Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Spiritualité - Page 5

  • Les bourgeois pédagogues ne sont pas racistes

    Imprimer Pin it!

    bourgeois pédagogues, société, politique, racisme, anti racisme, hypocrisie, amaury watremez, bobolandL'avantage d'avoir des voisins de toute sorte c'est que l'on peut avoir accès sans trop se fatiguer à divers manières de concevoir le monde, autant de raisons pour se moquer du monde moderne et de ses lieux communs. J'ai dons des bourgeois pédagogues dans mon entourage immédiat, très gentils, arborant tous les signes extérieurs de leur appartenance sociale en plus des signes extérieurs de richesse même si bien entendu selon eux comme la plupart des bourgeois pédagogues, être riche et favorisé c'est juste un « sentiment » et non une situation purement objective.

     

    Le mari est un « hipster » qui prend soin de son capital beauté, les cheveux coiffés selon la coupe absurde en vogue chez les footballeurs entre autres (rasé sur les côtés, très long au dessus), de sa barbe soigneusement taillée, de ses tibias tatoués selon la mode, portant leur bébé dans un genre de poche kangourou ventrale, un chouette nouveau père. Sa femme vient sans doute de la « Légion d'Honneur » ou de « Blanche de Castille » mais semble affecter de renier ce passé bécebège, carré de soie. Ils ont toute la panoplie quant au look mais aussi par les idées. Ils sont bien entendus très mécontents des risques de montée du fââchiisme dans notre société, ils m'en ont fait gravement part. Savaient-ils donc à qui ils s'adressaient ?

     

    Et donc ils sont très conscients de l'obligation absolue de se battre contre tous les racismes, sauf bien entendu l'antisémi..sionisme des quartiers « issus de la diversité ».

     

    cépapareil...

    Lire la suite

  • Les petits bourgeois calotins

    Imprimer Pin it!

    politique, foi, société, catholiques, petits bourgeois, amaury watremez

    Où l'on constate que je suis capable de tirer à boulets rouges aussi contre "mon" camp supposé

     

    On m'a parfois reproché de ne demeurer que sur une seule ligne sur ce blog : dans la critique systématique des « bourgeois pédagogues », ceux que l'on appelle selon le terme galvaudé de « bobos ». C'est donc l'occasion ou jamais d'évoquer un autre genre de « bourgeois pédagogues », les petits bourgeois calotins. Attention, je ne dis pas que tous les catholiques sont calotins, bien loin de là, et que tous ceux issus de la petite, moyenne et haute bourgeoisie sont obligatoirement des purotins, loin de moi l'idée de généraliser. Cependant, ils sont pourtant encore pires que les donneurs de leçons de morale politique de gauche sociétale. Ceux-ci ont au moins pour eux le mérite d'essayer au moins de penser par eux-mêmes bien que cela s'entrecroise avec leurs prétentions parfois insignes, de tenter de rêver un monde meilleur même s'il n'en reste qu'au stade de la bonne intention consciemment ou pas.

     

    Ils sont perclus de tant de certitudes absconses, de préjugés rassis bloqués comme d'autres dans un présent politique bloqué en 1945, enfin pour eux -pour certains d'entre eux- en 1940 même s'ils savent prendre des précautions pour ne pas être trop clairs dans leur haine des « classes dangereuses », de tout ce qui n'est pas eux, dans leurs vanités demeurant les mêmes depuis François Guizot. Lorsqu'ils sont entre eux, ou mis en confiance, il ne leur faut pas longtemps pour se montrer tels qu'ils sont réellement, sans fards, « décomplexés » comme dirait l'autre. Ils comprennent aussi très bien la raillerie, la satire, les reproches leur étant faits, ils ne les supportent pas tout en ne sachant pas trop comment y répondre....

    Lire la suite

  • Assez d’analyses analysantes analyseuses analysatrices de l'islamisme

    Imprimer Pin it!

    attentat-ataturk-istanbul_5624907.jpgAprès l’attentat suicide d’İstanbul, il s’en trouvera encore pour répéter les mêmes refrains tels des « mantras » rassurants :

     

    «  C’est pas ça l’Islam »,

     

    « Faut pas stigmatiser »,

     

    Et le célèbre « Pas d’amalgame », la majorité des musulmans étant censée désapprouver avec force et vigueur les attentats et autres exactions de Daech et ses affidés.  On remarque que parmi les peuples on les écoute de moins en moins ces formules de plus en plus vides.

     

    Il s’en trouvera également encore beaucoup de droite comme de gauche pour se hâter d’analyser en long, en large et en travers ce qui vient d’arriver, ne cherchant qu’à mettre en lumière « leur » point de vue forcément supérieur, ergotant des lignes et des lignes, ratiocinant, revenant qui sur la laïcité, qui sur la place des religions, omettant soigneusement de poser la question de celle de l‘Islam en Europe et ailleurs, finissant par s’invectiver comme d’habitude se traitant d’islamophobes ou philes, entretenant encore le spectacle et la comédie de polémiques sans fondement.

     

    Et ne changeant strictement rien de rien à leur comportement ou leur habitudes, acceptant les compromis, les coups de canifs de plus en plus nombreux dans le contrat républicain, et qui ne viennent pas des juifs mêmes les plus orthodoxes ni des catholiques les plus « tradis » possibles. On note que finalement la plupart des « islamophobes »  et autres défenseurs de l’identité séculaire de la France, virtuellement, se défoulent sur les réseaux mais sont aussi lâches que les autres lorsqu’une jeune fille se fait brutaliser, exciser, marier de force j’en passe et des pires…

    Lire la suite

  • Le nivo baisse

    Imprimer Pin it!

    politique, société, lecture, littérature, bac français, jeunes, hypocrisie, ignorance, inculture crasse, amaury watremezIl est d'usage après les épreuves du bac français de rire à gorge déployée des réactions de colère des gosses sur le net, de ricaner de leurs perles toujours plus énormes relevées dans les copies. Certes ils ne lisent plus du tout et pour eux bien entendu, la lecture d'un texte classique ou d'un moderne est juste une corvée insupportable à de rares exceptions. Ils ne font sur twitter (TM°) ou facebook (TM°) que témoigner de leur ignorance en toute candeur, étaler leur inculture il est vrai lamentable. Avoir de la culture n'est de toutes façons plus pour eux une valeur. C'est même parfaitement superflu, une lubie de prétentieux.

