrant des nouveaux marchés aux esclaves. Ce sont des images crues, froides et révoltantes, c'est le réel de la situation libyenne. Ce sont des images révoltantes pour toute personne dotée d'une conscience. Il s'en trouvera certainement pour les excuser ou les minimiser abjectement en invoquant la situation de certains salariés en Europe, celle-ci il est vrai n'étant pas très éloignée de l'esclavagisme. Mais cela ne change rien au problème.

     

    Il y a un moment dans ces vidéos qui me révolte particulièrement, qui me fait douter de la nature humaine un peu plus et de sa capacité à réfléchir, à réagir. Ce sont ces prisonniers qui lisent pieusement le Coran alors que c'est le prétexte même de leurs bourreaux, de leurs geôliers pour les réduire à un tel sort. L'être humain a besoin de se rassurer, de se conforter...

    Lire la suite

  • Un certain 13 novembre

    Imprimer Pin it!

    terrorisme, société, islamisme, 13 novembre 2015, amaury watremezAussi sur Agoravox

     

    Un certain 13 novembre 2015 la France horrifiée découvrait que des enfants élevés en son sein, ayant profité des bienfaits de l'éducation nationale, aidés, soutenus, pouvaient la haïr jusqu'à tuer horriblement pour la plus grande gloire d'un dieu qui visiblement s'en bat l’œil. On se pose la question d'ailleurs, comment un dieu en théorie parfait pourrait-il réclamer le sang de ses créatures ? Les auteurs du massacre du Bataclan ont commencé par mitrailler le public d'un concert de Rock puis méthodiquement ils ont achevé les blessés. 

     

    Ce massacre fut précédé de la tuerie commise à « Charlie Hebdo » le 7 janvier 2015, toute la France était « Charlie », tous unis contre l'islamisme ( voire ce lien ). Le pays défila en nombre le 11 janvier 2015 contre la furie islamiste, contre la sottise obscurantiste, contre la haine. Il y eut une prise d'otages dans un supermarché vendant des produits « kascher ». L'on déposa des petites bougies, l'on défila en silence, gravement, durant des « marches blanches », il y eut des minutes de silence et tous ces gens qui allèrent boire un coup en terrasse pour montrer qu'ils n'avaient pas peur, sursautant néanmoins à la moindre porte de voiture claquée...

    Lire la suite

  • Nazis dans le rétro Remix

    Imprimer Pin it!

    hugo.jpg

    Aussi sur Agoravox

     

    Ce qui domine sur le net en nos temps tellement progressistes que l'ignorance et l'inintelligence deviennent des genres de nouvelles médailles c'est l'absence quasiment totale de compréhension du second degré ou de l'ironie. L'esprit de sérieux domine, et la gravité des imbéciles, celle qui les fait se sentir important ne serait-ce qu'un bref instant fugace. Parmi ceux-ci on trouve pour les plus remarquables les auteurs engagés.

     

    Le nécessaire engagement de la littérature, engagement bien-pensant bien entendu, il ne peut y avoir d'auteurs de droite par exemple, c'est quasiment interdit à moins d'être dans le rôle du « réac » de service. C'était devenu une des rengaines les plus serinées depuis des décennies mais celle-ci est beaucoup moins audible car les leçons de morale de ces petits marquis de la bonne conscience politique portent moins au sein du peuple et même parmi les pseudo-élites. Les « gens », comme ils appellent tous les autres en dehors de leur milieu, les « gens » sont bien ingrats...

    Lire la suite

  • Mai 68 et sa mythologie intimidante

    Imprimer Pin it!

    histoire, société, politique, mai 68, révolution, amaury watremezPrès de cinquante après « Maissoissantuite » la mythologie liée à l'évènement intimide encore beaucoup la droite et toute la société. Dés que quelqu'un veut parler d'une révolution sociale, même quand celle-ci n'a rien à voir il évoquera un « nouveau » « Mai 68 ». Les « réacs » ou qualifiés ainsi se sont donnés pour maîtres et penseurs des anciens des barricades pas tout à fait repentis de leurs erreurs de jeunesse. Certains d'entre eux avaient cru voir dans « Nuit debout » un renouveau de leurs aspirations de jeunesse mais la rencontre avec la nouvelle génération se passa plutôt mal.

