Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Débordements qu'ils disent

    Imprimer Pin it!

    CAN, 1/4 de finale algérie, débordements, france, champs elysées, amaury watremezIl y a combien de pays dans le monde en dehors de la France acceptant qu'à la moindre occasion, au moindre prétexte, hier les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations (voir ce lien), des populations dites issues de l'immigration, hier soir des algériens, expriment leur haine profonde de ce pays et son mode de vie, des gens que bien souvent ce pays porte à bout de bras avec son système social...

    Curieusement, on n'entend jamais parler de CAF pillée ou brûlée...

     

    On tremble en songeant au 14 juillet bientôt, qui sera le jour de la demie-finale de cette coupe d'Afrique...

    Enfin on ne tremble pas on se doute bien de ce qui va arriver...

    Comme chaque année.


    Les dirigeants accusés sur les réseaux dits sociaux tant et plus ont bon dos, les français dans ensemble sont bien amorphes. La plupart se laisse insulter voire justifie les insultes en rappelant qui la colonisation, qui l'exploitation que l'homme blanc, ce « salaud »,continuerait à exercer en Afrique. Les oligarchies maghrébines et africaines qui confisquent le pouvoir et les ressources c'est pas grave, c'est la faute des européens qui doivent s'auto flageller jusqu'à la fin des temps...

     

    Je songe à ce type pâle comme un cachet d'aspirine dans le RER E entouré d'africains qui n'avaient de cesse que de provoquer vulgairement sur la France, ses monuments, ses valeurs, passant devant le Sacré Coeur j'entendis parler de la « sale église de merde ». Je le revois encore souriant -bon de manière un peu crispé quand même, avec les trois autres racailles.


    Les journalistes parlent pudiquement de "débordements" (voir à ce lien) mais c'est à chaque fois, tout est bon. On attendrait vainement les mêmes débordements dans les pays d'origine de ces personnes qui sont autant de régimes dictatoriaux et, ou théocratiques.

    On parle pudiquement de « fête gâchée » mais la fête pour qui ?

     

    Pour les propriétaires de magasins pillés ?

     

    Pour les femmes agressées sexuellement comme à Roubaix ? (voir ici cette pauvre jeune fille en jupe insultée par des dizaines de crétins).

     

    Ne parlons pas de ce « supporter » fauchant toute une famille en voiture à Montpellier...

     

    Ne parlons des injures contre les « sales français » dans le métro ensuite...

     

    Ne gâchons pas « la fête »...

     

    Les journalistes comme la plupart des observateurs sont étrangement beaucoup plus prudents dans leur expression qu'avec les « gilets jaunes » forcément soient séditieux soient populistes, nostalgiques des fameuses z-heures les plus sombres de notre histoire...

     

    D'ailleurs on ne note aucun emploi de LBD ou autres armes « non létales » incapacitantes avec les « supporters » algériens. C'est bizarre non ? La France dite périphérique on peut en dire ce que l'on veut, les insulter, les traiter de ploucs, c'est pas grave, peu importe. Les populations « issues de l'immigration » de toutes façons c'est pas de leur faute c'est à cause de la colonisation nous expliqueront doctement l'un ou l'autre spécialiste de tout et de rien à la télévision.

     

    Illustration empruntée sur le site de 20 minutes

     

    Et c'est ainsi qu'Allah est grand...

     

    Amaury - Grandgil