Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Revue de presse - Page 2

  • Les cathos victimes consentantes ?

    Imprimer Pin it!

    religion, pédophilie église, société, politique, sexe, amaury watremezA chaque affaire de pédophilie dans l’Église (voir à ce lien), c'est le même « storytelling » qui ressort même si le Pape condamne sans ambiguïté (voir ici) :

     

    Suspicion sur l'ensemble du clergé et des catholiques, leçons de sexualité de divers « spécialistes », cathos en rupture de ban évoquant le mariage des prêtres, c'est haro sur les cathos ! Des « spécialistes » distribuent les bons et mauvais points (voir ici) et on reparle encore de « la manif pour tous », on insiste bien sur tous ces cathos tellement coincés, si possible on interroge des paroissiens de saint Nicolas du Chardonnet, des militants de « Civitas » qui sont pour beaucoup des idiots utiles, des charismatiques dans la dénégation fébrile d'être réac et de droite, ce qui ne sert à rien car ils sont déjà catalogués de toutes façons etc...

     

    Il faut dire que la communication des responsables est toujours plus qu'hasardeuse et hésitante, on sent leur malaise palpable. Il y a une constante, les pires sont souvent les plus progressistes, tel monseigneur Gaillot couvrant des années le père Vadeboncoeur dans son diocèse d’Évreux.

    Lire la suite

  • L'ignorance et la sottise en marche

    Imprimer Pin it!

    Flat-Earth.jpegL'ignorance et la sottise vont souvent de pair, cela se vérifie souvent au cours de l'histoire. Je ne crois pas personnellement au merveilleux « bon sens » inné qu'aurait les personnes dites « simples » n'ayant rien appris, moins « pourries » que les savantes. Ce « merveilleux bon sens » mène le plus souvent à massacrer dans la population ceux ne ressemblant pas à tous les autres. Ce n'est qu'une manière de se rassurer de la part des ignares. Je ne pense pas non plus que tout savoir s'apprend à l'école. Ce désir d'apprendre part de la volonté de s'élever de la part de ceux en faisant preuve. Et parfois ils apprennent par eux-mêmes. Tous finissent par comprendre que cela demande un effort, du travail, que cela ne se fait pas en claquant des doigts.

     

    Pourtant, le savoir est remis en cause de multiples façons...

     

    D'aucuns parmi les scientifiques eux-mêmes, on ne sait trop pourquoi, comme André Pichot remettent en question l'histoire des sciences sur la base de paradigmes que l'on a un peu de mal à entrevoir (ou trop bien), (voir à ce lien)

     

    L'hyper-féminisme, la communautarisation des individus mènent à donner à la sottise et l'ignorance de plus en plus d'importance au nom de la lutte contre le racisme, les stéréotypes, et j'en passe (voir cette vidéo où la femme s'exprimant est une universitaire). Il faudrait remplacer cela par d'autres normes, évoquer la magie, la sorcellerie pourquoi pas ? Pour ne risquer de ne complexer, de ne blesser personne, dans l'idée du « il ne faut pas stigmatiser ». Le savoir serait stigmatisant pour des populations d'origine immigrée se sentant inférieures de ce fait.

    Lire la suite

  • A l'assaut des conformismes de la génération Z

    Imprimer Pin it!

    société, politique, génération Z, informatique, internet, zombielennials, amaury watremezEn France comme dans tout l'Occident, il n'est pas bien vu d'avoir l'esprit critique. Je veux dire par là le véritable esprit critique, celui qui remet en cause réellement la dogmatique actuelle. Il est de moins en moins bien perçu d'exprimer une opinion contraire au reste de la société. La pluralité est mal vécue, elle est anxiogène, et puis elle suppose de se conduire en adulte, de réfléchir par soi-même, de faire en somme un effort insupportable pour beaucoup en 2018. On dirait que la plupart aimerait se comporter en gamins irresponsables, à charge pour les « pions » de sonner la fin de la récré de temps en temps...

     

    Je ne vous dis pas dans cette optique le sacrilège qu'est l'acte de s'attaquer au conformisme des plus jeunes. Et pourtant ce n'est pas exactement eux qui sont pour moi le problème, mais leurs parents et tous les éducateurs qui ont omis de leur apprendre, de leur donner le goût de remettre les certitudes en question. Et conventionnels ces jeunes le sont, à un degré rarement atteint auparavant qu'ils. appartiennent aux « Millenials » ou à la très docile « génération Z ». Celle-ci frappe, elle fait peur, cette obéissance irréfléchie à des règles d'un arbitraire extrêmement fort, plus dures que celles qui pouvaient exister auparavant.