     

    Ils ne voient pas le problème non plus dans leur « ortograffe » le plus souvent défaillante, une ou deux fautes par phrase voire plus. « Tant qu'on me comprend » disent-ils, tranchant le questionnement généralement par un « de toutes façons moi je me comprends c'est l'essentiel, non ».

     

    Les adultes qui en rigolent sont cependant, me semble-t-il, amnésiques :

     

    Qui achète déjà aux adolescents les smartphones sur lesquels ils ont le regard presque constamment rivé ?

     

    Qui leur laisse une télévision avec 300 chaînes dans leur chambre ?

    Lire la suite

  • Des chrétiens forcément homophobes

    Imprimer Pin it!

    politique, société, chrétiens, catholiques, islam, homophobie, amaury watremezDés qu'un taré fanatique se réclamant de Daech commet un massacre au nom des valeurs de l'Islam, il se trouvera toujours un commentateur ou un éditorialiste distingué pour comparer avec l'homophobie chrétienne et assimiler tous les chrétiens, surtout les catholiques, aux affidés « rednecks » de Trump, majoritairement protestants, ou aux traditionalistes délirants de Civitas, parfois c'est juste l'envie de choquer le bourgeois, ce que je peux certes comprendre. Pire encore, si un chrétien dit sincèrement toute son horreur du massacre d'Orlando il sera alors soupçonné de double langage, d'intentions suspectes. C'est quand même un peu facile.

     

    Et puis il faut bien dire qu'avec les catholiques on risque quand même moins la rafale de « kalachnikov » (TM°) en pleine tête...

     

    Ainsi que de nombreux chrétiens j'en ai ras le bol de cette assimilation réductrice et caricaturale dés que l'on souhaite ne serait-ce qu'un petit peu parler de l'homophobie bien présente pourtant en Islam. Je songe quand même à tous ces gosses qui se font violenter, brutaliser, maltraiter dans l'indifférence et la lâcheté dés que ne serait-ce que suspects de mœurs ne convenant pas à tel ou tel imam. Ce ne sont pas des cas isolés d'imam gay, de musulmans fiers d'être homos, des exceptions confirmant la règle parmi les musulmans qui changeront la réalité de ces faits concrets. Et l'hypothèse de l'homosexualité de l'assassin d'Orlando tout comme celle de Salah Abdelslam n'y changent rien.

     

    Au contraire, cela confirmerait ce que j'affirme...

    Lire la suite

  • Bon Ramadan et surtout la santé

    Imprimer Pin it!

    islamn, ramadan, politique, société, hypocrisie, amaury watremezDepuis quelques jours on peut le lire un peu partout, que ce soit sur les réseaux sociaux ou les panneaux d'affichage des municipalités citoyennement concernées, il est donc d'usage de fêter un bon Ramadan aux musulmans de France, de Navarre et d'ailleurs, sans trop savoir ce en quoi il consiste exactement, sa pratique étant largement plus stricte sous nos cieux qu'aux Proche et Moyen Orient. Quand on est un mauvais esprit comme moi bien entendu on se demande ce qui arriverait parmi les arbitres des élégances politiques si quelqu'un, un politique, un éditorialiste, se prenait de souhaiter aussi allègrement « Joyeux Noël  aux catholiques» ou un bon « Yom Kippour » aux juifs :

     

    Levée de boucliers de vierges offensées immédiate !...

     

    Cris d'orfraie de vieilles filles indignées aussi sec !...

     

    Les bons esprits invoqueraient la nostalgie des heures les plus sombres de notre histoire pour les uns, un désir inavoué de retour des ordres moraux cléricaux pour les autres, un communautarisme cette fois odieux. Lorsqu'on un oligarque ou un commentateur politique assermenté souhaite un « Joyeux Noël » il se croira toujours obligé de rajouter qu'il le fête pour tout le monde et non pas seulement pour les chrétiens, et s'il évoque le « Grand Pardon » il le fera en petit communauté, de peur de se faire traiter de suppôt des sionistes par un indigène de la République ou un des mâles blancs appréciant les amitiés saines et viriles et Alain Soral....

    Lire la suite

  • L'indifférence du Pape et de son Eglise envers les chrétiens orientaux

    Imprimer Pin it!

    christianisme, société, politique, chrétiens d'orient, politique, hypocrisie, lâcheté, amaury watremezVivant à Jérusalem pendant deux ans, j'ai constaté sur place la division scandaleuse aux yeux du monde des chrétiens en une vingtaine d'églises parfois antagonistes, la situation du Saint Sépulcre en étant le reflet. J'y ai vécu aussi comme les pèlerins l'accueil extraordinaire des chrétiens dits d'Orient de leurs frères et sœurs occidentaux. Nul volontarisme, nulle ostentation dans tout cela. C'était parfaitement naturel à leurs yeux. Tout nouvel arrivant était un invité accueilli avec de nombreuses attentions. On chercherait vainement cela dans la plupart des paroisses françaises qui sont autant de conservatoires sociaux à quelques exceptions notables. Je songe par exemple à la messe que Benoît XVI célébra pour la mort de Jean-Paul II en compagnie de tous les patriarches orientaux.

     

    J'avais également la chance de travailler avec les « Pères Blancs » du domaine de la basilique Sainte Anne, animateurs de la revue « Proche Orient Chrétien » qui étudie et promeut les chrétientés orientales depuis l'arrivée des missionnaires d'Afrique au XIXème siècle. Cela m'a offert un point de vue unique et documenté sur les églises dites orientales, point de vue bien isolé hélas dans l'Eglise catholique. Et je n'ai eu de cesse, comme d'autres, depuis mon retour d'évoquer ces églises catholiques ou en étant très proches. C'est une manière d'exprimer ma gratitude à leur encontre.

     

    Ces chrétiens arabophones, arméniens, chrétiens descendants de ceux des origines, maintenant des traditions séculaires dont l'araméen liturgique, étaient splendidement ignorés voire dédaignés par la majorité des croyants occidentaux, y compris ceux présents sur place depuis quinze jours ou plusieurs décennies. A peine les considérait-on comme des survivances folkloriques sympathiques dont il fallait voir une célébration au moins une fois lors de son séjour dans la ville sainte. Les plus indifférents étaient les communautés charismatiques dites « nouvelles », de l'Emmanuel ou des Béatitudes (ancien « Lion de Juda »), où l'on ne prenait même pas la peine de se pencher ne fût-ce qu'un minimum sur la question....

