Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'éducation ça compte

Imprimer Pin it!

 éducation, société, politique, avenir, enfance, Emmanuel toddà propos du livre d'Emmanuel Todd sur les évolutions sociétales : la « crétinisation » des élites, la fin prochaine selon lui de la démocratie (voir article de Libération à ce lien)

 

Dans notre société si progressiste, si avancée, les différences d'éducation, dont l'éducation à la culture, n'ont jamais été aussi importantes, si prégnantes, créant des castes tout aussi marquées que celles du « Meilleur des Mondes » d'Aldous Huxley, chacun dans son groupe ravi d'en faire partie, content de sa soumission à un arbitraire pourtant objectivement insupportable, esclaves de leurs pulsions, de désirs étriqués conditionnés par la pub et le storytelling, toutes les histoires sentimentales et, ou mièvres que l'on vend aux peuples pour pas grand chose...

 

C'est un peu plus complexe que la « Veillée des chaumières » qui faisait pleurer Margot mais le principe demeure exactement le même, est étendue à tout le divertissement, ce qui rapporte de l'argent, beaucoup d'argent et en plus c'est un « marché fantastique » le rêve formaté...

 

Nos éditorialistes, journalistes et grandes consciences déclarées proclament un peu partout que l'égalité n'a jamais été autant d'actualité, que le savoir serait accessible sans intermédiaire aucun. Mieux encore nous serions un village global, planétaire Ils s'enthousiasment pour tout ce qui amène selon eux la culture à tous les milieux. Ils veulent des fêtes de la poésie, de la musique, de ceci, de cela. Et comme ils ne sont pas totalement fous et parfaitement hypocrites, ils mettent leur progéniture à l'école alsacienne et autres établissements hyper-sélectifs.

 

Sans le dire bien sûr...

 

On dira aux autres enfants que « oui tu sais mais l'argent ne fait pas le bonheur et il convient aussi d'être jeune, tu auras le temps de réussir des études plus tard, il n'y a pas que ça dans la vie »/

 

Eux savent très bien que rien ne vaut l'apprentissage à « l'ancienne mode », celui que des « pédagogistes » et leurs suiveurs enthousiastes privent les milieux plus simples volontairement. Un crétin docile et polyvalent c'est beaucoup mieux pour qu'il consomme et travaille pour le système économique. On tourne en dérision constamment pour lui la figure de l'être bien élevé, un peu cultivé. C'est toujours un personnage désagréable, antipathique. La bonne éducation cache toujours quelque chose, une ignominie, des secrets inavouables. On me rétorquera que certains milieux dits « bourgeois » en rajoutent dans l'auto-caricature faisant tout pour correspondre au mieux à leur caricature.

 

J'ai toujours été surpris de leur manque total de lucidité sur la question...

 

L'éducation est restreinte de plus en plus à sa portion congrue pour les populations précaires. On ne leur accorde que le minimum, en gros le précepte imposant d'être gentil avec tout le monde. Dans le même temps on les encourage dans un pseudo individualisme les amenant à penser que s'ils veulent quelque chose, s'ils ont envie de quelque chose, ils en ont le droit. Non pas qu'ils en aient vraiment le droit dans les faits d'ailleurs. Ils n'ont comme tout le monde qu'une laisse virtuelle à laquelle le pouvoir donne du mou selon ce qui l'arrange ou non C'est simplement une autre manière de détruire les liens entre les personnes, toutes les valeurs communes permettant de vivre en bonne entente les uns avec les autres. Une « décence commune » en quelque sorte...

 

En attendant l'hypnopédie, ou une ingénierie génétique encore plus hardie, plus audacieuse permettant de passer complètement l'étape de l'apprentissage. On peut imaginer sans être adepte de la SF la plus échevelée que bientôt on pourra télécharger ce que l'on veut dans les cerveaux humains, ou ce qu'il en reste. Certains cadres de Google y songent très sérieusement...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

illustration prise ici

 

Commentaires