    Lire la suite

  • Fiche aussi ça imbécile de barbouze

    Imprimer Pin it!

    La tentation est toujours tellement forte, ils ne peuvent s'en empêcher, allez tiens imbécile de barbouze fiche aussi ça...

    La CNIL va enquêter sur le fichage des tweets liés à l'Affaire Benalla

    La CNIL va enquêter sur une étude des tweets liés à l'affaire Benalla

  • Collapsologiste ?

    Imprimer Pin it!

    réchauffement.jpgA la télévision, sur les réseaux dits sociaux, interviewé par un journaliste la chemise au col bien ouvert rigolard, on les voit l'air ravi, béat, un rien hébété, cela devient un « marronnier » dés qu'il y a un peu de soleil :

     

    « C'est super la chaleur, quarante degrés, c'est comme sous les tropiques ».

     

    Il y a ceux se réjouissant d'aller sur la plage à la mi-mai, ceux qui boivent un coup en terrasse, tous ceux qui se dépoitraillent progressivement comme tous les autres, pour montrer qui un tatouage, qui son épaule ronde et potelée. Parenthèse, les shorts des filles, de plus en plus courts, sont d'ailleurs de plus en plus un indice majeur en ce moment des conséquences de la crise économique, et donc de la pénurie de tissu.

    Lire la suite

  • Laissez nous vous faire préférer le train qu'ils disaient...

    Imprimer Pin it!

    #SNCF

    SNCF, société, politique, citoyenneté, vacances, amaury watremez

    Un fiasco parmi d'autres après ceux de Montparnasse, ceux de saint Lazare etc...

     

    7 Août 2018

    Train de 17h52 Caen-Paris bloqué sur la voie jusqu'à 5 heures du matin

    Pas d'information...

    Pas de nourriture...

    Pas d'eau...

    Pas de couverture...

    Pas de sécurité...

    Pas de cars ou taxis de substitution...

    Pas le droit de l'ouvrir, présence discrète des flics du rail...

    Pas de geste commercial...

    Pas de gestion de crise...

  • Un racisme autorisé ?

    Imprimer Pin it!

    racisme, société, politique, africains, citoyenneté, amaury watremez

    L'auteur de ces lignes se fera sans doute accuser de tout ce qu'on veut, il se demandera toujours pourquoi quand on parle d'antiracisme on ne met pas le mot au pluriel...

     

    Dans la vie quotidienne, beaucoup l'auront remarqué sans doute. Quand une personne d'origine africaine demande son chemin, un renseignement, quoi que ce soit, dans la plupart des cas -je n'ai pas dit dans tous- elle le fera avec une autre personne de la même origine et non à un blanc, l'ignorant complètement. Quand un blanc rend malgré tout service, que l'on ne peut faire autrement, on se hâtera de toujours demander un deuxième avis à une personne de la même « communauté ». Comme si on ne pouvait pas avoir confiance dans le blanc, comme s'il allait forcément mentir.

     

    Ce genre de comportement qui est clairement un refus de communiquer quoi que ce soit avec une autre « communauté » ayant une couleur de peau différente peut s'appeler comment ? Ce ne serait pas du racisme finalement ? Et du puissant ? Et du costaud ?

     

    On me rétorquera certainement que « oui mais c'est pas pareil », « c'est à cause du racisme des blancs, de la colonisation, de tout ce que les noirs ont subi avec l'esclavage », toute la pleurnicherie d'excuse habituelle. Évidemment, à ce point de la conversation les semeurs d'excuse oublieront de rappeler l'esclavagisme maure ou le fait que des princes africains aient vendu parfois leurs peuples aux européens. Il ne faut pas parler de tout ça, l'esclavage c'est d'abord les blancs, le racisme c'est d'abord les blancs, le clientélisme des riches en Afrique c'est d'abord les blancs...

    Lire la suite

  • Toujours raciste(s)

    Imprimer Pin it!

    politique, société, racisme, civisme, citoyenneté, amaury watremezComme chaque année le rapport sur l'état du racisme en France (voir à ce lien) n'en considère qu'un et un seul, celui des hommes blancs, des caucasiens. Il semble qu'il n'en existe pas d'autres.

     

    Alors que comme le suggérait Desproges dans une chronique il faudrait qu'il y ait un « s » à SOS Racisme car il y a autant de « racismes » qu'il y a d'ethnies, de groupes humains. Il a bon dos le racisme dans bien des cas. Il justifie tout et son contraire, et surtout les manques de civisme comme si les personnes issues de la diversité étaient incapables d'en faire preuve ? Ce qui est aussi du racisme au fond et du mépris pour les personnes issues de l'immigration...

     

    ...Et du vrai, du profond.