    Lire la suite

  • La vérité sur les bons apôtres

    Imprimer Pin it!

    Cet article est aussi sur Causeur.fr

     

    Tous ces bons apôtres de la gauche morale (sociétale surtout), de la droite libérale-libertaire, poussant des cris d'orfraie épouvantés contre monseigneur Barbarin, lançant contre les catholiques dans leur ensemble des appels à l'anathème vengeur me révoltent au plus haut point. Car ce sont des hypocrites doublés de prétentieux se dotant d'une autorité morale parfaitement illégitime pour juger, condamner et envoyer au pilori médiatique le cardinal et archevêque de Lyon surtout pour deux raisons :

     

    Il fut contre le « mariage pour tous » et c'est impardonnable à leurs yeux. Et cela permet de se payer du catho.

     

    Quelle vanité insigne de la part des bons apôtres !

     

    Quelle prétention épouvantable à une autorité morale pourtant parfaitement illégitime !

     

    politique, société, religions, christianisme, barbarin, haine, amaury watremezUne de leurs lubies en ce moment est de citer la Bible et de donner des brevets de bonne catholicité aux croyants, ce qui est une spécialité constante des « bouffeurs de curé ». Curieusement ils ont une lecture primaire des livres saints, tout autant que celles des prétendus réactionnaires qu'ils conchient. Tous oublie dans la plupart des cas l'existence de l'exégèse. Sans doute faudrait-il un Léon Bloy pour faire celle de leurs lieux communs et platitudes ?

    Lire la suite

  • Des coups de pied au cul évangéliques qui se perdent

    Imprimer Pin it!

    Ou l'incapacité à se défendre des catholiques français...

     

    catholicisme, catho agressif, société, politique, médias, journalisme, barbarin, amaury watremezSoyons clairs, dans le lynchage médiatique du cardinal Barbarin il ne s'agit à aucun moment de combattre réellement les méfaits de la pédophilie. Quand cela arrive dans une autre institution s'occupant d'enfants voire dans une autre confession cela ne suscite jamais la même hargne, la même levée de boucliers haineux. Il s'agit juste de se « payer du catho » car c'est sans risques ce qui ne signifie pas ici que les abjections commises ailleurs excusent en quoi que ce soit la pédophilie dans l'Eglise. Aucun danger de se prendre une rafale de kalashnikov ou une bombe sur le coin de la figure. A peine subira-t-on quelques « prières de rue » de « Civitas », ce qui est au pire une nuisance sonore ponctuelle.

     

    Certains catholiques lorsqu'ils se prennent à défendre le cardinal Barbarin me donne des furieuses envies de bondir et de ruer dans les brancards. Ils écrivent : « Espérance et charité et prières », « il y a deux mille ans que le Christ dérange », « Charité toujours » etc... puis-je lire un peu partout sur le Net et autres « banalités pieuses » pour reprendre une expression du père le Guillou (tirée de son livre « le Scandale du Mal »), père dominicain aumônier des Bénédictines de Montmartre.

     

    Le cardinal Barbarin lui-même, primat des Gaules et archevêque de Lyon, (et non évêque de Lyon comme j'ai pu le lire dans « le Monde »), il faut le dire se défend de manière totalement catastrophique réagissant à la façon plus que maladroite de certains politiques et, ou hauts fonctionnaires....

    Lire la suite

  • Jésus en phase

    Imprimer Pin it!

    politique, société, foi, christianisme, mièvrerie, amaury watremezPhilippe Muray évoquait il y a plusieurs années déjà le « Pape en phase » que les bourgeois pédagogues qui nous gouvernent auraient désiré avoir pour diriger l'Eglise Catholique, un pape selon leurs vœux et leurs desiderata, un pape festiviste et soucieux de développement durable, un pape sans « idées nauséabondes » rappelant les fameuses z-heures les plus sombres de notre histoire. L'auteur de ce billet en causait déjà il y a quelques années (voir ce lien).

     

    Ils ont cru le trouver d'ailleurs avec le pape François, ce souverain pontife d'un genre nouveau. Depuis quelques temps ces mêmes bourgeois soucieux de faire l'éducation et l'édification du peuple sans lui demander son avis se sont créé un Jésus « en phase », un Jésus citoyen et bon gars avec la diversité, un mec coool quoi, un genre d'animateur socio-cul divin super-sympa. Il suffit de lire diverses réactions de prétendus croyants sur le net, ou d'entendre les intentions de prière des messes dominicales.

     

    Certes, il est « plusieurs maisons dans la maison du Père » mais cela ne change rien, ce nouveau Jésus est inodore, incolore, sans odeur ni saveur.

     

    Ces bourgeois fins didacticiens de la culture réécrivent donc aussi l'Evangile à leur sauce insipide, ce livre saint avant devenant un livre à messââge pas trop compliqué à comprendre comme les autres, du Marc Lévy biblique, de l'Anna Gavalda évangélique, gentillet et sirupeux. Cela ne fait pas trop de mal, ne fait pas trop réfléchir surtout, ne remet rien en question et n'exige pas de se soucieux de moins bien loti que soi.... 

    Lire la suite

  • L'Oubli encore des Chrétiens d'Orient

    Imprimer Pin it!

    chrétiens d'orient, politique, société, église, christianisme, religions, islam, colère, amaury watremezEn 2016, il n'y aura bientôt plus de chrétiens sur les terres originelles du christianisme. Ce sont pourtant les gardiens de la Foi catholique et des lieux saints, de la langue parlée par le Christ et ses disciples. On me dira que la plupart des catholiques français comme occidentaux ignorent totalement leur propre histoire se satisfaisant sans trop de difficultés par l'énoncé de lieux communs bien mièvres, bien consensuels et sirupeux que l'on oublie une fois le parvis de l'église franchie. Au moment des intentions de prières l'on parle beaucoup du fameux « vivrensemble », de tolérance, c'est à peine si l'on ne vante pas les mérites des « valeurs citoyennes » à croire que Jésus était animateur socio-culturel à queue de cheval et calvitie en « cité » dangereuse.

