Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Gaule contre le pouvoir de l'argent

Imprimer Pin it!

macrongalette.jpgMacron ironise sur les gaulois mais se verrait bien en monarque visiblement. Pour l'instant cela ne semble pas encore convaincant (voir fig 1 ci-contre, empruntée )

 

J'avais aussi :

 

Emmanuel Macron a la Gaule devant lui quand ils parlent des français. Évoquer la nation rappelle toujours la Gaule au président...

 

Mais ce n'est pas dans ma nature de faire des jeux de mots lourdement allusifs aussi lamentables.

 

Il s'est amusé mardi à comparer les danois, « ce peuple luthérien, qui a vécu les transformations de ces dernières années », et les français « gaulois réfractaires au changement » après avoir dit que le peuple danois n'existait pas, tout comme la culture française il y a quelques mois (voir à ce lien). En passant, on constate que dans certains cas on a le droit de rappeler la Foi religieuse traditionnelle dans un pays et en même temps d'affirmer que l'on combat cette affirmation des peuples à vivre pleinement leur identité, tous les fameux nationalismes que not'président dit combattre (voir ici).

 

Les z-heures les plus sombres toussa, le même vieux discours moralisateur qui ne fonctionne plus puisque d'Orban à Salvini, en Espagne, en Allemagne (un exemple à ce lien) de plus en plus de citoyens en ont un ras le bol absolu de la politique désastreuse de l'Union Européenne, en particulier sur l'accueil qui devrait être sans restrictions à entendre les thuriféraires de Bruxelles et Luxembourg (Eux bizarrement n'en ont ni dans la chambre d'amis, ni dans leurs jardins).

 

Ces petites phrases sont distillées régulièrement dans la presse et les sites dits alternatifs sciemment pour créer le fameux « beuze », raison pour laquelle j'ai attendu un peu pour ce texte, pour surtout ne pas entretenir ce bruit médiatique autour de Manu. Ce n'est qu'un autre écran de fumée après les fuites de l'affaire Nyssen afin de faire oublier Benalla, ses flingues, son logement de « fonction » dans les ors de la République, et les autres nervis et fayots n'ayant comme seule mérite que d'avoir un certain talent pour lécher les bottes...

 

Les mauvais esprits, je me garderai bien de l'être, auraient cité l'exemple de Philippe Besson devenant ces derniers jours consul à Los Angeles (Hollywood toussa) je me garderai bien de le faire (voir source)...

 

Je suis gaulois, indocile, insolent et espiègle (private joke) et en plus je n'ai même pas honte. J'aime les grandes tablées, même si l'on n'y mange pas forcément du sanglier, que l'on n'y doit pas de l'hydromel. J'aime les polémiques, le pouvoir des mots Je ne suis pas réfractaire à tout changement mais je ne vois pas pourquoi celui-ci serait forcément positif. J'y suis réfractaire pour cette légère nuance. Rappelons de toutes façons que ces changements ont toujours de lourdes conséquences sur la vie des plus pauvres, des précaires ce dont il est vrai les milieux aisés qui soutiennent Macron se fichent complètement à l'exception des pauvres plus « exotiques ».

 

Comme tous les bourgeois bien-pensants ils choisissent « leurs » pauvres...

 

En quoi le changement est-il indispensable ? En quoi une réforme consistant surtout à appauvrir un peu plus les français à chaque fois serait-elle forcément souhaitable ? En quoi une baisse de salaires déjà peu conséquents est-elle un progrès ? Et qu'on m'explique la raison pour laquelle les personnes handicapées devraient accepter sans rechigner la baisse de leur AAH (il faut dire que ce n'est pas un électorat intéressant pour les adeptes de la « start up nation ») (voir ma source à ce lien). Entre l’éditorialiste qui souligne que certains retraités on s'en fiche qu'ils soient mécontents puisque de toutes façons certains seront morts en 2022 lors de la prochaine présidentielle.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

(illustration prise ici)

Commentaires