    Lire la suite

  • L'indispensable union

    Imprimer Pin it!

    politique, société, macron imperator, assemblée, union, insoumis, RN, amaury watremezEntre la France insoumise et le Rassemblement national l'union devrait être en ce moment indispensable, un peu comme dans « la rose et le réséda » d'Aragon qui évoque ces résistants venant d'horizons divers unis pour une même cause : la France. Pourtant cette union ne se fera pas. Trop d'idéologie des deux côtés, trop d'ego, et trop peu de réflexion politique réellement développée. Beaucoup raisonne encore en politique comme si nous vivions encore durant les « trente glorieuses », dans l'après 68, comme si nous pouvions encore nous permettre de l'insouciance, de l'irréflexion, de l'immaturité.

     

    On ne peut plus jouer le petit jeu comme à guignol des « bobos » de gauche contre les « prolos » de droite, de l'affrontement des anti-fâââchiistes se voyant comme rimbaldiens et les salauds de réacs nostalgiques d'on ne sait quoi.

     

    Les temps ont changé, Macron n'a pas tort, ce qu'il appelle l'ancien monde est derrière nous. Et il ne reviendra pas...

    Lire la suite

  • Le seul vrai clivage

    Imprimer Pin it!

    Emmanuel macron, affaire Benalla, privilégiés, société, politique, amaury watremezDans les milieux de nantis des Benalla, il n'y en a pas qu'un. C'est même très courant. Ce sont des opportunistes qui apprennent à maîtriser les codes sociaux des plus aisés, qui les connaissent bien. Ils jouent finement sur les prétentions de ces riches pour s'élever socialement et surtout ne pas avoir à respecter les règles communes régissant auparavant la méritocratie républicaine.

     

    C'est bien entendu beaucoup mieux s'ils viennent des « quartiers », des « cités » comme Alexandre. Personne n'ose évoquer alors leurs vrais diplômes ou compétences réelles car ayant peur de se faire traiter de racistes et, ou d'avoir quelque chose en commun avec ces ploucs « ma chèèère » qui votent FN...

     

    Le nec plus ultra pour conserver un poste sans avoir à faire preuve de ses capacités, c'est bien entendu d'évoquer la Shoah, d'insister sur le masochisme mémoriel. On se gardera ben évidemment de parler de la haine des juifs en 2018, terrain glissant. En plus de flatter les vanités on donnera alors l'illusion aux bourgeois pédagogues d'être des héros à s'opposer au nazisme plus de soixante-dix ans après, ce qui on en convient est des plus risqués. Il y aura aussi tous ceux qui n'oseront rien dire de passer pour des sans cœur...

    Lire la suite

  • Faut pas me chercher...

    Imprimer Pin it!

    Emmanuel Macron, affaire Benalla, société, satire, ironie, presse, En Marche, politique, amaury watremezCe petit texte est inspiré de ce discours bien réel (voir entre autres à ce lien)...

     

    Je précise à l'intention des décodeurs du Monde qu'il contient sans doute des intentions satiriques et ironiques (voir à ce lien un article de « nordpresse » les concernant).

     

    « Moi je suis président, alors si t'es pas content, viens me le dire en face si t'es un homme ! Quoi t'es pas content ? Viens me chercher !

    Quand j'étais petit les autres se moquaient de moi, ils m'aimaient pas !

    Maintenant que je suis le président, ils ont peur, tout le monde devrait avoir peur ! Ils osent rien dire, ils craignent trop !

     

    Tu veux te battre ? D'accord on va se battre !

    Lire la suite

  • L'arrière-cour de la République

    Imprimer Pin it!

    politique, alexandre benalla, société, Macron, barbouzes, amaury watremezL'affaire Alexandre Benalla (voir à ce lien) secoue le Landerneau depuis quelques jours. Ce proche conseiller de Macron et responsable de sa sécurité a été filmé en train de casser la figure à un jeune homme et une jeune femme durant une manifestation du 1er mai. Il serait proche de Karim Achoui, avocat du « milieu » (voir ici) et de l’inénarrable Jawad, logeur des terroristes du 13 novembre (voir par ). C'est loin d'être le seul dans son genre, on en trouve à tous les niveau. Ce genre de personnages a toujours un talent particulier pour le cirage de bottes, le léchage de Q...

     

    Un CV remarquable cet Alexandre en quelque sorte...

     

    Un CV qui fascine certains de ses contempteurs qui ne voient pas pourquoi l'on n'agirait pas comme Alexandre pour s'élever dans la société lorsque l'on n'est doté d'aucun talent particulier, d'aucune culture.

    Lire la suite

  • Et si vous sortiez de votre torpeur ?