     

    Ces petits cons mal élevés furent insolents, sans doute à cause de la déliquescence des valeurs provoquées et voulues par leurs grands ancêtres...

     

    La plupart se lamentent sur la destruction de valeurs communes que dans leur jeunesse ils n'ont eu de cesse de remettre en question et de dynamiter, eux. Ils se sont continuellement trompés, soutenant les pires dictateurs, de Mao à Pol Pot, soutenant sans faillir une société ultra-libérale. Ils sont de « bons clients » de la télévision. Ils sont comme les bourgeois de la chanson de Brel. Ils sont toujours désireux à partir de maintenant de s'assurer une retraite confortable de « pères de la nation », et finir à l'Académie sages et honorés par le pays, un peu comme le père Hugo à la fin.

    Lire la suite

  • Entre racaille « gentryfiée » et racaille des « cités »

    Imprimer Pin it!

    politique, société, riches, pauvres, canaille, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    En Ile de France, mais c'est le cas un peu partout ailleurs, les français de la classe dite moyenne sont pris entre deux feux, entre le marteau et l'enclume. Ils doivent subir sans broncher en théorie la canaille « gentryfiée » d'une amoralité totalement « décomplexée » d'un côté et la racaille des « cités » de l'autre. La canaille issue de la pseudo « gentry », en gros les riches, est de gauche et de droite se trouvant des alibis dans l'un et l'autre camp pour ne défendre qu'une seule chose :

     

    Leurs intérêts matériels privés, bref leur magot.

     

    Les uns se prétendant de gauche affirment qu'ils sont « citoyens » et pour le développement durable, sans pour autant changer profondément d'un iota leur mode de vie. Ils achètent « bio », ils achètent « équitable », c'est donc à les entendre qu'ils aiment partager, qu'ils sont tellement généraux. Ce ne sont que des prétextes, ils méprisent la mixité sociale, ne mettront jamais leur progéniture dans un lycée professionnel par exemple et dédaignent sans aucun remords l'angoisse des plus précaires face à la paupérisation. Ils n'ont pas de mots assez durs pour les « français périphériques » qui ne sont à leurs yeux que des « ploucs », des « franchouillards »...

    Lire la suite

  • Ramadan - Encore un complot des « sionistes » ?

    Imprimer Pin it!

    tariq ramadan, hani ramadan, harcèlement, agression sexuelle, amaury watremezTariq Ramadan est rattrapé par deux affaires d'agression sexuelle suspectées (Voir ici et ). Tant qu'il n'a pas été condamné par la justice il est présumé innocent. Ce ne sont pas tellement ces deux « affaires » le plus instructif dans cette histoire, ni le plus effarant mais les réactions qu'elle suscitent parmi de nombreux musulmans internautes sous couvert d'anonymat, des réactions montrant une haine judéophobe abjecte de la part de trop de croyants qui bizarrement surprennent les journalistes du « Monde » (voir à ce lien), entre autres journaux appréciés des bourgeois pédagogues, alors que tout cela est bien connu depuis longtemps déjà. Ce n'est en rien une découverte, hélas.

     

    Je m'étonne toujours que des français de droite ou de gauche s'en étonnent, écoutent-ils leurs concitoyens de troisième ou quatrième génération ? Ont-ils essayé un jour de passer « Rabbi Jacob » à des gosses de « cités » ? (voir à ce lien ce témoignage) Ont-ils échangé un jour avec des émules du Coran sur la question d'Israël ?

