Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

feuilleton

  • Un certain 13 novembre

    Imprimer Pin it!

    terrorisme, société, islamisme, 13 novembre 2015, amaury watremezAussi sur Agoravox

     

    Un certain 13 novembre 2015 la France horrifiée découvrait que des enfants élevés en son sein, ayant profité des bienfaits de l'éducation nationale, aidés, soutenus, pouvaient la haïr jusqu'à tuer horriblement pour la plus grande gloire d'un dieu qui visiblement s'en bat l’œil. On se pose la question d'ailleurs, comment un dieu en théorie parfait pourrait-il réclamer le sang de ses créatures ? Les auteurs du massacre du Bataclan ont commencé par mitrailler le public d'un concert de Rock puis méthodiquement ils ont achevé les blessés. 

     

    Ce massacre fut précédé de la tuerie commise à « Charlie Hebdo » le 7 janvier 2015, toute la France était « Charlie », tous unis contre l'islamisme ( voire ce lien ). Le pays défila en nombre le 11 janvier 2015 contre la furie islamiste, contre la sottise obscurantiste, contre la haine. Il y eut une prise d'otages dans un supermarché vendant des produits « kascher ». L'on déposa des petites bougies, l'on défila en silence, gravement, durant des « marches blanches », il y eut des minutes de silence et tous ces gens qui allèrent boire un coup en terrasse pour montrer qu'ils n'avaient pas peur, sursautant néanmoins à la moindre porte de voiture claquée...

    Lire la suite

  • Au bon beurre en plus grand

    Imprimer Pin it!

    politique, société, alimentation, agriculture, beurre, pénurie de beurre, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    J'ai découvert qui sont les responsables de la pénurie de beurre effarante dans un pays comme la France qui a lieu depuis quelques temps. C'est la faute des petits enfants et arrière petits enfants des Poissonnard, dont l'histoire fut racontée avec verve par Jean Dutourd (voir ici), on se souvient aussi du film d’Édouard Molinaro avec Roger Hanin et Andréa Ferreol (voir extrait ci-dessous). Tout est bon pour s'enrichir, y compris les pires abjections, la spéculation la plus amorale, la filouterie la plus vile, les mesquineries de tous les instants.

     

    Et tout ceci sur le dos des paysans et des petits consommateurs.

     

    Car je doute que dans toutes les officines alimentaire bourgeoises l'on manque de ces produits auparavant accessibles à tout le monde et maintenant réservés à ceux qui peuvent se les payer.

     

    Ainsi pour le pain, la viande, le poisson, les fromages...

    Lire la suite

  • Ne pas voir la haine sous ses yeux

    Imprimer Pin it!

    terrorisme, hypocrisie, société, islamisme, aveuglement, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    Une attaque à l'arme blanche a été commise à Marseille par un type fanatisé qui a tué deux femmes de plusieurs coups de couteau (voir à ce lien). Comme à chaque fois, il y aura des voix pour dire que « c'est pas ça l'Islam », « pas d'amalgame », et tout le refrain habituel. Comme à chaque fois le web de droite dira sa colère et son indignation virtuelles. Comme à chaque fois, il y aura des bougies et des marches blanches, des musulmans s'émouvant que cela puisse mener à l'islamophobie. Comme à chaque fois, rien ne changera fondamentalement dans le comportement des citoyens toujours plus passifs...

     

    ...Jusqu'à la prochaine fois.

     

    Ce n'est pas bien grave mais comme à chaque fois l'on reprochera à l'auteur de ses lignes et d'autres personnes juste lucides d'être obsédés par l'Islam fondamentaliste alors que c'est lui qui se rappelle sans cesse à notre souvenir. De manière de plus en plus inquiétante...

     

    Manuel Valls avait tout à fait raison au fond, vous vous habituez à l’innommable. Car reconnaître que nous sommes en guerre obligerait à moins se soucier de son égoïsme, de son petit plaisir, de son bien-être seulement de celui-là au détriment de celui de la Nation. Et parbleu « ils » devraient faire quelque chose ! « Ils » devraient réagir ! « Ils » devraient renforcer les contrôles de police, les descentes dans les cités, voire y envoyer l'armée ! « Ils » devraient se réveiller à notre place en fait ! « Ils », les gouvernants, les responsables, tous les politiques...

    Lire la suite

  • Macron cible trop évidente

    Imprimer Pin it!

    politique, société, Emmanuel macron, présidence, Europe, LRM, Mélenchon, amaury watremez, marine le penAussi sur Agoravox

     

    Emmanuel Macron est la cible de toutes les critiques de l'opposition, ce qui est normal et logique puisqu'il porte dans les médias et sur la scène internationale la bonne parole -si j'ose dire- libérale-libertaire et mondialiste. Mais ce n'est en somme qu'un homme de paille, un messager, un Rastignac ambitieux, opportuniste qui a su se placer au bon moment au bon endroit afin d'accéder aux ors du pouvoir et à ses privilèges. En face de lui, il faut bien admettre qu'il n'y avait personne capable de s'opposer réellement à son accession au pouvoir. Et encore maintenant il a beau jeu face à une opposition incapable de s'unir et faire taire ne serait-ce que pour un temps les vieux clivages alors qu'il y a pourtant urgence....

     

    Le vibrant discours sur l'Europe, tirant sur la corde de l'affectif, prépare le terrain pour continuer la déconstruction méthodique des nations. Toutes ces tirades sur le progrès, l'humanisme de progrès, permettront de faire passer des lois sociétales accentuant la réification des corps et des ventres des femmes (particulièrement ceux des femmes pauvres)...