    Imprimer Pin it!

    mondial2018, société, politique, émeutes champs elysées, amaury watremezA la suite de la victoire de l'équipe de France au Mondial FIFA de football 2018 des salopards ont saccagé le centre de Paris mais pas seulement. Ils ont fait ça non pas pour fêter de manière un peu turbulente cet événement sportif mais pour montrer leur haine et leur envie d'en découdre avec toutes les institutions françaises ayant une autorité. Sur les chaînes de télé « tout info » on ne parle que « d'incidents » et rien d'autres, alors qu'il s'agit de moments beaucoup plus graves. (voir à ce lien). En toute impunité des bandes très bien identifiées ont déferlé sur nos villes (voir ici pour Lyon entre autres).

     

    Personne ne doute des valeurs intégrantes du sport, de sa puissance pour transmettre une éthique, un sens de l'autre et des responsabilités et en particulier les sports collectifs. Mais encore faut-il que ce désir d'intégration existe réellement, or ce n'est pas parce qu'on décrète que c'est le cas que ça l'est. Ce n'est pas quelques beaux discours qui y changeront quoi que ce soit.

    Lire la suite

  • Du confort intellectuel en politique (mais pas que)

    Imprimer Pin it!

    politique, société, football, sport, amaury watremez, troupeauLa première fois que j'ai été saisi par le conformisme en politique, la sottise grégaire, l'intolérance, c'est en 1983,1984. L'époque était dure, elle cumulait, il y avait la « main » « Touche pas à mon pote » et les disques contre la famine en Éthiopie. La main était censée défendre la différence mais tout le monde devait la porter, cherchez l'erreur....

     

    Quant à la famine des éthiopiens, je suggérais un jour innocemment en classe de seconde que les élèves plutôt que d'acheter les disques pouvaient tout aussi bien faire le sacrifice de leurs vacances d'hiver ou d'été, voire de quelques jours d'icelles, que cela serait sans doute plus efficace que quelques pleurnicheries...

     

    Ce fut l'hallali...

     

    Comment, quoi ? Renoncer à ses vacances ? Et puis quoi encore ?

    Lire la suite

  • Le retour de la France black-blanc-beur

    Imprimer Pin it!

    coupe du monde, mondial, France, politique, société, amaury watremez

    On devrait dire maintenant le retour de la France racisée, non racisée, genrée, cisgenrée...

     

    Enfin je ne sais plus...

     

     

    « L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels. »

    attribué à Günther Anders dans "L’Obsolescence de l’homme", 1956 alors qu'il s'agit de serge Carfantan.

     

    Je songe aussi à ce que disait Bernanos sur la conspiration contre toute espèce de vie intérieure qu'est la vie moderne.

     

    Un homme politique français ancien militaire, un certain De Gaulle, l'a déjà dit : les français sont des veaux »...

     

    ...Rien ne change.

    Lire la suite

  • Stéréotypes et baballe au pied

    Imprimer Pin it!

    sport, football, société, politique, macron, russie, amaury watremezAu moment où j'écris ceci, je ne sais pas encore le résultat du match France-Belgique, dont je me contrefiche mais le détail a son importance...

     

    ...En ce moment je me demande si Macron ne va pas encore nous sortir l'escroquerie de la France « black, blanc, beur » pour remonter dans les sondages et continuer à détricoter tranquillement notre système de protection sociale alors que tout le monde ou presque s'en fout. Et le pire est que ça peut marcher. Les français sont habitués aux Munich politiques, ils n'osent penser qu'il y a d'autres manières de voir les choses. Non ils préfèrent plier l'échine, râler virtuellement, seulement virtuellement, toujours virtuellement et s'en tenir là parce que :

     

    « tu comprends moi j'ai des enfants » « moi j'ai un boulot sensible », « moi je suis responsable hein tu sais ... »...

    Lire la suite

  • La France pré-insurrectionnelle à Nantes

    Imprimer Pin it!

    politique, société, émeutes, nantes, policier, jeune tué, amaury wattremezA Nantes des émeutes selon le vocable employé par les médias ont lieu chaque nuit depuis quelques jours (voir à ce lien). Enfin des émeutes...

     

    Le mot me paraît mal choisi et bien prudent, on pourrait parler de situation largement pré-insurrectionnelle. Quant à la photo de la marche « blanche » pour le jeune et pauvre innocent tué par le policier elle rappelle une « libanisation » rapide de ce pays...