    Lire la suite

  • Au bon beurre en plus grand

    Imprimer Pin it!

    politique, société, alimentation, agriculture, beurre, pénurie de beurre, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    J'ai découvert qui sont les responsables de la pénurie de beurre effarante dans un pays comme la France qui a lieu depuis quelques temps. C'est la faute des petits enfants et arrière petits enfants des Poissonnard, dont l'histoire fut racontée avec verve par Jean Dutourd (voir ici), on se souvient aussi du film d’Édouard Molinaro avec Roger Hanin et Andréa Ferreol (voir extrait ci-dessous). Tout est bon pour s'enrichir, y compris les pires abjections, la spéculation la plus amorale, la filouterie la plus vile, les mesquineries de tous les instants.

     

    Et tout ceci sur le dos des paysans et des petits consommateurs.

     

    Car je doute que dans toutes les officines alimentaire bourgeoises l'on manque de ces produits auparavant accessibles à tout le monde et maintenant réservés à ceux qui peuvent se les payer.

     

    Ainsi pour le pain, la viande, le poisson, les fromages...

    Lire la suite

  • Contre la misère vraiment ?

    Imprimer Pin it!

    pauvreté, société, refus de la misère, Macron, gouvernements, réforme code du travail, amaury watremezLa pauvreté n'est pas un phénomène nouveau. Elle existe depuis toujours, et elle existera sans doute toujours. Il est cependant des périodes de l'histoire où l'on s'en inquiète plus que d'autres, où l'on fait preuve de plus de solidarité au nom de valeurs morales, religieuses, et, ou intellectuelles. Ou alors par « simple » humanité et bon sens. Je me souviens également de la Terre dite Sainte où dans les villes palestiniennes existait et existe toujours une maison d'accueil pour les plus fragiles leur offrant le gîte et le couvert, maison souvent financée par tous les autres habitants pas forcément beaucoup plus riches....

     

    ...Mais on me rétorquera qu'en France « cépapareil ».

     

    J'avais été également frappé dans les années 90 de tous les sans abris que l'on voyait sur les trottoirs, sous les voûtes d'entrée des immeubles de la rue de la Roquette, que les fêtards enjambaient avec indifférence. Alors que tous ces fêtards étaient pour la plupart ce que l'on n'appelait pas encore des « bobos », des bons bourgeois tous de « gôche »...

    Lire la suite

  • Malaise dans la société des loisirs

    Imprimer Pin it!

    politique, société, éducation, enfants, amaury watremezAu plus haut sommet du pouvoir politique, et, ou économique on voudrait nous faire croire que nous entrons dans la société dite des loisirs, une société postindustrielle enfin libérée des chaînes de la survie quotidienne (avoir à manger, un toit, de quoi se chauffer etc...) et de l'obligation de travailler. Pourquoi après tout ne pas revendiquer ce droit à la paresse déjà prôné par Jules Laforgue ? Ou du moins ce que la société bourgeoise positiviste appelait la paresse à savoir l'art et la littérature entre autres. Cependant, ces loisirs célébrés par notre société sont surtout des "passions tristes" exacerbant l'aliénation de l'individu moderne.

     

    Ce passage à une nouvelle société est sans doute vrai pour une infime minorité de la population et utopique pour une bonne majorité. Il suffit d'observer un peu les personnes autour de soi dans la rue, les transports en commun, les magasins.

    Lire la suite

  • les escrocs du décodage

    Imprimer Pin it!
    politique, décodage, société, net, amaury watremezDepuis quelques temps, les pseudo émission de décryptage de l'actualité, dés fois que l'on serait trop bête pour le faire tout seul font florès ainsi que les outils informatiques se prétendant décodeurs d'information. Cela va de "Quotidien" de Yann Barthès en passant par le "28 minutes" d'Arte, du show de l'infoclown Hanouna (TPMP) aux émission spécialisées des chaînes d'info en continu. On y voit toujours les mêmes pseudo-experts, pseudo-spécialistes qui ont pour particularité de penser tous dans le même sens que le tout-économique omnipotent, que le système de pensée libéral libertaire actuel.