    Lire la suite

  • Loin de la foule en pleurs

    Imprimer Pin it!

    handicap, philippe croizon, société, politique, amaury watremezDans un train, un contrôleur a demandé sa carte d'handicapé à Philippe Croizon, amputé des quatre membres rappelons le. Certes on pourrait dire que cet employé de la SNCF ne faisait que son travail, qu'il obéissait aux ordres. Mais il me semble que le handicap de monsieur Croizon est suffisamment visible pour qu'il ait à le prouver. Tant d'aveuglement buté frappe l'esprit. Tant de sottise satisfaite aussi. C'est aussi le genre d'épisodes montrant ce qui peut se passer sous un régime totalitaire, ils sont alors nombreux celles et ceux ne faisant que leur travail.

     

    L'anecdote a provoquée de nombreuses réactions courroucées et, ou émotionnelles sur le net. De la colère et des larmes d'indignation très éloignées de la réalité de la perception quotidienne des handicapés loin des statuts "facebook" ou "twitter" ronflants et "pleurnichogènes", loin de la pseudo communion humanitariste du "Téléthon", prétexte "festiviste", alibi pleins de bons sentiments. Il y a un côté aussi très hypocrite à toutes ces saintes colères naissant aussi et surtout de la célébrité médiatique de Philippe Croizon.

    Lire la suite

  • Les vieux démons de l'extrême-droite

    Imprimer Pin it!

    politique, société, extrème droite, FN, Florian Philippot, Marine le Pen, amaury watremezAussi sur Agoravox

     

    La démission de Florian Philippot du FN a rameuté tous les vieux démons de l'extrême droite qui depuis trois ou quatre décennies étaient en sommeil. Les Le Pen père et fille ne veulent pas vraiment le pouvoir contrairement à ce que la plupart des lanceurs d'alter anti-fâchiiste affirment depuis longtemps. Le père a été le premier surpris le 21 avril 2002, et quant à la fille, tout comme lui, et alors que bien mieux placée dans les sondages, elle a été totalement incapable de négocier le virage vers le pouvoir se fiant aux délires d'un psy de comptoir vu dans une vidéo sur le net...

     

    Cependant tout comme son père avant elle, voulant garder la mainmise complète sur son parti qui est aussi sa petite affaire et une affaire juteuse elle a fait fuir tous les cadres.

     

    Ce qui est arrivé au FN ces dernières années, son ascension constante malgré la réprobation unanime des bien-pensants, des moralisateurs, est somme toute une exception notable dans l'histoire de la droite radicale française. C'est aussi dû à l'autorité du père et à celle de la fille qui ont su rassembler un temps les multiples groupuscules et factions diverses et variés constituant ce qu'on appelle l'extrême-droite sous une même bannière. La cause en est également, malheureusement, la paupérisation croissante de la "France dite périphérique" et le dédain manifeste qu'elle subit de la part des pseudo élites.

    Lire la suite

  • L'unique rideau de fer

    Imprimer Pin it!

    Aussi sur Agoravox

     

    «Le vrai rideau de fer c'est entre riches et les miteux… les questions d'idées sont vétilles entre égales fortunes…»

    Louis-Ferdinand Céline

     

    politique, société, Céline polémique, hypocrisie, amaury watremezCéline le disait, les différences idéologiques entre les personnes sont des vétilles, sans réelle importance. Mais Céline était un méchant, un salaud de misanthrope. Lui plaçait la différence entre les « miteux et les riches », entre les pauvres, les précaires et les privilégiés. Le salaud de pauvre est toujours forcément un salaud de socialiste, un révolutionnaire le couteau entre les dents, toujours de gauche du moins aux yeux des riches. Il veut plus d'argent, plus d'égalité. Il veut un partage plus équitable des richesses cet ingrat.

     

    C'est tout ce qui l'intéresse ce matérialiste dogmatique.

    Lire la suite

  • Vision de l'utopie multiculturaliste

    Imprimer Pin it!

    patis, non lieu, gentryfication, sociétémez, politique, amaury watreAussi sur Agoravox

     

    Si l'on veut avoir sans se fatiguer une vision claire de l'utopie multiculturaliste, de l'utopie post-moderne, il ne faut pas aller chercher bien loin, pas besoin de prendre de la drogue ou de s'infliger la lecture de tel ou tel apôtre de la fin heureuse des nations et de l'histoire. Il suffit d'aller faire un tour à l'esplanade de la Bibliothèque Nationale de France et dans les rues adjacentes comme je l'ai fait hier. Pour moi ce fut comme une vision de l'enfer, un Hadès moderne, confortable, peuplé de gens riches, un enfer climatisé et aseptisé nettoyé tous les matins.

     

    Seuls, trois ou quatre sans-abri à l'orée du métro semblent encore vivants...

     

    Au pied des bâtiments ultra-modernes, glacés, froids, y compris ceux couverts d'un peu de verdure, toutes les nations, toutes les couleurs de peau se mélangent dans un « grand tout » indifférencié. Tous sont complètement et parfaitement indifférents aux autres il est vrai. Se regarder, se parler c'est presque une agression, la différence reste une agression bien pire qu'auparavant. Ils ont tous les yeux rivés au gadget électronique, ou regardent devant eux l'air vague, un sourire béat et plus ou moins flou sur le visage.

    Lire la suite

  • La dette ! La dette !