     

    A l'origine de ce bazar complet, de cet échec patent de l'autorité de l'état on trouve comme prétexte la mort de cce gosse d'une cité impliqué dans différents trafics tué par un l'agent des forces de l'ordre. Rien ne justifie la mort d'un jeune, quel qu'il soit, quels que soient ses actes mais cela devait bien finir par arriver dans des zones de non-droit où seule la force, la violence, la brutalité sont comprises. Dans ces zones, ce ne sont pas seulement les policiers, les gendarmes, les pompiers, les services d'urgence qui ne peuvent plus y aller mais aussi l'EDF, les services de distribution d'eau qui ne se risquent que très rarement à envoyer des lettres de réclamation dans ces coins là. On les comprend très bien évidement.

    Lire la suite

  • Des travelos flamboyants aux personnes trans

    Imprimer Pin it!

    politique, sexualité, personnes trans, homosexualité, politique, amaury watremezL'auteur de ces lignes, mézigue, ne croit pas que la normalité soit quelque chose d'absolument intangible. Je pense même qu'elle n'existe pas, il y a une infinité de cas particuliers parmi les êtres humains. Mais comme le souligne un père de l’Église avec raison, « tout m'est permis mais tout ne m'est pas profitable ». Il y a un nécessaire équilibre certes très rare, à atteindre ou chercher à atteindre...

     

    Un de mes proches a travaillé au début de sa carrière à Montmartre. Il avait pour clientèle les travestis de Pigalle. Il les croisait également le matin au café mal rasés. Il m'a dit combien ces personnes étaient d'une tristesse rare à cause de leur mal être, bien loin de l'image des travestis flamboyants et extravertis de la « Cage aux folles », de « chez Michou » ou ailleurs au comportement que beaucoup, y compris parmi les bien-pensants, attendent encore des homosexuels qui se doivent d'être le « pédé de service », qui ne sont définis par les autres que par leurs penchants sexuels...

    Lire la suite

  • Monsieur de La Palice, MacMahon et Nicole Belloubet

    Imprimer Pin it!

    Nicole Belloubet, Redoine Faïd, évasion, justice, politique, société, amaury watremezJe fais partie d'une famille où le verbe est roi. Une personne ne sachant pas s'exprimer, n'ayant pas le goût des mots et le sens de la formule tranchante avait du souci à se faire à notre table. Ce sens des mots, ce goût du verbe et de la "disputatio" n'est pas une question de culture ou d'érudition. Il naît souvent d'un trop-plein de sensibilité au monde, qu'il faut bien canaliser ou duquel il faut bien se protéger.

     

    Les vérités pontifiantes et d'une évidence rare énoncées avec beaucoup de sérieux nous ont toujours fait hurler de rire. Nous n'aurions pas invité Nicole Belloubet, nous l'aurions évitée

     

    La Palice pour mémoire est l'auteur de phrases immortelles comme "Quelques minutes avant de mourir il respirait encore" ou bien "Quand la pluie tombe elle mouille le sol" ou enfin "Le vainqueur a remporté la victoire" et le fameux "Le jour de sa mort a été le dernier jour de sa vie" . Il est resté dans la mémoire collective qui lui rend hommage dés qu'elle le peut lorsque quelqu'un prononce une formule dans le même genre, une évidence proférée souvent pour flagorner le pouvoir. Cette postérité moqueuse n'est pas de sa faute mais de celle de ses soldats qui ramenant son corps d'Italie chantèrent :

    Lire la suite

  • Les serreurs de fesses effarés

    Imprimer Pin it!

    politique, société, dix ultra droite, collomb, lyon, baltringues, amaury watremezIl y a toujours au cœur de la psyché du bourgeois un serreur de fesses effaré. Léon Daudet évoquait dans ses "souvenirs littéraires" ceux qui aimaient se faire peur avec de terribles complots à nos portes à les entendre : des anarchistes, des ultras, des militaires. C'est une manière de légitimer leur pouvoir et leur magot. Ils sont légitimes car on leur en veut. Et ils ont raison de faire la morale aux "classes dangereuses" puisque parmi celles-ci se cacheraient de dangereux extrémistes mettant en doute leur sincérité quant à leur volonté de progrès voire leur humanisme.

     

    Ils sont humanistes tant que les pauvres ne campent pas sous leurs fenêtres car un pauvre ça pue, ça sent la sueur, ça boit de mauvais alcools et pire encore se fiche complètement du théâtre de résistance de Jean-Michel Ribes ou de la dernière psy sur papier de madame Angot.

    Lire la suite

  • La caste existe n'en déplaise à Ruquier

    Imprimer Pin it!