     

    Dans quelques paroisses il arrive bien que soient organisées des doctes conférences avec un « bon sauvage » venant d'Irak ou de Syrie alibi présent dans l'assistance, il n'ouvrira pas la bouche de la soirée, il n'est pas là pour cela, des veillées « bol de riz » de Carême où l'on mastique un peu de riz pour faire pénitence tout en écoutant quelqu'un évoquer les malheurs des chrétiens d'Orient qui se souffrent pas seulement en Syrie et en Irak mais aussi dans les « territoires » palestiniens où ils sont entre le marteau israèlien et l'enclume du Hamas, mais aussi en Egypte où ils sont « suspects » de trop grande proximité avec l'Occident tout comme en Algérie ou au Maroc. Sans parler de ce qui leur arrive ainsi qu'aux athées ou agnostiques dans les monarchies pétrolières....

    Lire la suite

  • La Danse, les Corps, la Civilisation

    Imprimer Pin it!

    « Tu quoque » vas tu dire ami lecteur...

     

    Benoite_Fanton___Opera_national_de_Paris-2015-16-TOMBE-031-362x242.jpgC'est à peine croyable tu vas le voir, moi le contempteur des « bourgeois pédagogues », des « bobos », je suis allé voir par l'entremise d'une bonne fée un spectacle ayant certainement obtenu les quatre petits bonhommes souriants de « Télérama », un spectacle de danse réellement magnifique en trois parties, trois créations très différentes (voir le programme à ce lien) trois projets initiés par le directeur démissionnaire de l'Opéra Benjamin Millepied, chorégraphe portant un nom adapté à son métier :

     

    « Tombe » de Jérôme Bel,

     

    « La Nuit s'achève » une chorégraphie de Benjamin Millepied sur une musique de Beethoven,

     

    « Les Variations Goldberg » de Bach magnifiquement interprétées et mises en danse par Jerome Robbins.

     

    L'Opéra est un lieu magique qui se mérite, comme tous les théâtres et les salles de concert, un lieu de civilisation, de Beauté, d’élévation de l'âme, où celles-ci sont presque tangible. Le public présent ce soir-là n'était pas uniquement composé de privilégiés remplis de prétentions, bien loin de là. J'eus la surprise d'y croiser des personnes « toutes simples » selon l'expression mêlées aux habituels guignols de la « Haute » trouvant les spectacles « tellement bêênédictin ma chérie », « tellement contemporain »....

    Lire la suite

  • Les bourgeois et la montée de l'Islam

    Imprimer Pin it!

    Ou pourquoi la montée de l'Islam ne les gêne en quoi que ce soit

     

    Islam-Conversion-2015.jpg?resize=370%2C260Les bourgeois ont pris le pouvoir en France en 1789 lors de la Révolution à la faveur de la mascarade de la Nuit du 4 Août ou de la prise de la Bastille. Parfois sujets à des poussées arreligieuses, lors de cette période, et aussi tout au long de la IIIème République en particulier ne serait-ce qu'au moment des « Inventaires » ou des « fiches » suite à « l'Affaire Dreyfus »...

     

    ...ils ont dans le même mouvement perçu et compris la Foi catholique comme une manière de réguler les vélléités de liberté du peuple et de ce qu'ils appelaient les « classes dangereuses », de lui faire accepter son sort de maintenir une morale commune minimale tenant surtout dans le respect des apparences d'honorabilité.

     

    Maurras, entre autres, largement agnostique, a théorisé cela dans son idée du « nationalisme intégral ». Et finalement cela arrangeait bien dans le même temps les notables « rad' soc' » du « bon » temps de Jules Grévy, d'Emile Loubet ou du petit père Combes...

     

    C'était déjà largement rabaisser ce qu'elle est vraiment, la réduire à une simple idéologie de gouvernement, à des convictions somme toutes aussi contestables que les autres alors que la Foi ne se raisonne pas comme une opinion mais se pratique et aussi se vit dans un rapport étroit et unique à Dieu. Du moins elle le devrait la plupart du temps...

     

    Après « Soissantuite » les bourgeois ont balancé aux orties cette hypocrisie des mœurs qui dominait jusque là parmi eux ainsi que le souci de maintenir une façade honorable, du moins dans une certaine mesure. Ils ont décidé de ne plus éduquer leur progéniture ou lui transmettre quoi que ce soit, des valeurs, de la culture, excepté le souci de réussir socialement. Et Ils ont aussi décrété que « Dieu était mort » à la suite des déclarations de Nitche. Le problème est qu'ils n'ont pas comblé le vide ainsi créé....

    Lire la suite

  • Poudrière pour les sots

    Imprimer Pin it!

    à propos de « Barbey d'Aurevilly journaliste : Articles et chroniques » en Garnier-Flammarion (illustration, couverture, prise ici à ce lien)

     

    littérature, société, politique, Barbey d'aurevilly, amaury watremezBarbey d'Aurevilly, afin de subsister car généralement la Littérature ne nourrit pas son homme, a été journaliste, y compris dans des revues de mode, toute sa vie d'auteur en plus d'être le créateur de « le chevalier des Touches », « l'Ensorcelée » ou des « Diaboliques » voire de « Une vieille maîtresse ». Il fut souvent victime de sa réputation de dandy flamboyant, rédigeant ses romans passionnés d'encre de différentes couleurs, que les gosses de Montmartre suivaient en rigolant à la fin de sa vie lorsqu'il sortait vêtu d'une redingote mauve coiffé d'un haut-de forme à ruban rouge par exemple.

     

    Ils se moquaient jamais très longtemps de lui le « verbe sifflant de ce vieux viking » (l'expression est de Léon Daudet dans ses « Souvenirs Littéraires » leur inspirant immédiatement le respect...

