Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Des stéréotypes et des bobos

Imprimer Pin it!

politique, bobos, bourgeois pédagogues, société, stéréotypes, amaury watremezDans le courant des années 90 est arrivé le terme "bobo" ou "bourgeois bohème" désignant des personnes issues de classes matériellement très favorisées mais plutôt libertaires dans leur acceptation de la morale sociale et sexuelle, sans se cacher. Ils se seraient voulus plus ouverts, moins étroits d'esprit que leurs prédécesseurs qui ne l'étaient pas tous loin de là. Du moins c'est ce qu'ils affirmaient. C'était tous les quadras et quinquas nostalgiques de "Soissantuite" en particulier. C'est sans doute une façon pour eux de déculpabiliser, de compenser leurs privilèges petits et grands...

 

...Certains ont clamé qu'être bourgeois même bourgeois bohème c'était un sentiment. On se sentait ou non "bobo", ou "bourgeois". Alors que c'est une situation matérielle objective, des réseaux, une "expertise" sur les études.

 

 Ils n'étaient pas forcément antipathiques seulement voilà ils avaient tout autant de préjugés que les autres. Pleins de bonne volonté ils ne se rendaient pas compte qu'ils conservaient beaucoup de stéréotypes simplificateurs et tout aussi moralisateurs que ceux de leurs aînés. C'est d'ailleurs toujours le cas, et comme disposant de ressources matérielles aisées ils sont également proches du pouvoir, c'est leur discours bourré de poncifs qui domine la vie politique en France, un discours face auquel tout le monde ou presque, y compris beaucoup de pseudo-réacs tente plus ou moins maladroitement de se justifier.

 

Tout se dit à l'aune de ces stéréotypes tous bidons...

 

Ainsi un homme plutôt sensible et cultivé, parlant d'une certaine manière, polie et pondérée, ne peut être qu'homosexuel. Ce serait juste amusant et plutôt ridicule si cela ne s'accompagnait d'un harcèlement se voulant bienveillant sur le pauvre hère pour qu'il fasse son "outing" et s'accepte enfin tel qu'il est. Maintenant, depuis quelques années, cela s'étend aux jeunes filles et jeunes femmes "garçons manqués" qui sont obligatoirement, selon les stéréotypes des "transgenre" qui s'ignorent. Ceux qui sont accrochés à ces stéréotypes ne se sentent pas vraiment concernés par le bien-être des homosexuels et des transgenre dans cette société.

 

Un gros vit forcément un mal-être, un maigre est un ascète, une jolie femme une idiote, ou alors une folle aliénée par des critères de beauté paternalistes etc... 

 

Il s'agit juste de se donner et de renvoyer une bonne image de soi aux autres.

 

De la Vanité quoi...

 

On ne peut pas être catholique et de droite et épanoui, à leurs yeux c'et impossible (à droite on est automatiquement un nostalgique soit du nazisme soit du fascisme mais sans le dire). On n'a pas le droit de toutes les façons. Excepté si l'on est le catho (puceau, pucelle) de service, celui qui met en lumière les autres. ou le méchant estampillé facho, l'épouvantail de service quant à lui...

 

...Finalement rien n'a changé.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury - Grandgil

 

illustration empruntée ici

Commentaires