    Ruquier, nicolas dupont aignan, société, politique, on n'est pas couché, amaury watremezSamedi Nicolas Dupont-Aignan a eu contre lui tous les nantis du système censés faire l'opinion en France alors qu'invités chez Laurent Ruquier dans "On n'est pas couché", émission que je n'ai pas regardé, par contre j'ai revu plusieurs fois et avec délices le "clash". Il a proposé d'installer les migrants dans les jardins de ces messieurs dames, ce qui n'est pas une mauvais idée, afin qu'ils se rendent compte de ce que c'est vraiment avant de donner des leçons de morale à tous les autres.

     

    Taquin va ! Que n'avait-il dit là ? (à ce lien vidéo de la chose)

     

    Et tous, en particulier le maître des lieux, Ruquier lui-même, de pousser des cris d'orfraie, de risquer l'apoplexie d'indignation, de rappeler que eux viennent de milieux tellement simples, qu'ils n'étaient en rien des privilégiés de la caste, du rocker rebelle professionnel en passant par le comédien typé mais pas trop, les duettistes Angot et Moix. On me dira, il vaut mieux que ces deux là fassent le beuze à la télé qu'écrire des livres. Moix fait rire quand il dit qu'Angot habite dans un quartier "populaire", habiter Paris ce n'est pas habiter une ville "populaire", celle-ci étant maintenant interdite aux socialement précaires à quelques exceptions...

    Lire la suite

  • Adresse aux baby-boomers

    Imprimer Pin it!

    Il y a des exceptions (confirmant la règle, il y en a toujours), je ne généralise pas une seconde. Il existe des baby-boomers qui n'ont pas seulement songé à jouir le plus possible d'une société de consommation à outrance qui finalement n'aura pas duré très longtemps dans sa formule ouverte à tous. En 2018, et de plus en plus, la fameuse classe moyenne qui en profitait se paupérise très rapidement, seuls les très riches bénéficient des largesses du système économique.

     

    Et cela baby-boomers c'est en grande partie de votre faute. Vous vous lamentez de ce que déjà vos enfants et petits enfants vous haïssent mais ils ont des raisons...

    Lire la suite

  • Exodus remake

    Imprimer Pin it!

    politique, aquarius, société, migrants, storytelling, europe, amaury watremezQue l'on ne se méprenne pas (certains se méprendront quand même mais on s'en fout) :

     

    Le but de cet article n'est pas de condamner et accuser de tous les maux des migrants qui en somme sont pour la plupart de pauvres hères manipulés pensant trouver leur compte dans un départ pour l'Europe. Depuis des décennies de décolonisation lumineuse et teeellement heureuse ils sont tiraillés entre des théocrates haineux et violents et des dictateurs sans scrupules. ils meurent de faim et de privations de liberté, souffrent mille morts alors qu'on leur avait promis le rêve, la fin de leurs malheurs sans se poser la question une seconde de leur bien-être, de leur intégration dans les pays occidentaux.

     

    De plus, il ne faudra surtout pas se poser la question de notre capacité à les accueillir, de nos facultés d'intégrations alors que déjà de nombreuses personnes sont en voie de paupérisation en France en nos temps de casse sociale.

    Lire la suite

  • L'extrême droâte a bon dos

    Imprimer Pin it!

    Médine, bataclan, musique, bataclan, rappeur, médine, islamisme, amaury watremezJe ne ferai pas ici de la publicité pour un rappeur décérébré (pléonasme) proche du CCIF, clairement islamiste bien que les "z-inrocks" et "le Monde" me prétendent que ces textes sont du second degré (du second degré très subtil alors). Ses textes sont suffisamment explicites, je m'étonne d'ailleurs, comme tous les types se plaignant que l'on entrave leur liberté d'expression il n'assume pas du tout ces propres convictions. Il a accusé l'extrême droâte de vouloir entraver celles-ci copiant sa copine Mennel (voir l'article du Monde). Il ne trompe pas grand monde...

     

    Pour un rappeur moderne et multicul, il retarde un peu dans sa défense en entonnant ce genre de refrain pleurnichard devenant de plus en plus insupportable, répété tel un mantra obsessionnel. Accuser quelqu'un d'être d'extrême-droâte est d'une extrême pauvreté de raisonnement.

     

    Encore maintenant cette accusation terrorise, leur inflige une peur panique tous les éditorialiste dits "politiquement incorrects" à quelques exceptions dont Zemmour. Ils donnent quasiment tous des gages de "bonne vie et mœurs" aux petits censeurs d'une expression politiquement censée être pluraliste. Dernièrement, dans une revue pourtant "non conformiste" voilà que je lis l'éloge d'un livre certes bien écrit décrivant la montée d'un parti "fââchiiiste" dans une France bien entendu cauchemardesque.