    Lire la suite

  • La peur panique de la mort sociale

    Imprimer Pin it!

    société, politique, instinct grégaire, bêtise, amaury watremezOn peut quand même se demander gravement pourquoi les imprécateurs d'internet, les râleurs virtuels, les révolutionnaires de réseaux sociaux et les réacs de forums n'agissent pas vraiment dans la vie afin de porter leurs idéaux au plus haut. Serait-ce juste parce que ce sont des « petits bras », des employés minables frustrés coincés dans leur « open space » et se défoulant sur le réseau. Ils ne sont certes pas très différents des « philosophes de comptoir » du monde d'avant, de ces types qui refaisaient le monde, de la genèse à l'apocalypse, entre deux « ballons » de rouge qui tache. La réponse à la question posée en début de ce paragraphe brillant (et je baise mes mots) n'est pourtant pas bien compliquée :

     

    Ils ont comme leurs ancêtres une peur panique, viscérale de la mort sociale...

     

    La mort sociale c'est ne plus faire partie d'aucun groupe, être rejeté d'une communauté ou d'une autre. La mort sociale c'est être considéré comme un mauvais coucheur, un salopard fini car l'on choisit soudaine de sortir du rang. Mieux vaut la soumission au mouvement du troupeau, à la bêtise grégaire, que l'indépendance d'esprit, la liberté de penser par soi-même. La mort sociale c'est aussi prendre le risque de perdre soudain sa capacité à consommer, à acheter les produits que les vrais maîtres de ce monde nous intiment de posséder chez nous afin de demeurer des membres reconnus de la société actuelle.

     

    La mort sociale pourtant n'est pas bien grave, elle conduit à regagner son humanité dans notre période plus que troublée, à retrouver sa dignité dans autre chose qu'un gadget ou un autre.

     

    C'est plus fort que midable mais on peut en 2015 se demander pourquoi et comment on peut avoir cette terreur de la mort sociale dans notre société pourrie, malade, rongée par l'égoïsme, la violence, l'avidité, à quelques individus exceptionnels et plus que relativement rares. Chercher à être normal et intégré sans se poser de questions dans une société profondément déséquilibrée revient pourtant à être complètement aliéné. Peu importe, peu leur chat, la mort sociale est ressentie comme bien pire que les compromissions diverses et variées voire la lâcheté la plus abjecte....

     

    Lire la suite

  • Nini Taubira

    Imprimer Pin it!

    politique, société, Taubira, justice, ni-ni, amaury watremezL'auteur de ce texte remercie Nicolas Sarkozy l'ancien président de la République pour son « Ni-ni ». Ce Nini peut parfaitement s'appliquer à madame Taubira. Et cela pourrait lui faire un joli surnom telle la fameuse « Nini peau de chien » de la chanson, une cantinière bien sympathique.

     

    Madame Christiane Taubira a démissionné hier du gouvernement Valls, c'était couru d'avance. Elle est devenue une icône de la gauche de gauche tellement de gauche que ses sectateurs partagent tous leurs salaires avec les premiers pauvres qu'ils rencontrent. Elle est aussi devenue le repoussoir ultime pour de nombreux militants de droite, l'incarnation vivante du gauchisme libertaire le plus radical. Dans un cas comme dans l'autre elle ne mérite pas ces excès d'indignité.

     

    Ni autant d'honneur et de compliments élogieux,...

    Lire la suite

  • Le choc des civilisations est-il un leurre ? - à lire sur « Mauvaise Nouvelle »

    Imprimer Pin it!

    civilizations-wars.jpgL'auteur de ce blog a écrit un deuxième article sur le thème de l'absence de véritable choc des civilisations puisqu'il n'y a plus de civilisation occidentale et que la civilisation musulmane ne se réduit pas à Daech...

     

    Ce serait faire injure à Omar Khayam, Khalil Gibran, Alaa El Aswani, Mahmoud Darwich et d'autres....

     

    Ce serait croire que le grand « Barnum consumériste » dans lequel nous vivons est une civilisation...

     

    Voir à ce lien.

     

  • Pacte de protection à Lens

    Imprimer Pin it!

    voixdunord.jpgCet article n'est absolument pas écrit dans l'intention d'exciter la xénophobie de certains, elle me hérisse, leur haine des musulmans, mais simplement afin de remettre les choses au clair sur ce qui s'est passé le soir de Noël à Lens...

     

    Dans cette ville, des musulmans ont proposé de protéger les églises le soir de Noël en particulier afin de montrer que tous ne sont pas des djihadistes, que tous ne sont pas des terroristes. Ce geste apparemment très beau a été très apprécié des paroissiens et du curé Lemblé. Il est vrai que cela représente un beau symbole, des musulmans s'affirmant tous français protégeant ceux qui sont visés par les assassins fanatisés de Daech, le soit disant Etat Islamique . Très vite, les images du « cordon sanitaire » musulman entourant le bâtiment ont été reprises par des catholiques bien gentils mais déconnectés du réel (voir en particulier à ce lien dans « la Croix »).

     

    C'est aussi une manière de « méthode Coué » pour se convaincre que tout est revenu à la normale après les massacres atroces du 13 novembre...

    Lire la suite

  • Indifférence darwinienne

    Imprimer Pin it!

    politique, société, servitude, la boétie, amaury watremezEn cette période pour le moins troublée par la haine, la violence, le repli sur soi individuel et collectif et la sottise (ce qui s'est passé le 13 novembre n'est qu'un début), beaucoup se sentent dans l'obligation d'affirmer les valeurs progressistes et ouvertes supposées être celles de notre société. C'est plutôt le darwinisme social le plus échevelé et le plus abject qui domine, et non la compassion, le goût de la convivialité et le sens de l'autre. L'être humain n'est plus qu'une machine se devant d'être fonctionnelle et performante, y perdant son humanité en route, mais continuant à la poursuivre en vain en empruntant les pires voies possibles pour y parvenir.

     

    L'individu hors des normes, peu performant au regard de l'arbitraire quantitatif, sera immanquablement rejeté, considéré sans malveillance d'ailleurs soit comme associal soit comme relevant d'une pathologie quelconque. Le ou la retrouvant au hasard des réseaux dits sociaux on lui demande parfois ce qui s'est passé, mais cela ne signifie pas que la réponse intéresse en quoi que ce soit l'interlocuteur la posant. Au pire il subira un harcèlement continuel bien intentionné ou pas jusqu'au moment où l'on pense qu'il cèdera enfin à la pression du groupe....

    Lire la suite

  • Français on vous a compris mais rien ne change

    Imprimer Pin it!

    Un petit dessin en disant beaucoup plus qu'un long discours, je trouve que celui-là vu en couverture de "Marianne" résume parfaitement les choses depuis les Régionales.

