Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pas d'incident majeur (promis)

    Imprimer Pin it!

    finaleCAN.jpgLes médias télévisuels le répètent tous la bouche en cœur depuis hier soir et la victoire de l'Algérie en Coupe d'Afrique des Nations :

    Il n'y a pas eu d'incident majeur (voir à ce lien).

    Les petits journalistes jouvenceaux et jouvencelles en direct depuis les Champs Élysées appuyaient bien là-dessus, avec un sourire un peu crispé quand même, pas envie de se faire dérober son « ailphone ». Et ils n'ont pas l'habitude d'être en compagnie des « divers » comme ça...

    200 interpellations sur toute la France, ce n'est pas grave...

     

    Les voitures brûlées dont l'Intérieur et l'inénarrable Castaner ne nous dira pas le chiffre, c'est pas grave...

     

    Les riverains ne pouvant dormir jusqu'à 2 ou 3 heures du matin, les concerts de klaxon c'est pas grave, les rodéos en bagnoles dangereux pour les piétons, c'est pas grave...

     

    Ils ne vont certainement pas en parler ayant la trouille d'un embrasement généralisé des banlieues, qui arrivera de toutes façons un jour ou l'autre malgré leur lâcheté et toutes leurs préventions...

     

    En soi que des dizaines de milliers de « supporters » d'une équipe étrangère déferlent dans les rues bruyamment, sans aucun respect des autres personnes, quasiment en toute impunité, sous prétexte de célébrer une victoire de foutebôle mais aussi et surtout de compenser l'humiliation qu'ils ressentent à vivre pour la grande majorité des aides sociales est un incident majeur, gravissime même, une humiliation cuite et recuite et entretenue par tout les bons apôtres.

     

    En soi, que la seule catharsis possible, le seul avenir doré que des jeunes issus de la diversité aient ce ne soit que le football montrent tout l'échec des politiques d'intégration. Un échec total. Ils cherchent constamment la revanche, la revanche sur les salauds de colonisateurs qui ne le sont plus depuis soixante ans, mais c'est pas grave. Ils considèrent que l'aide sociale est un dû, qu'elle ne peut donner lieu à des devoirs civiques puisqu'ils clament à tout bout de champ que l'homme blanc ce salaud continue d'exploiter l'Afrique...

     

    Quel salaud en effet que cet ancien colonisateur qui a construit des infrastructures, mis en place l'eau courante, l'électricité, le tout à l'égout, et des transports dans tout les pays du Maghreb !

     

    Quel salaud que cet homme blanc qui accueille sur son sol et de plus en plus toute la misère du monde et qui lui fournit le gîte et le couvert sans presque rien demander en retour ! Et qui en plus s'accuse de tous les crimes dont on le charge ! Quel salaud dégueulasse vraiment !

     

    Quel salaud que cet homme blanc que l'on englue dans un masochisme mémoriel constant et qui devrait s'autoflageller encore et encore et encore, dont l'histoire n'est censée être qu'une longue suite de massacres et d'horreurs, de racismes et de guerres ...

     

    (Sic) et (Soupirs)

     

    Que des gamins dits « issus de l'immigration » n'aient comme perspective d'avenir comme rêve que de taper dans la baballe, c'est bien triste aussi. Ils ne seraient donc capables que de ça ? Taper dans la baballe ? Ils se considèrent donc comme trop bêtes pour briller dans les études ? S'élever dans leurs ambitions ? Il me semble pourtant que dans d'autres « communautés » présentes en France, parfois socialement précaires, je songe aux asiatiques, beaucoup de jeunes réussissent brillamment dans les études (même si l'intégration de leurs parents posent tout autant de questions). Là encore le pouvoir ne les encourage qu'à s'en sortir que par la baballe, les méprisant au fond...

     

    Ne parlons pas des français dits de souche à qui l'on a martelé depuis des décennies combien ils ne valent rien, incapables de se défendre, de porter la contradiction, tétanisés par la peur de se faire traiter de racistes...

     

    On ne veut pas voir le volcan qui bouillonne mais il bouillonne bel et bien et à un moment, il explosera...

     

    Et c'est ainsi qu'Allah est grand.

     

    Amaury – Grandgil

     

    image empruntée ici