    Imprimer Pin it!

    dette.jpegAussi sur Agoravox

     

    Il s'agitent tous sur leur siège, ils gesticulent ridiculement, faisant de petits sauts de cabri, levant le petit doigt pour faire la leçon en criant « La dette ! La dette ! » pour paraphraser quelqu'un (voir vidéo ci-dessous). Il faut la rembourser, nous rappellent-ils, il faut diminuer absolument les dépenses publiques clament-ils. Pour d'autres il conviendrait de l'aggraver un peu plus, ce que la plupart des gouvernements de droite comme de gauche font depuis des décennies. Ils dilapident pourtant tous l'argent public. Ils récompensent les copains, et les copines. Ils remercient leurs militants, leurs électeurs en subventionnant l'un ou l'autre.

     

    Ils pratiquent le clientélisme à très haute dose, à tous les niveaux. Ils offrent un travail à tous ceux qui sont prêts à ployer l'échine devant eux. Au bout d'un moment, cela a fini par se voir, comme le nez au milieu de la figure et les bureaux des administrations locales n'étant pas extensibles, leur surpeuplement devenait trop flagrant...

     

    Et ensuite ils osent encore pleurnicher sur le budget et les finances publiques, leur déficit, plastronner comme raisonnables et réalistes, eux (voir à ce lien se voulant sans doute pédagogique)....

    Lire la suite

  • Treize docteurs ça porte malheur ?

    Imprimer Pin it!

    télévision, doctor who, gallifrey, treizième docteur, amaury watremezAussi sur Agoravox

     

    La bonne Science-Fiction ce n'est pas comme on le pense trop souvent en France de l'anticipation permettant de prévoir l'avenir et d'éviter les sottises. L'Histoire montre que même en sachant ce qu'il convient d'éviter l'être humain refait toujours et encore les mêmes erreurs. La bonne Science-Fiction, celle qui a le plus d'intérêt parle de nous, de nos problèmes, de notre société, de ses travers les plus criants. C'est le cas de « Doctor Who » qui a toujours été en phase avec l'actualité. Il était logique que ce soit Russel T. Davies, créateur de « Queer as folk » qui la fasse redémarrer. C'est aussi la série relevant de ce genre la plus vieille de la télévision mondiale.

     

    Elle date de 1963. Après une interruption entre 1989 et 2005 elle a repris avec un neuvième docteur car ce nouveau « Doctor Who » ne fut pas un « reboot » mais vraiment une continuation de l'ancienne série.

     

    Le docteur est un « Seigneur du Temps » de la planète Gallifrey, un peuple millénaire mais décadent, figé dans des codes abscons et avide de pouvoir. Dans les premiers épisodes il vole un « Tardis », un vaisseau spatial gallifreyien bien pratique, plus grand à l'intérieur que de l'extérieur, pour s'enfuir vers la terre qu'il visite à toutes les époques essayant de temps en temps de résoudre les problèmes des êtres humains dont leur tendance à se faire envahir par des « aliens » belliqueux.

    Lire la suite

  • Se souvenir des belles choses

    Imprimer Pin it!

    politique, société, georges bernanos, religions, foi, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    Quand j'étais adolescent, un après-midi notre professeur d'économie nous montra un documentaire sur la malnutrition, chapitre du programme à peine abordé en cours. Ainsi il n'avait pas besoin de se fouler de trop. Je regardai la chose distraitement quand soudain je vis sur l'écran une mère tentant en vain de nourrir son enfant d'une maigreur terrifiante, comme elle. Je fus révolté et ému aux tripes, je regardais mes camarades autour de moi m'attendant à ce que tous ressentent la même chose...

     

    Cela n'était pas possible, tous devait le ressentir...

     

    Mais tout ce que j'entendis tendait au fatalisme, à l'acceptation et en grande majorité relevait de l'indifférence.

     

    Quand dans la rue je vois sur un trottoir un homme, une femme, des enfants en train de crever de sa misère là sous nos yeux, ce sont les mêmes sentiments à chaque fois. S'y rajoutent l'impuissance, la fureur de ne rien pouvoir faire de plus. Là encore, je m'attendrai à ce que tous réagissent ainsi mais les miséreux ne sont surtout que des obstacles ralentissant le rythme, empêchant de se sentir pleinement un rouage enthousiaste de la chaîne économique gardant l'espoir illusoire d'être un jour un de ceux mettant en branle le mécanisme...

     

    La guerre fait rage un peu partout dans ce monde, plus encore et surtout dans les pays les plus pauvres. Tout les jours devant la télévision ou son ordinateur, l'homme moderne favorisé somnole en attendant l'émission « d'infotainement ». Il soupire parfois, « on s'en fout » pense-t-il mais il n'ose pas encore trop le dire. De temps en temps il pousse l'hypocrisie à mettre une bougie sur le rebord de sa fenêtre, à faire une « marche blanche » voire à acheter des produits dits « équitables ». Il « est » le pays ou la ville martyrisée sur les réseaux dits sociaux. Mais qui trompe-t-il ?

     

    Pourquoi tout le monde ou presque s'en satisfait-il ?

    Lire la suite

  • Du messianisme en post-démocratie

    Imprimer Pin it!

    4646478_6_6da3_emmanuel-macron-ministre-de-l-economie-est_35d7cbf45bceb50e7de099f716b3a5f9.jpg

    Aussi sur Agoravox

     

    L'anarchiste de droite que je suis ne supporte pas les idéologues, même les théocratiques, qui ont la seule et unique solution à leurs yeux pour apporter le bonheur au monde et aux peuples, fût-ce contre leur gré. Ils ont tous la panacée, mais attention, pour les autres. Que ces idéologies soient ceci ou cela, marxisantes ou libérales, qu'elles s'affirment généreuses ou non. Ce prosélytisme appuyé qu'ils ont tous, les yeux brillants, le cœur fiévreux, ayant renoncé à toute forme de libre-arbitre ou de pensée personnelle par confort intellectuel, est proprement écœurant.