    (dessin de "Gros")

    politique, société, FN, hypocrisie, amaury watremez

  • La gauche de la gauche va encore voter social-traitre

    Imprimer Pin it!

    politique, Régionales, société, PS, UMP, FN, amaury watremezLa gauche de la gauche française, les partis l'étant encore réellement – de gauche- vont encore devoir voter social-traitre comme un seul homme au second tour des Régionales. Cela leur cause quand même une certaine douleur au fondement de devoir voter pour un candidat de « Les Républicains » ou du Parti Socialiste, parti sociétal-libéral dont les convictions économiques ne sont pas très différentes de celles des leaders de l'ex-UMP à quelques nuances sociétales près. Mais ils vont le faire docilement quand même, en grande majorité, certains rechignant je pense jusqu'au moment de mettre un bulletin dans l'urne...

     

    Ils finissent toujours par se comporter en bons « godillots » serviles de privilégiés qui malgré toutes les bonnes intentions dont ils parent leurs discours n'en restent pas moin des privilégiés. Et de toutes façons à gauche de la gauche, il y a longtemps que l'on s'est coupé du peuple parti en masse vers le Front National, et en particulier de la « France périphérique » toute autant dédaignée que chez les socio-traîtres, coupure niée car finalement à gauche de la gauche l'on est tout autant à côté de la plaque que dans les partis de gouvernement....

    Lire la suite

  • De la difficulté de dire quoi que ce soit sur la COP21

    Imprimer Pin it!

    cop2.jpgEgalement publié sur le blog du "Comité Orwell" 

     

    Il est très difficile de se passionner sérieusement pour la COP21 (au lien ci-contre le site officiel). Les affiches dans Paris, les articles en vantant les mérites, ses promoteurs adoptent un ton rappelant les prêches de curés progressistes, d'illuminés persuadés du bien-fondé de balancer autant de lieux communs sur la nature, les ptits z-oiseaux, les ptits n'enfants aux joues roses sous un ciel bleu. Tant de tisane ou de guimauve aussi profondes dans le propos (c'est de l'ironie ami lecteur djeuns ou socialiste) que des affiches « Benetton » écoeure légèrement.

     

    Je sais, je suis un mauvais esprit irrécupérable, mais j'ai beaucoup de mal à croire dans la sincérité des intentions d'une conférence sur le climat (la COP21) où les chefs d'état arrivent en 4X4 ou en limousines faisant du vingt litres de carburant fossile au cent. On s'étonne aussi qu'elle ait lieu dans un contexte intérieur et international aussi tendu. Ce qui vient immédiatement à l'esprit est que Hollande désire surtout laisser une trace dans l'Histoire comme tous les autres autre que celle du président faisant pleuvoir pendant les cérémonies officielles, une trace n'étant pas une trace de pneu évidemment....

    Lire la suite

  • Daech deux en un - Cathos et Djihadistes dans le même sac

    Imprimer Pin it!

    politique, société, France, Daech, catholiquesCe petit billet taquin n'a pour vocation de dramatiser les choses, et de lancer quelque combat contre de méchants bourgeois pédagogues de plus en plus seuls dans leur « tour d'ivoire » loin du réel. J'ai juste envie de me payer leur tête dans un esprit de correction fraternelle....

     

    Par ci par là donc, sur Internet (exemple frappant ici), à gauche mais pas seulement, on entend le même discours lénifiant chez certains catholiques « de service », ces bons cathos à la mentalité d'ilote ou à droite, ainsi chez un politique "de droite" comme François Baroin suggérant en somme dans la montée de l'islamisme le problème ce sont les crèches catholiques.

     

    Chez le « catho de service » c'est plus une manière de montrer son désir passionné d'être comme tout le monde, d'être accepté alors qu'il est déjà mis par les autres dans le même sac de ceux se faisant traiter de réacs.

     

    Tu te dis quand même que décidément non ce n'est pas vrai ils n'ont pas osé faire la comparaison entre les dingues fanatiques de Daech et les catholiques ?

     

    Ils ne vont pas jusque là ?

     

    Mais si !

     

    Ils osent !

    Lire la suite

  • La Liberté pour quoi faire ?

    Imprimer Pin it!

    politique, société, Bernanos, islam, terrorisme, Amaury watremez, démocratie

    Très actuel, non ?

     

    De Bernanos dans "La Liberté pour quoi faire"


    unebernanos.jpg"La menace qui pèse sur le monde est celle d'une organisation totalitaire et concentrationnaire universelle qui ferait, tôt ou tard, sous un nom ou sous un autre, qu'importe ! de l'homme libre une espèce de monstre réputé dangereux pour la collectivité tout entière, et dont l'existence dans la société future serait aussi insolite que la présence actuelle d'un mammouth sur les bords du Lac Léman. Ne croyez pas qu'en parlant ainsi je fasse seulement allusion au communisme. Le communisme disparaîtrait demain, comme a disparu l'hitlérisme, que le monde moderne n'en poursuivrait pas moins son évolution vers ce régime de dirigisme universel auquel semble aspirer les démocraties elles-mêmes."

  • Le padamalgam a du plomb dans l'aile

    Imprimer Pin it!

    politique, islam, société, islamisme, amaury watremez, société, attentats du 13 novembreAvant le 13 novembre et encore beaucoup trop depuis cette date, toute personne suggérant qu'il était peut-être nécessaire que l'Islam de France en particulier et l'Islam mondial en général fassent enfin leur « aggiornamento », unisse l'exégèse coranique,  se voyait opposer le fameux « padamalgam ! », ou pire encore se faisait traiter d'islamophobe voire de raciste. Le « padamalgam » a quand même du « plomb » dans l'aile, plusieurs témoignages affluent montrant qu'il est même hélas carrément obsolète dans bien des cas. Ce padamalgam naît aussi apparemment paradoxalement du mépris des z-élites pour les petites gens dans leur ensemble, et plus particulièrement de leur dédain pour les musulmans au fond tous mis dans le même sac des musulmans radicaux, de obscurantistes.

     

    Comme le rappelle Dounia Bouzar, notons que le fanatisme le plus marqué est le fait d'européens dits de souche convertis...