     

     Je ne parle même pas du pseudo "Decodex" du Monde dont les créateurs s'affirment objectifs, ce qui ferait presque rire, sans évoquer aussi les arbitres des élégances télévisuelles de l'ancien "Zapping" de Canal devenu "Vu" sur France Télévisions. Même Ruquier dans "On n'est pas couchés" a son petit quart d'heure d'analyse de l'actualité se voulant insolent et tellement incisif alors que tout à fait dans les rails...

     

     Certes, il existe bien des "réacs" ou "gauchistes" de service dans ces spectacles, voire parfois des cathos, musulmans, juifs ou bouddhistes de service (ainsi Mathieu Ricard). Je pense même que beaucoup doivent être convaincus d'être réellement importants, d'être réellement écoutés, alors qu'ils ne sont là que comme alibis, comme quotas, pour bien montrer que la pluralité d'opinions est bel et bien respectée. Ce qui est manifestement faux.

    Lire la suite

  • Ne pas voir la haine sous ses yeux

    Imprimer Pin it!

    terrorisme, hypocrisie, société, islamisme, aveuglement, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    Une attaque à l'arme blanche a été commise à Marseille par un type fanatisé qui a tué deux femmes de plusieurs coups de couteau (voir à ce lien). Comme à chaque fois, il y aura des voix pour dire que « c'est pas ça l'Islam », « pas d'amalgame », et tout le refrain habituel. Comme à chaque fois le web de droite dira sa colère et son indignation virtuelles. Comme à chaque fois, il y aura des bougies et des marches blanches, des musulmans s'émouvant que cela puisse mener à l'islamophobie. Comme à chaque fois, rien ne changera fondamentalement dans le comportement des citoyens toujours plus passifs...

     

    ...Jusqu'à la prochaine fois.

     

    Ce n'est pas bien grave mais comme à chaque fois l'on reprochera à l'auteur de ses lignes et d'autres personnes juste lucides d'être obsédés par l'Islam fondamentaliste alors que c'est lui qui se rappelle sans cesse à notre souvenir. De manière de plus en plus inquiétante...

     

    Manuel Valls avait tout à fait raison au fond, vous vous habituez à l’innommable. Car reconnaître que nous sommes en guerre obligerait à moins se soucier de son égoïsme, de son petit plaisir, de son bien-être seulement de celui-là au détriment de celui de la Nation. Et parbleu « ils » devraient faire quelque chose ! « Ils » devraient réagir ! « Ils » devraient renforcer les contrôles de police, les descentes dans les cités, voire y envoyer l'armée ! « Ils » devraient se réveiller à notre place en fait ! « Ils », les gouvernants, les responsables, tous les politiques...

    Lire la suite

  • Loin de la foule en pleurs

    Imprimer Pin it!

    handicap, philippe croizon, société, politique, amaury watremezDans un train, un contrôleur a demandé sa carte d'handicapé à Philippe Croizon, amputé des quatre membres rappelons le. Certes on pourrait dire que cet employé de la SNCF ne faisait que son travail, qu'il obéissait aux ordres. Mais il me semble que le handicap de monsieur Croizon est suffisamment visible pour qu'il ait à le prouver. Tant d'aveuglement buté frappe l'esprit. Tant de sottise satisfaite aussi. C'est aussi le genre d'épisodes montrant ce qui peut se passer sous un régime totalitaire, ils sont alors nombreux celles et ceux ne faisant que leur travail.

     

    L'anecdote a provoquée de nombreuses réactions courroucées et, ou émotionnelles sur le net. De la colère et des larmes d'indignation très éloignées de la réalité de la perception quotidienne des handicapés loin des statuts "facebook" ou "twitter" ronflants et "pleurnichogènes", loin de la pseudo communion humanitariste du "Téléthon", prétexte "festiviste", alibi pleins de bons sentiments. Il y a un côté aussi très hypocrite à toutes ces saintes colères naissant aussi et surtout de la célébrité médiatique de Philippe Croizon.

    Lire la suite