     

    Il leur faut à chacun et chacune un messie pour porter leur bonne parole, un messie de pacotille bien entendu à adorer au moins pendant un temps. Ensuite il pourra encore servir comme bouc-émissaire...

     

    On se demande s'ils n'attendent pas de leur messie qu'ils guérissent les écrouelles, qu'ils soignent les éclopés par l'imposition des mains ?

    Lire la suite

  • Tenir compte du vote barrage ?

    Imprimer Pin it!

     politique, société, présidentielles 2017, emmanuel macron, société, politiqueAussi sur Agoravox

    Ainsi qu'en 2002 votant Chirac après un certain 21 avril, ils ont été nombreux à voter Macron pour, disent-ils, faire barrage au Front National, la Le Pen ayant à les entendre des intentions « putschistes ». Ils se boucheraient le nez en votant qu'ils disaient, ils voteraient à contrecœur qu'ils disait. Ces fiers antifascistes de la vingt-cinquième heure concernés et responsables l'ont dit, affirmé, leur vote Macron n'est en aucun cas un vote d'adhésion, il voulait juste résister contre les risques de nouvelle dictature rappelant les z-heures les plus sombres de notre histoire qui seraient advenues de nouveau derechef si l'autre candidate serait arrivé au pouvoir.

     

    Ce soir de dimanche, on les vit clairement reprendre du poil de la bête. Ils bombaent le torse non sans noblesse, croyaient-ils, se frappaient la poitrine avec majesté et énergie, là encore selon eux, attention, il faudrait bien que Macron ne prenne pas leur vote pour un vote réellement pour lui. Il faudrait qu'il les respectât, ce sont des résistants contre le fascisme. Il faudrait qu'il tienne compte de leurs desiderata. Sinon, gare à leur sainte colère, on verrait ce qu'on verrait. Et là ils continuaient à prendre la pose, une pose avantageuse, sur les réseaux dits sociaux ou dans les soirées « fooding » entre potes...

     

    Et je pense aussi intimement que la plupart d'entre eux croit encore sincèrement au Père Noël.

     

    Lire la suite

  • Le retour des heures les plus sombres de notre histoire

    Imprimer Pin it!

    Aussi sur Agoravox 

    Je me disais qu'ils avaient compris fort naïvement :

     

    présidentielles 2017, société, politique, marine le pen, emmanuel macron, amaury watremezLes journalistes, les éditorialistes comme il faut, les politiques, les militants, les citoyens z-engagés, les bons apôtres....

     

    Je me disais qu'ils allaient entendre réellement l'expression démocratiques des électeurs sans les injurier...

     

    Je pensais qu'ils n'allaient pas refaire le coup des refrains habituels moralisateurs, des couplets entendus depuis des décennies dés que quelqu'un s'avise d'être de droite sans barguigner car ce genre de moralisation est une des raisons de la progression du vote FN. J'avais tort. Si pendant quelques jours, on ne les entendit pas beaucoup, ils étaient comme éteints. Depuis ce qui s'est passé à « Whirlpool » à Amiens, c'est le concert à tout va et dans tous les sens, l'affolement. Comme des fourmis dont un coup de pied a secoué le refuge ils courent partout sans même penser encore au pique-nique.

     

    Je pense aussi que Macron a raison de dire qu'il y a une « clarification » de la vie politique française, excepté que j'y vois une signification toute autre. Il y a maintenant deux France, celle des nantis, le pays dit « légal », des très nantis aux encore un peu nantis, et celle dite « pérphérique », le pays dit « réel » en voie de précarisation, d' «überisation »accélérées voire de paupérisation ; la France des ravis de la mondialisation et celle de ceux en subissant douloureusement les conséquences.

     

    Christophe Guilluy il y a déjà quelques mois dans une interview à « Marianne » avait souligné l'absolue nécessité pour cette France des riches de faire son « aggiornamento » quant à son mépris des classes moyennes, des précaires « indigènes ». Il soulignait également qu'ils n'allaient pas le faire...

     

    ...Mais qu'ils soient aveugles à ce point sur leur responsabilité majeure dans la catastrophe actuelle, amphigouriquement vaniteux à ce point, qu'ils rajoutent autant de prétentions à poser en guides progressistes des peuples sans leur demander leur avis, cela me surprend encore malgré tout et me sidère à m'en décrocher la mâchoire.

     

    Il fallait entendre cet après-midi dans le train de banlieue, dans le métro, tous ces militants se proclamant avec emphase « anti-fââchiistes ». L'un évoquait Hitler, l'autre prétendait que Marine le Pen était nazie, allait nous y mener et que les foules qui la suivaient étaient uniquement composées de racistes et xénophobes indécrottables violents, et en plus ce n'était rien que des ploucs affreux. Le tout en parlant de leur achat prochain d'une maison de vacances, rêve inaccessible de nombreux français plus assez riches pour s'en sortir, pas assez pauvres pour avoir le droit aux aides sociales.

     

    Lire la suite

  • Macron jeune et beau, et creux , et opportuniste

    Imprimer Pin it!

    Emmanuel Macron, société, politique, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    D'ici le 7 Mai 2017 la France aura un nouveau président. Le plus vraisemblablement est que ce sera Emmanuel Macron. J'ai entendu les raisons avancées par certains de ses électeurs pour voter pour lui. Ainsi à la radio ce matin un auditeur d'une soixantaine d'années : "Il faut voter euh Macron, parce que euh il est jeune, place aux jeunes hein ! Et puis il est pour l'Europe et l'Europe c'est la paix". Entendu d'une dame d'une cinquantaine d'années et d'une petite fille de six partageant donc la même maturité politique : "Il faut voter Macron parce qu'il est beau, il a de très beaux yeux bleus".