    Lire la suite

  • Salauds de mâles blancs

    Imprimer Pin it!

    sexualité, harcèlement de rue, lille, société, politique, citoyenneté, sexe, genre, féminisme, amaury watremezUne campagne lilloise contre le harcèlement de rue, initiée par le conseil municipal de la jeunesse, d'ailleurs retirée depuis avec les excuses d'iceux, condensait tous les clichés actuels en particulier sur le genre, le sexe, les hommes, les femmes en 2018. Parcourant les informations sur le net, j'apprends qu'elle a fait polémique mais par pour les raisons que je pensais, elle gênait car les "gentils" sur les affiches tutoient les femmes ce qui est considérée par les associations féministes également comme une violence insupportable (voir à ce lien).

     

    Personnellement, et je n'étais pas le seul à le penser, ce qui me gênait de prime abord est surtout que tous les méchants "harceleurs" étaient tous de la même origine, de la même couleur de peau, d'affreux mâles blancs bien sûr. Je ne nie pas qu'il en existe, qu'il y ait des gros cons de cette engeance, mais tous ? Les bien-pensants comme à leur habitude ont un talent particulier pour nier jusqu'à la racine le réel. Le réel n'existe pas, le réel dérange, le réel c'est ce qui nous arrange pour justifier nos convictions se disent les bourgeois pédagogues dont les filles dans les quartiers qu'elles habitent n'ont pas à subir de harcèlement de rue.

     

    Sauf bien sûr quand elles vont s'encanailler, s'enjailler dans les "quartiers" avant de rentrer gentiment dans le rang ensuite...

    Lire la suite

  • Paroles de profs sur la laïcité

    Imprimer Pin it!

    islam, islamisme, banlieues, charlie hebdo, société, politique, amaury watremezMoi le réac, le méchant, l'anar de droite irrécupérable, J'ai acheté le numéro hors série de "Charlie Hebdo" sur la laïcité à l'école contenant une soixantaine de témoignages de profs (voir quelques pages de cette publication à ce lien). En le lisant dans le train de banlieue, j'ai croisé beaucoup de regards fuyants, gênés, on n'est plus tellement "Charlie" en 2018. Bien entendu on évoque sur les couverture "les" religions, on convoque une imagerie invoquant l'Inquisition, mais à 99.9 % les témoignages dans ce hors série concerne l'Islam.

     

    A droite beaucoup refuseront de lire ce magazine parce que ce sont les "gauchistes" de "Charlie". C'est une erreur grossière car les témoignages lus montrent qu'il y a parmi toutes les personnes témoignant de nombreuses personnes de bonne volonté et lucides sur la question de l'islamisme en "cités". A un moment il faudra bien dépasser des clivages superficiels sur la question, avant que les faits ne nous l'imposent de force.

     

    Il y a vraiment en France la droite la plus con du monde incapable de répondre aux angoisses de ces gens. Ce ne sont pas des déclarations martiales qu'ils veulent mais de la fermeté, de l'autorité dans la réaffirmation de nos valeurs et non dans une tolérance molle et bien lâche de ce qui ne devrait surtout pas être toléré. On se demande d'ailleurs si celle-ci n'est finalement pas le fruit d'un mépris certain pour les populations "issues de la diversité" impliquant qu'elles sont finalement juste assez bonnes pour une pratique religieuse exprimée en interdits simplistes, pour les conserver au calme en quelque sorte.

     

    A gauche d'autres feront de même car "Charlie" c'est encore de la propagande "islamophobe", mot valise emprunté aux mollah iraniens qui l'ont inventé. Cette attitude provient surtout de l'idée voulant qu'il faudrait tout accorder aux plus religieux pour acheter la paix sociale et demeurer tranquilles encore quelques temps dans les quartiers de centre-ville. Ils sont aussi dans le "après nous le déluge", car ce qui se passera dans quelques années ne les concerne pas. D'autres enfin iront encore plus loin, "Charlie" "célésionistes"...

    Lire la suite

  • Les migrants sont sympas

    Imprimer Pin it!

    mamoudou gassam, société, migrants, immigration, politique, société, amaury watremezCe que j'écris ci-dessous ne remet pas en question la beauté du geste de Mamoudou Gassama (voir à ce lien) que l'on attendrait vainement de français "souchiens" au foie trop gras. Ce n'est pas lui le problème mais tout le "storytelling" fait autour de son acte, tout le battage sentimentalo-mièvre médiatique, toute la pleurniche sur les réseaux sociaux. On veut nous faire comprendre qu'il y a des migrants sympathiques et capables de grandeur d'âme, qu'un migrant sans papiers ça peut être gentil tout plein. Nous le savions déjà.

     

    Quand il y a "de l'homme il y a de l'hommerie", de la sottise, de la haine mais aussi de la grandeur d'âme parfois, plus rarement...