     

    politique, islam, société, islamisme, amaury watremez, société, attentats du 13 novembrePourtant, Ayaan Hirsi Alii qui a durement subi le fanatisme islamique, dans sa chair, nous avait prévenu (voir à ce lien).

     

    Alors certes, un témoignage ne peut se généraliser à toute une partie de la population française. Et il est hors de question de nier qu'il existe des musulmans charmants, accueillants, modernes et ayant intégré les valeurs nationales mais la parole lucide de ceux ayant peur jusque là de témoigner se libère et le réel se fait jour de plus en plus clairement. S'il existe de plus en plus de zones de « non-droit », il existe aussi de nombreuses zones de non-laïcité. Et il y a eu un laxisme venu d'en haut concernant l'application toute simple de la loi, ainsi par exemple la loi sur les signes ostentatoires religieux, en particulier le port de la « Burka » n'a jamais été vraiment appliquée.

     

    C'est Philippe Esnot, sénateur radical de gauche, qui le rappelle fort à propos dans une colère froide et fort légitime (voir par là).

     

    Parlons en d'ailleurs des croyants d'Islam intégrés, de leur rage muette jusque là face à l'islamisation progressive des quartiers qu'ils habitent. Il faut lire le texte hallucinant mais vrai de Fewzi Benhabib (à ce lien). Je serai à la réunion qu'il tient le 3 décembre et le rejoint sur son espérance exprimée dans ces phrases très justes : «  Lorsque j’ai voulu sonner l’alarme, avec d’autres, sur cette stratégie éprouvée de la contamination oblique et lente, notre réunion a été perturbée. Nous essaierons de la tenir le 3 décembre, en espérant que se soulève enfin la chape de plomb qui pèse sur notre ville et que se brise, avant qu’il ne soit trop tard, le chapelet des petites lâchetés quotidiennes. »

     

    Terrible « chapelet des petites lâchetés quotidiennes » en effet, y compris celles des donneurs de leçon de morale qui ne sont faussement angéliques que par couardise, espérant ainsi acheter la paix sociale et leur tranquillité fût-ce au prix des pires compromis. On se questionne aussi sur la très faible participation des musulmans français à cette manifestation spontanée de trente de leur coreligionnaires (voir à ce lien).

     

    Trente seulement, trente personnes au moins, capables d'humanité et de grandeur aussi...

    Lire la suite

  • Ordonnances d'après tuerie

    Imprimer Pin it!

    attentats du 13 novembre, islam, terrorisme, Daech, politique, ps, bfm, itélé, askolovitch, amaury watremez

    Tout à l'heure je suis allé prendre un pot en terrasse, la première chose à faire en réponse aux salauds de vendredi. J'ai pensé aussi à ces jeunes réputés décadents et incapables de quoi que ce soit tellement formidables face à la tragédie, capables de grandeur encore. J'ai pensé aussi à tous ces "salauds de fonctionnaires" qui se sont démenés le soir de la tuerie pour sauver le plus de monde possible. Qui osera encore dire qu'ils sont trop nombreux, surpayés et paresseux ?

     

    Et puis il y a les autres...

     

    Je me disais que cette fois de par l'ampleur du drame ils avaient compris. Je pensais qu'ils se taieraient, qu'ils feraient preuve de décence. Mais les charlatans habituels, des médecins de Molière en plus grotesque encore s'en sont donnés à cœur joie. Leurs médicaments habituels illustrent fort bien ce petit billet. J'étais pourtant persuadé qu'ils ne sortiraient pas les formules habituelles ou que ceux trépignant d'impatience en attendant le choc des civilisations les excitant la fermeraient pour une fois.

     

    Je me trompais,

     

    Et je ne parle même pas des délirants du complot imputant la responsabilité des massacres qui aux services français (dont cette habituée des saloperies hypocrites) qui au grand complot judéo-sionisto-maçonnique habituel (impliquant parfois les « reptiliens » ou autres créatures baroques) !

     

    Le complotiste est comme « l'initié » il n'est pas possible de le faire changer d'avis, son conspirationnisme le consolant de la médiocrité de son existence. Et il ne peut pas s'en empêcher, il faut que ça sorte...

    Lire la suite

  • La haine de la Vie des nouveaux morticoles – à propos des attentats de Paris

    Imprimer Pin it!


    politique,société,ps,islam,attentats de paris,amaury watremezJe regarde ce couple s'étreignant après la Tragédie et je me dis que l'être humain est grand malgré tout, que même quand « la vie ne vaut rien rien ne vaut un être humain ».

     

    Je continuerai, et plus que jamais, d'apprécier la convivialité, la bonne chère et la bonne chair, les bons vins, les viandes juteuses, les alcools fort.

     

    Je continuerai de plus belle à aller dans ces endroits où l'on se réjouit d'être simplement ensemble à communier plus facilement grâce à l'ivresse qui est un voyage.

     

    Je continuerai à m'installer à la terasse des cafés et à admirer les jambes des jolies filles qui passent, à tomber amoureux ne serait-ce qu'un instant d'une beauté entrevue dans le métro ou dans la rue.

     

    Je veux sentir le parfum d'une femme sur sa nuque si fragile lorsqu'elle relève les cheveux.

     


    Je veux me réconcilier avec tous ceux avec qui je me suis fâché pour des raisons futiles qu'ils soient jouisseurs, athées, agnostiques, croyants. Moins de colère !

     

    C'est le plus sûr moyen de faire la nique aux tarés fanatiques pour qui nos z-élites ont eu trop de "patience mal venue", ont fait trop de compromis, ont versé dans un masochisme mémoriel constant n'ayant fait qu'entretenir la haine de la France....

    Lire la suite

  • Le volcan se réveille

    Imprimer Pin it!

    127 morts, plus de 200 blessés

     

    des-rescapes-de-l-attaque-et-de-la-prise-d-otage-de-la-salle-de-concert-du-bataclan-a-paris-le-14-novembre-2015_5463170.jpgVous dansiez au-dessus du volcan, vous regardant le nombril sur le net ou ailleurs.

    Le volcan se réveille...

     

    Les fanatiques, comme tous ceux de leur espèce, ont la haine de la vie, la haine de la joie et ce sont des lâches...

     

    politique,société,islam,religions,terrorisme,france,amaury watremezVous vouliez le choc des civilisations, il vous faisait bander ? Vous l'avez...

