Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Un racisme autorisé ?

    Imprimer Pin it!

    racisme, société, politique, africains, citoyenneté, amaury watremez

    L'auteur de ces lignes se fera sans doute accuser de tout ce qu'on veut, il se demandera toujours pourquoi quand on parle d'antiracisme on ne met pas le mot au pluriel...

     

    Dans la vie quotidienne, beaucoup l'auront remarqué sans doute. Quand une personne d'origine africaine demande son chemin, un renseignement, quoi que ce soit, dans la plupart des cas -je n'ai pas dit dans tous- elle le fera avec une autre personne de la même origine et non à un blanc, l'ignorant complètement. Quand un blanc rend malgré tout service, que l'on ne peut faire autrement, on se hâtera de toujours demander un deuxième avis à une personne de la même « communauté ». Comme si on ne pouvait pas avoir confiance dans le blanc, comme s'il allait forcément mentir.

     

    Ce genre de comportement qui est clairement un refus de communiquer quoi que ce soit avec une autre « communauté » ayant une couleur de peau différente peut s'appeler comment ? Ce ne serait pas du racisme finalement ? Et du puissant ? Et du costaud ?

     

    On me rétorquera certainement que « oui mais c'est pas pareil », « c'est à cause du racisme des blancs, de la colonisation, de tout ce que les noirs ont subi avec l'esclavage », toute la pleurnicherie d'excuse habituelle. Évidemment, à ce point de la conversation les semeurs d'excuse oublieront de rappeler l'esclavagisme maure ou le fait que des princes africains aient vendu parfois leurs peuples aux européens. Il ne faut pas parler de tout ça, l'esclavage c'est d'abord les blancs, le racisme c'est d'abord les blancs, le clientélisme des riches en Afrique c'est d'abord les blancs...

    Lire la suite