     

    Mais encore ? A-t-on envie de demander. ...

     

    Le programme de Macron est connu et fort simple. il suffit de le lire sans tenir compte des multiples déclarations contradictoires qu'il fait dans les médias (il est généralement d'accord avec le dernier qui a parlé) :

     

    Une libéralisation accrue encore si cela était possible de ce qui reste des services publics et de la législation du travail, une politique calquée sur celle de l'Allemagne et des marchés boursiers, inspirée par une perception idyllique de la mondialisation libérale et quelques mesures sociétales pour faire illusion sur l'absence d'indépendance qui serait la marque d'une présidence de l'ancien ministre de l'Économie de Hollande.  Il serait par contre peu pertinent de le voir comme un fils spirituel de l'actuel président. Il est bien plus décomplexé économiquement.

    Lire la suite

  • Dupont de Ligonnès pris entre le Ciel et l'Enfer

    Imprimer Pin it!

     à propos de « l'Eternité de Xavier Dupont de Ligonnès » de Samuel Doux aux éditions Julliard

     

    Ce n'est pas la première fois que j'évoque un fait divers marquant, voir à ce lien mon texte sur la tragique "Affaire Lubin"...

     

    xdl.jpgLa lecture de cet article (à ce lien) m'a encouragé à lire le livre de Samuel Doux sur Xavier Dupont de Ligonnès, un roman de non-fiction passionnant, autant que « l'Adversaire » ou les livres de Libérati sur Jayne Mansfield et Charles Manson. Des histoires se déroulant sur les marges, les crimes, les faits divers en disent beaucoup plus long sur notre société et sur toutes les couches sociales la composant que bien des articles et traités savants. J'ai toujours été passionné par les livres s'en inspirant car ils révèlent ce qu'il y a derrière les apparences, derrière les paravents moralisateurs, les beaux discours. Chez ces gens là on cache les abjections sous le boisseau, on les balaie soigneusement sous le tapis. L'important c'est de faire bonne figure. Toutes ces petites et grandes cachotteries vont de mise, on les considère comme obligatoires, allant de soi.

     

    Cet ouvrage de Samuel Doux m'intéressait d'autant plus que je connais sur le bout des ongles le milieu qu'il décrit et que j'ai côtoyé son personnage principal ayant fait partie jusqu'en 1990 du même mouvement catholique traditionaliste.

     

    Lire la suite

  • Les sondages quand ça arrange

    Imprimer Pin it!

    presidentielles 2017, société, politique, amaury watremezAussi sur Agoravox

     

    Les dernières élections européennes et américaines auraient dû être une leçon pour les éditorialistes, les journalistes politiques et les sondeurs. Et aussi pour la majorité des électeurs et des internautes commentant sur le net. Mais malheureusement non, on glose à qui mieux mieux sur les chiffres des sondages qui vont qui viennent, qui mettent l'un ou l'autre en avant, qui consacrent l'un puis l'autre et réciproquement. On ne sait jamais vraiment leur pertinence. Ils sont quand même il est vrai prudents et répètent à l'envi que cette campagne des présidentielles n'est pas ordinaire, qu'elle peut réserver des surprises.

     

    On mise tout sur le storytelling, sur le suspens insoutenable (voir à ce lien)....

     

    Une manière comme une autre de dire qu'ils peuvent se planter dans leurs prédictions, en particulier celles qui montrent le candidat de « En Marche » déjà président, on se demande bien d'ailleurs pourquoi on va voter ? D'aucuns vont même à évoquer un vote « honteux » pour Fillon, un vote pas encore « sorti du placard » en quelque sorte, sur le modèle du vote le Pen que l'on n'osait pas avouer aux sondeurs ces dernières années, voyant donc déjà leur champion au Second Tour grâce à ces électeurs « honteuses ». A quand « l'outing » ?

    Lire la suite

  • Se sent-on français dans les cités ?

    Imprimer Pin it!

    société, immigration, diversité, cités, quartiers, aulnay sous bois, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    Le propos de mon petit texte n'est pas une seconde de dire que les jeunes des « quartiers » ne sont pas français. Selon la loi, ils le sont à part entière. Ils ont des papiers français, suivent une scolarité française, ont les mêmes droits que les autres citoyens, les mêmes devoirs aussi. Par contre leur ressenti quant à cette citoyenneté est tout autre et fort différent. Se sentent-ils pour autant français à part entière ? La réponse est beaucoup moins évidente qu'ils soient de la deuxième, troisième ou quatrième génération « issues de la diversité » selon le vocable hypocrite.

     

    Et le fait est qu'à leurs yeux ils ne sont pas vraiment français...

     

    Il suffit de passer en revue leur manière de se présenter sur les réseaux dits sociaux. Ils se présentent généralement comme malien, marocain, algérien, sénégalais, vietnamien, chinois mais très rarement comme français. Ce seront des exceptions qiui confirment la règle, des exemples de réussite méritocratique montés en épingle alors que c'est loin d'être une généralité. Que ce soit dans la vie réelle ou virtuelle ils disent souvent « vous les français », disent nous et eux en évoquant les français indigènes. Quand ils parlent d'un blanc, d'un européen en général dans leurs quartiers, ils parlent d'un « français » ou « céfran ».