     

    Je trouve cela étrange comme raisonnement de la part des bien-pensants, en quoi la nationalité, la couleur de peau et le statut administratif de quelqu'un sont-ils importants pour mesurer sa qualité ? C'est plus fort si le héros est "issu de la diversité" ? C'est plus fort s'il est sans papiers ? De plus, le bruit médiatique autour de l'épisode montre surtout que en gros c'est tellement extraordinaire pour un migrant qu'il convient absolument d'en parler en long, en large et en travers. Comme si vraiment les migrants étaient incapables de telles actions méritoires par ailleurs.

    Lire la suite

  • Clientélisme banlieusard

    Imprimer Pin it!

    banlieue, macron, clientélisme, élues, sylvine thomassin, amaury watremezDes élus se sont émus que Emmanuel Macron emploie le terme clientélisme dans son discours fleuve sur les banlieues (voir ce dont je parle à ce lien). Sylvine Thomassin, maire socialiste de Bondy, s'est particulièrement répandue à ce sujet dans les médias. elle était choquée, a-t-elle dit. Macron méconnaîtrait la réalité de terrain, aurait un regard de dédain sur les banlieues et finalement il faudrait bien de temps en temps des petits arrangements avec la morale, la citoyenneté française et les règles de la République pour que la paix sociale demeure.

     

    Ce terme de clientélisme n'est pas impropre du tout, il est au contraire parfaitement adapté. Il reflète une réalité évidente lorsqu'on observe ce qui se passe dans les nos "quartiers".

     

    Cela fait maintenant des décennies que la gauche dite sociétale, celle suivant les instructions du "think tank" "Terra Nova" arrose de subventions diverses, d'aides, de soutiens parfois à l'absurde des groupuscules "indigènes", des associations communautaristes et de temps en temps religieuses radicales pour obtenir leurs suffrages aux élections. Puisque cette gauche là a totalement perdu le lien avec le peuple de France, et en particulier ces précaires, ces "souchiens" de la "France périphérique" votant dorénavant surtout Front National.

    Lire la suite

  • Bernanos en pleine lumière

    Imprimer Pin it!

    bernanos3.gifDepuis quelques temps, à droite d'aucuns se réclament de Bernanos (ils se disent ni de droite ni de gauche mais sont objectivement de droite). Pour ma part, je trouve cela éminemment sympathique bien entendu ainsi que j'aime déjà comme des frères ceux qui à gauche le voient comme un frère d'armes. Pour quelques uns il est même leur capitaine, pour d'autres un exemple. Ils jugent de ses capacités de réflexion politique injustement, le font de leur camp parfois abusivement, le transforment en quelqu'un d'autre qu'il n'a jamais été. Ce qui m'agace le plus sont ceux en faisant leur maître, ce qui ferait d'eux leurs héritiers tout en étant mondains, serviles et avides de la reconnaissance des maîtres de ce monde.

     

    Tous ou presque oublient une chose pourtant fondamentale chez lui qui est sa foi.

     

    Comment pourraient-ils s'y attacher dans notre société si matérialiste, atomisée et traversant une crise morale encore plus grave qu'à l'époque des « Grands Cimetières sous la lune ». Comment pourraient-ils le comprendre alors que tous finalement sont contaminés par l'esprit libéral libertaire, et mortifère, et nous poussant au narcissisme le plus abject, de nos temps troublés.

    Lire la suite

  • L'autre côté du monde musulman

    Imprimer Pin it!

    littérature, société, politique, livres, amaury watremez, rue al muttanabi, irakOn le remarque dans la plupart des moments historiques dramatiques, quand un arbitraire menace qu'il soit idéologique ou religieux, les tyrans qu'ils soient seuls ou pluriels s'attaquent très vite à la Littérature. C'est dire l'aspect transgressif qu'elle a pour eux. Elle contredit leurs idées absurdes et va contre le bonheur universel qu'elles prétendent imposer sans demander le consentement de qui que ce soit. C'est ce qu'on fait aussi les islamistes. Une tyrannie commence toujours par un décervelage intensif et un ou deux autodafés.

     

    La littérature encourage le rêve, l'expression des sentiments, des sensations. Elle encourage au libre-arbitre, à l'indépendance d'esprit. On comprend qu'ils la détestent.

     

    On n'évoque jamais dans les médias officiels comme ceux prétendant ne pas l'être l'autre face du monde musulman qui est celle des quatrains d'Omar Khayyam ou des histoires de Shéhérazade racontées dans les Mille et Une nuits, celle que l'on peut trouver à Bagdad rue al Muttanabi, l'artère de la culture de cette ville.

    Lire la suite