Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'ignorance et la sottise en marche

Imprimer Pin it!

Flat-Earth.jpegL'ignorance et la sottise vont souvent de pair, cela se vérifie souvent au cours de l'histoire. Je ne crois pas personnellement au merveilleux « bon sens » inné qu'aurait les personnes dites « simples » n'ayant rien appris, moins « pourries » que les savantes. Ce « merveilleux bon sens » mène le plus souvent à massacrer dans la population ceux ne ressemblant pas à tous les autres. Ce n'est qu'une manière de se rassurer de la part des ignares. Je ne pense pas non plus que tout savoir s'apprend à l'école. Ce désir d'apprendre part de la volonté de s'élever de la part de ceux en faisant preuve. Et parfois ils apprennent par eux-mêmes. Tous finissent par comprendre que cela demande un effort, du travail, que cela ne se fait pas en claquant des doigts.

 

Pourtant, le savoir est remis en cause de multiples façons...

 

D'aucuns parmi les scientifiques eux-mêmes, on ne sait trop pourquoi, comme André Pichot remettent en question l'histoire des sciences sur la base de paradigmes que l'on a un peu de mal à entrevoir (ou trop bien), (voir à ce lien)

 

L'hyper-féminisme, la communautarisation des individus mènent à donner à la sottise et l'ignorance de plus en plus d'importance au nom de la lutte contre le racisme, les stéréotypes, et j'en passe (voir cette vidéo où la femme s'exprimant est une universitaire). Il faudrait remplacer cela par d'autres normes, évoquer la magie, la sorcellerie pourquoi pas ? Pour ne risquer de ne complexer, de ne blesser personne, dans l'idée du « il ne faut pas stigmatiser ». Le savoir serait stigmatisant pour des populations d'origine immigrée se sentant inférieures de ce fait.

Il y a bien une solution que j'ose à peine et timidement suggérer ici, ça s'appelle étudier, travailler, par soi-même ou à l'école, à l'université. Mais suggérer ça c'est outrepasser les bornes, dépasser les limités de la bienséance idéologique...

 

Cette dame dans la vidéo parle de la fameuse « pomme de Newton » comme d'un instant où d'un coup il aurait tout compris. Il n'est pas certain que cette anecdote ait eu lieu comme elle a été racontée, elle synthétise, résume le travail de toute une vie du scientifique sur la question.

 

Rien de magique là-dedans, cela s'appelle la raison, toute une vie de réflexions menée par la rationalité.

 

On aurait beau invoquer celle-ci face aux adeptes acharnés de la « flat earth » ou « terre plate », théorie délirante trouvant des adeptes dans la couche la plus jeune de la population, celle qui passe son temps sur le net et ne sait pas plus que ses aînés trier les informations qu'elle y trouve (voir à ce lien les chiffres inquiétants sur ce sujet).

 

Je ne parle même pas ici de ceux qui sont persuadés que la terre est creuse et qu'aux pôles ont peut accéder à des continents tempérés réservés selon l'individu qui en parle à des extra-terrestres, une secte omnipotente et puissante, les juifs, les meilleurs d'entre nous, ou les pires. Savoir que certains parmi eux ont du pouvoir est terrifiant en soi. Quand on objecte le fait qu'il n'existe aucune preuve, aucune trace de tout ça, bien entendu on est du côté des comploteurs.

 

Les fameux « digital natives » sont complètement perdus dans le déluge d'infos et renseignements contradictoires du web et soumis à leur arbitraire...

 

Il faut dire aussi que l'on trouve sur le web tout et son contraire, qu'il n'y a plus de vérité évidente « de facto », puisque ce qui est écrit, illustré d'images semble souvent malheureusement plus vrai que le savoir dit « académique ». Certains pensent même qu'ils n'ont besoin de personne pour apprendre et savoir puisque en un « click » ils croient avoir l'info nécessaire.

 

La personne remettant en cause le savoir dit « académique » devient une « initiée », quelqu'un qui sait, qui voit ce qui est derrière la trame et il est impossible de la ramener dans l'autre sens. Quand on sait que l'ignorance et la sottise mènent obligatoirement à la violence c'est pour le moins inquiétant.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

illustration prise ici

Commentaires