    Lire la suite

  • Complexe d'infériorité littéraire

    Imprimer Pin it!

    littérature, culture, société, politique, amaury watremezAussi sur Agoravox

     

    J'ai remarqué que lorsqu'un scientifique ou présumé tel parle de son domaine, ou un quelconque philosophe improvisé et que parfois il en tire des conclusions délirantes n'ayant plus rien à voir avec un raisonnement équilibre, la plupart des gens se taisent respectueusement et écoutent. Voire mettent en pratique les recommandations dudit penseur. Ils s'inclinent. Lorsqu'un « littéraire » parle de littérature, l'attitude change, elle est alors beaucoup plus agressive. Les interlocuteurs sont alors sur la défensive, prêts à mordre comme si leurs manques de culture allaient en devenir criants et exposés sur la place publique. Cela ne les empêche pas dans le même temps, sans qu'ils n'y voient de contradiction, de proclamer l'inutilité de la littérature comme savoir...

     

    On en vient dans 90% des cas à ressortir le lieu commun éculé de « l'école de la vie » qui serait infiniment supérieure à toutes les autres....

    Lire la suite

  • Le choeur des vierges effarouchées, Trump et l'Islam

    Imprimer Pin it!

    Sur Agoravox aussi

     

    Il se trouvera sans doute des vierges effarouchées afin de prétendre que le petit billet ci-dessous naît surtout de mon « islamophobie » ou de mon racisme supposés. Cela évite tout questionnement raisonnable ce genre d'attaques personnelles et, ou d'injures. Peu m'importe...

     

    Donald Trump, société, politique, immigration, société de classes, Amérique, amaury watremezTrump le nouveau président américain a pris un décret bannissant « de facto » les musulmans de nombreux pays du territoire des États Unis. Donald Trump est le président élu de ce pays, il a été élu tout à fait légalement ce qu'oublie tous ses détracteurs. Il n'a pas pris le pouvoir, ne le vole pas. Il l'a été car il a su répondre, que l'on soit ou non d'accord avec lui et les solutions qu'ils proposent, aux angoisses des électeurs quant aux multiples coups de canif dans les contrats sociaux des pays occidentaux dont la laïcité. Et il applique son programme.

     

    Une des plus fortes et des plus légitimes également parmi ces angoisses est induite par la question de l'intégration de l'Islam et de ses croyants au sein des sociétés occidentales. Lucidement, quel que soit le camp auquel on appartient, quelles que soient les raisons que l'on invoquera, il est évident que ce n'est pas précisément une réussite brillante.

     

    Les conséquences en sont connues :

    Lire la suite

  • L'avenir de la culture

    Imprimer Pin it!

    culture, littérature, livre, bibliothèque, politique, amaury watremez

    Sur Agoravox aussi

     

    Je suis toujours très agacé quand j'entends le chœur des pleureuses déplorer le manque de culture des jeunes, leur peu d'appétence pour la littérature et les arts. Car ce sont ces mêmes pleureuses qui n'ont pas su transmettre quoi que ce soit en ce domaine à leurs enfants et petits enfants. La plupart n'ont d'ailleurs pas de bibliothèques chez eux ou sinon quelques « ouvrages de table basse » faisant « bien » quand il y a des invités, et ne vont pas plus au concert ou au théâtre que leur progéniture.

     

    Lorsqu'on leur en fait la remarque, leur premier réflexe est d'incriminer bien vite l'école et l'Éducation Nationale, aux enseignants si mal formés, aux différentes réformes. Ce serait la faute à leurs professeurs qui ne les aimaient pas, qui ne les comprenaient pas, les pôvres...

     

    Comme si la culture ne s'apprenait que dans une classe, comme si elle ne devait naître d'un apprentissage fastidieux. On ne sait d'ailleurs plus très bien définir la culture, on pense souvent que chacun a sa propre « culture » selon ses propres critères alors que celle-ci n'a rien de relatif. On est cultivé ou pas, c'est une réalité -cruelle pour certains.

    Lire la suite

  • De plus en plus primaires

    Imprimer Pin it!

    politique, primaires de la gauche, sciences, homme, politique, hypocrisie, amaury watremez, amaury-grandgilIl paraît que l'être humain atteint en ce moment ses limites physiologiques. Il paraîtrait même que selon certains scientifiques son intelligence régresserait à en croire cet article du Monde. En cause on trouverait son environnement, ses nouvelles habitudes et addictions toxiques. Personnellement, je n'avais pas besoin de ça pour en être convaincu, il suffit de considérer le nombre de spectateurs quotidiens de « Touche Pas à Mon Poste » sur C8 pour s'apercevoir de cette grave régression de la culture dont au sujet duquel j'aimerais vous entretenir dans ce billet.

     

    Je reviens vers vous du coup pour évoquer en fait ces étranges « passions tristes » que sont les primaires : en ce moment celles de la gauche, enfin de la gauche sociétale, la gauche bourgeoise pédagogue. Je vais lutter moi également contre cette régression ayant employé depuis quelques phrases beaucoup trop de « clichés » de langages actuels ce qui est un symptôme notable de risque de baisse du QI...

    Lire la suite

  • Le plaisir démodé de la lecture

    Imprimer Pin it!

    lecture, société, écriture, bibliothèque, plaisir démodé, amaury watremezSur Agoravox aussi

     

    J'ai trouvé la technique parfaite pour avoir de la place dans le train de banlieue. J'ouvre un livre et je lis. Un lecteur semble plus suspect aux yeux des autres voyageurs qu'un type le regard rivé sur son Smartphone. On le regarde avec circonspection. Il en inquiéterait presque. Comment peut-il se couper de "sa communauté" ne serait-ce que le temps du trajet ? Car je pousse le vice à éteindre mon téléphone portable. Mais enfin pour tout vous avouer moi je m'en fiche un peu car comme ça j'ai de la place et je suis tranquille. Alors certes, je ne suis pas le seul dans un train à lire des livres mais nous sommes de plus en plus rares. Il y en a aussi certainement quelques uns lisant sur leur tablette, sur une liseuse ou leur téléphone.