     

    Il n'est plus temps de parler politique, respectons les morts

     

    Sur ce blog on a déjà parlé des lâches, de la patience mal venue, des compromis avec la Laïcité sur laquelle vous chipotiez

     

    Ci-dessous le véritable ressenti des attentats dans les "quartiers"

    politique, société, islam, religions, terrorisme, france, amaury watremez

     

  • Les célibataires dans l'Eglise

    Imprimer Pin it!

    société, religions, politique, christianisme, amaury watremezCe matin, à la messe, j'ai écouté, non sans un léger agacement, un prêtre durant son homélie évoquer ce qu'il pensait de la vocation au sein de l'Eglise des couples mariés, et de celle des célibataires. A l'entendre, des célibataires n'étant pas consacrés sont quasiment quantité négligeable, en dehors de ce que Dieu attend d'eux. Je ne pense pas que son opinion partait d'un mauvais sentiment mais je croyais sincèrement qu'il y avait « plusieurs maisons dans la maison du Père » et plusieurs voies pour aller à Dieu, chacune d'entre elles étant unique. Ce n'est pas la première fois que je subis ce genre de discours comminatoire pour les célibataires, ce fut souvent le cas lors des forums de Paray le Monial leur étant pourtant en théorie consacrés.

     

    Et il est hélas bien loin d'être le seul au sein des chrétiens à exprimer cette méfiance envers les célibataires généralement soupçonnés d'un peu de tout s'ils ne sont pas exactement dans les rails de la norme sociale. Ce cliché est répandu aussi dans le reste de la société. Ils peuvent certes toujours servir de « poubelle psychologique » de tous les autres.

     

    Au cas où ...

    Lire la suite

  • La Foi et le Scandale du Mal – l'Oeuvre romanesque de Bernanos

    Imprimer Pin it!

    Les sept romans de Georges Bernanos sont édités en Pléiade chez Gallimard

     

    littérature, société, politique, Bernanos, livre, littérature et décombres, amaury watremezL'on ne peut comprendre l'oeuvre de Bernanos, cet angoissé joyeux, sans comprendre ce qu'est la Foi et le scandale qu'est le Mal dans notre monde. A notre époque matérialiste, ne comprenant que le quantifiable, le mesurable en espèces sonnantes et trébuchantes, le prouvable devant témoins, la Foi est strictement incompréhensible. Elle est le plus souvent réduite soit à un ésotérisme de pacotille soit à un besoin de se sentir bien pour soi. Il est de bon ton également de réduire le « grand d'Espagne » à un catholique qui aurait rejoint le « camp du Bien » en prenant position contre le franquisme en particulier et tous les fascismes en général. Les promoteurs de cette vision oublient manifestement que « les Grands Cimetières » sont dédiés à Edouard Drumont, grande figure scandaleuse. Ils omettent cette épisode advenu en 48 quelques temps avant la mort de l'écrivain lorsqu'un journaliste américain lui demandant s'il était dans le camp des démocrates se fit copieusement engueuler. Il ne serait également qu'un auteur de livres mettant surtout en scène des curés et des religieuses, un romancier catholique ayant le cœur un peu plus sombre que François Mauriac ou Guy de Larigaudie.

     

    Les romans de cet auteur dont je me sens si proche sont essentiellement des livres de Foi. Ce n'est pas l'eau tiède déversée par tonneaux entiers des nouvelles communautés, de trop nombreuses paroisses, ou le sirop un peu trop sucré des livres de « directeurs spirituels » médiatiques. On aime tout le monde mais on n'est pas capable d'aller vers son prochain le plus proche. Ce n'est pas non plus la foi bourgeoise, la foi des privilégiés ne voulant que préserver leur mode de vie par eux considéré si précieux. La Foi de Bernanos est un feu brûlant, elle apporte le glaive, elle n'est pas de pur spirituel complètement désincarnée. Elle encourage à la radicalité évangélique, à laisser de côté les bons sentiments, les grandes et belles déclarations ronflantes. Ce n'est pas facile mais c'est là où se niche la Sainteté, telle celle de Blanche de la Force, jeune novice des carmélites finissant par monter à l'échafaud avec ses sœurs alors qu'elle aurait pu espérer survivre.

     

    La Foi de Bernanos est au pied de la Croix, en direction du supplicié atroce cloué sur le bois épais, supplicié bien oublié par les croyants modernes en faisant une figure de vitrail aux bonnes joues rouges. La Croix domine un monde corrompu par le Scandale du Mal. Rien n'y a plus vraiment de sens, la vie apparaît comme de plus en plus absurde menée par l'avidité, dans une nuit de plus en plus profonde. Au cœur de cette obscurité demeure ce qui nous sauve, l'Espérance. Ce n'est pas l'espérance simplement humaine, à courte vue, ressemblant plus à l'illusion, l'illusoire, le virtuel il est vrai de plus en plus prégnant. Ce supplicié horriblement défiguré, souffrant de tous les péchés de l'Humanité, est aussi la victoire définitive du Bien sur le Mal, contre toute apparence, victoire couronnée par la Lumière de la Résurrection.

     

    La mort du Christ sur la Croix est en effet plutôt un symbole d'échec complet en apparence, tout comme la courte existence du petit curé d'Ambricourt. Personne ne vient à sa messe, excepté deux vieilles bigotes et il meurt seul, mais il meurt en comprenant ainsi que le disait sainte Thérèse de Lisieux que « Tout est Grâce ». Bernanos parle aussi des prêtres mondains, des ecclésiastiques clinquants ayant du succès en société, de leur imposture. Celle-ci ne se fonde pas toujours sur des mauvaises intentions, parfois ils sont sincèrement convaincus du bien-fondé de leurs compromis. Dans « Sous la Soleil de Satan », il montre deux visages de personnes tendant à la Sainteté: l'abbé Donissan et Mouchette. Donissan fait littéralement des miracles, mais il n'a plus aucun amour dans le cœur, Mouchette est une jeune femme scandaleuse mais elle est plus proche de la Sainteté que le prêtre. Dans ce livre le diable est un maquignon rusé faisant des affaires juteuses avec les hommes et le mal se fait sous un soleil éclatant, en pleine lumière....

    Lire la suite