     

    Cela ne veut pas dire d'ailleurs que la lecture demeure au même niveau qu'auparavant, ceux qui lisent sur écran lisant déjà avant ces inventions. Celles-ci n'amènent et n'amèneront jamais aucun nouveau lecteur à l'exemple des livres à deux euros en particuliers "Librio" "inventés" il y a une vingtaine d'années...

    Lire la suite

  • Jacqueline Sauvage ou la victoire de la pleurniche

    Imprimer Pin it!

    jacqueline sauvage, dictature de l'affectif, grâce présidentielle, société, Amaury WatremezLe propos de mon petit texte n'est pas de demander à remettre Jacqueline Sauvage en prison. Je ne me donne aucune autorité morale. Dans le meilleur des mondes personne ne devrait avoir à subir l'enfermement pour protéger la société, personne ne devrait avoir à souffrir de vivre dans une cellule de 9m2, j'écris bien dans le meilleur des mondes, donc certainement pas dans le nôtre. Dans un monde débarrassé des travers de la nature humaine, on pourrait envisager de se passer de moyens de coercition afin d'empêcher les pitoyables primates que nous sommes de faire le mal. Mais hélas, c'est surtout la « peur du gendarme » et celle de la punition qui les empêchent encore de commettre des fautes, des délits, des crimes, l'irréparable.

     

    Jacqueline Sauvage a donc reçu la grâce présidentielle et a donc été libérée de prison. François Hollande n'ayant plus de souci électoraliste fait ce qui lui chante se soumettant pour se faire plaisir à la dictature de l'affectif, de l'émotion, à la pleurniche qui domine dans notre société dés que l'on aborde un sujet sensible. C'est un peu comme si la plupart des français, en particulier sur internet, étaient devenus incapables de réflexion, incapables de nuances et dans le même temps des spécialistes judiciaires. Ils sont également incapables de se libérer de l'instinct grégaire virtuel consistant à pleurnicher à seaux dés qu'on leur en intime l'ordre.

    Lire la suite

  • Chroniques du pays réel - Ce qu'il reste de la ruralité

    Imprimer Pin it!

    Je ne vais pas le cacher, j'ai eu envie d'écrire cette petite chronique après avoir lu le texte de Gerald Andrieu, "en direct du pays réel", dans la dernière livraison du "Causeur" papier...

     

    chronique du pays réel, société, politique, amaury watremez, pays réel, pays légalLa France était un pays rural. Il y a bien longtemps. On trouvait une exploitation agricole tous les deux-cent mètres. En tant qu'enfant du "baby boom" j'ai vu ainsi que mes semblables ses derniers soubresauts. Quand nous partions en vacances en Vendée, la ruralité avait encore une présence tangible. Il existait encore une véritable vie des villages, dorénavant complètement ou presque désertifiés à l'exception des poivrots locaux. Les bourgs et hameaux ne ressuscitaient pas uniquement les week-end quand les citadins des grandes villes proches viennent se ressourcer dans leurs pavillons "Monopoly".  

     

    Ce qu'il reste de la ruralité, je l'ai perçu en travaillant par exemple à Verneuil sur Avre pendant un an. De par mes obligations professionnelles, j'étais en "pension" à Verneuil durant la semaine. Je n'étais pas le seul dans le cas, nous étions quatre enseignants à dormir dans les chambres normalement désaffectées du collège local. Avec le recul ce sont plutôt des bons souvenirs, nous étions obligés de nous entraider afin de ne pas trop subir l'ennui profond des campagnes vidées de leurs campagnards.

    Lire la suite

  • Prendre Sausage party au sérieux ?

    Imprimer Pin it!

    Moraliser le cinéma

    dessin animé, sociologie, politique, société, cinéma, censure, sottise, religions, catholicisme, amaury watremezLa polémique, si on peut appeler ça ainsi car elle est picrocholine, autour du dessin animé pour adultes « Sausage Party », m'amuse beaucoup. Et je ne comprends pas trop : ceux qui condamnent « Sausage Party » sont dans le même temps pour une libéralisation encore plus marquée de l'économie, libéralisation qui entraîne mécaniquement celle des mœurs. Ou alors sont-ils hypocrites ?

     

    Cette discussion ridicule m'évoque également l'abbé Bethléem. Cet abbé a pratiqué tout le temps de son sacerdoce la censure attentive des œuvres littéraires et cinématographiques de son temps. Il s'est régulièrement trompé sur la valeur artistique de ce qu'il prétendait interdire au nom de la foi chrétienne manquant singulièrement de discernement sur la plupart des auteurs de livres et de films. Il s'est systématiquement trompé avec une constance qui inspire l'admiration.

     

    Il les aura tous manqué, y compris les écrivains catholiques...

    Lire la suite

  • Fillon et sa base MST

    Imprimer Pin it!

    société, politique, fillon, MST mocassiçns serre-tête, versailles XVIème, Amaury WatremezSi je ne risque sûrement pas de voter à gauche en avril et en mai, je ne voterai certainement pas non plus Fillon, en premier lieu par dégoût de sa base électorale « MST ». On me dira que ce que je vote n'a strictement aucune espèce d'importance. Je ne suis même pas un de ces éditorialistes proche du ciel des z-élus du régime, au fait des secrets des puissants. Je ne suis pas un de cex types qui sait tout, voit tout, comprend tout, fût-ce après tout le monde. Je ne suis qu'un pauvre moustique, un citoyen lambda...

     

    Et il est décidément des temps troublés comme le nôtre ou entre deux maux on ne peut même pas choisir le moindre.

     

    Il vaut mieux prendre un peu de champ, faire quelques pas de côté, garder le sens de la dérision face à tant de grotesque, de ridicules étalés avec aussi peu de de retenue, face à la dictature insupportable de l'affectif infantile. On peut aussi entretenir sa bibliothèque, profiter de la vie comme le conseillait Montaigne dans ses magnifiques « Essais » écrits durant les guerres de Religion, autre période de sottise triomphante.

    Lire la suite

  • Lynchage sauce hollandaise

    Imprimer Pin it!

    Suivez-l-allocution-de-Francois-Hollande-en-direct.jpgFrançois Hollande a annoncé hier qu'il ne se représenterait pas à la présidence de la République sans doute encouragé en cela par son entourage. Il était presque touchant. Cela ne manquait pas de courage. Ce qui ne l'est pas du tout par contre, touchant, c'est le lynchage généralisé s'en étant ensuivi sur les réseaux sociaux, comme si la crise morale gravissime que traverse ce pays et ses pesanteurs n'étaient que de sa seule et unique responsabilité. Il a le dos large le président normal, et il est un bouc-émissaire facile.

     

    Au moins, pour une fois je suis d'accord avec Estrosi, il a fait preuve de dignité.

     

    La situation actuelle est le résultat de décennies d'inaction, d'inertie et de bavardages sans fin sur le sexe des anges. Elle découle aussi de politiques désastreuses de gouvernement aussi bien de droite, dont ceux auxquels Fillon et NKM, a participé, que de gauche. Elle est également la conséquence directe de la prépondérance absolument dramatique des idéologiques libérales ou socialisantes dont on justifie encore l'échec par le fait que celles-ci n'auraient pas été mises en application comme il convient jusque là.

     

    Ils nient l'évidence de l'échec patent de leurs théories globalisantes chéries étant pour eux de véritables fois religieuses avec dogmes et gardiens du temple. Ce sont toutes ses idéologies et leur emprise qui nous tuent.

    Lire la suite

  • Pourquoi existe-t-il encore la haine des juifs en 2016 ?

    Imprimer Pin it!

    aush2.jpgTel établissement de quartier dit « difficile » ou de « centre ville » faisant œuvre éducative organise encore cette année un voyage à Auschwitz ou quand il est riche au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem. On pourra lire encore bientôt ainsi qu'à chacun de ces voyages combien les jeunes que les enseignants ont emmené là-bas ont été tellement émus et touchés. Dans tel autre établissement, on se souvient des enfants déportés pendant la Seconde Guerre Mondiale. Les adolescents fiers d'eux, sans nul doute à juste titre, posent l'œil humide devant leurs réalisations effectués en cours d'histoire et d'éducation civique sur ce thème, bouleversés par les images qu'ils ont déniché et les témoignages qu'ils ont lus, et, ou entendus..

     

    A la télévision tout comme au cinéma, les œuvres de fiction tout comme les documentaires traitant sans détours du sujet, en long, en large et en travers sont montés et projetées aux clients réguliers des « salles obscures » et aux « scolaires.

     

    L'antisémitisme, qui englobe la haine des arabes, la « nouvelle judéophobie » définie par Pierre-André Taguieff, auraient dû disparaître depuis déjà bien des décennies? Or, c'est tout l'inverse qui arrive.

     

    Ces fléaux auraient dû s'éteindre d'eux-mêmes si l'on suit la logique des promoteurs de ces actions certes méritoires. Mais il n'en est rien du tout et l'antisémitisme tout comme la « nouvelle judéophobie » ne cessent de progresser au cœur de la société française et de sa jeunesse. Il suffit de jeter un coup d'œil aux « fils » de discussion sur Israël ou l'histoire de la Shoah, ou plutôt de superpositions de monologues, de réseaux sociaux pour en être convaincus. Parfois on le fait au nom des palestiniens -ceux-ci n'en demandent pas tant- et d'un « antisionisme » mollement affirmé car bien que ne le faisant pas totalement à visage découvert on n'assume pas sa haine...

    Lire la suite

  • Indigestion de primaires

    Imprimer Pin it!

    primaires de la droite et du centre, politique, société, fillon, juppé, amaury watremez

    On constate sur la photo à quel point les trois candidats principaux des primaires étaient antagonistes...

     

    Cette nuit, je me suis réveillé en sueur, fébrile. Je me sentais ballonné, j'avais un peu mal au ventre, une légère nausée aussi. J'ai essayé de comprendre pourquoi. La tête me tournait un peu, et je n'arrivais pas à me rendormir quand soudain j'ai saisi, j'avais une belle indigestion de primaires, celles de la Droite et du Centre. Cela fait déjà plusieurs mois que comme tout le monde que ce soit en écoutant la radio, en regardant les informations, en parcourant les sites politiques, ceux suivant la ligne officielle et les autres, j'absorbais à la file, sans prendre le temps même de les faire mijoter ou de les déguster, des articles, des éditoriaux sur les primaires.

     

    Mais à force de toujours absorber les mêmes choses, de les gober, on manque du reste, et on finit par être complètement dégoûté. En politique aussi on a besoin de vitamines. Ou alors on souffre d'une addiction ce qui est tout aussi grave. Et en France on est « addict » à « l'homme providentiel », au « père de la nation » qui vient sauver le pays et prendre les décisions difficiles à la place du peuple, ou qui prétend les prendre. De belles âmes s'y laissaient prendre et c'était le pire car que de bonnes volontés déçues plus tard, fichues en l'air !

     

    A se demander quand ce pays atteindrait une réelle maturité démocratique....

    Lire la suite