Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'arrière-cour de la République

    Imprimer Pin it!

    politique, alexandre benalla, société, Macron, barbouzes, amaury watremezL'affaire Alexandre Benalla (voir à ce lien) secoue le Landerneau depuis quelques jours. Ce proche conseiller de Macron et responsable de sa sécurité a été filmé en train de casser la figure à un jeune homme et une jeune femme durant une manifestation du 1er mai. Il serait proche de Karim Achoui, avocat du « milieu » (voir ici) et de l’inénarrable Jawad, logeur des terroristes du 13 novembre (voir par ). C'est loin d'être le seul dans son genre, on en trouve à tous les niveau. Ce genre de personnages a toujours un talent particulier pour le cirage de bottes, le léchage de Q...

     

    Un CV remarquable cet Alexandre en quelque sorte...

     

    Un CV qui fascine certains de ses contempteurs qui ne voient pas pourquoi l'on n'agirait pas comme Alexandre pour s'élever dans la société lorsque l'on n'est doté d'aucun talent particulier, d'aucune culture.

    Lire la suite

  • Y'aura-t-il encore des Blanche de la Force ?

    Imprimer Pin it!

    carmélites de compiègne, blanche de la force, religions, christianisme, société, politique, bernanos, amaury watremezLe 17 juillet 1794 les carmélites de Compiègne ont été exécutées à la barrière de Vincennes, et parmi elle la petite Blanche de la Force (voir à ce lien). Cet événement est rappelé par des affreux « réacs » comme moi, mais la plupart semble ignorer qui était cette jeune fille ? Dans la pièce de Georges Bernanos et du père Bruckberger alors qu'elle aurait pu échapper à la mort, elle s'avance d'elle-même en chantant d'une voix claire à la fin vers l'échafaud plutôt que de survivre à genoux. Et juste survivre. Notre époque ne peut absolument pas comprendre son acte tout comme elle ne comprend rien à la foi en elle-même perçue comme une maladie mentale, de l'hystérie...

     

    ...Et quand un chrétien vit sa foi en vérité. Ce qui l'oblige à le manifester dans sa vie publique. Il est forcément « traditionaliste » ou pire encore, un intégriste. Celle-ci devrait être vécue comme une sorte d'hygiène de vie, un auto-coaching pour être gentil avec tout le monde, bien se comporter sans que cela ait de réelles incidences plus profondes. Quant à pratiquer les sacrements là c'est le « pompon » ! On est nostalgique des « ordres noirs », les fameux...

    Lire la suite

  • Et si vous sortiez de votre torpeur ?

    Imprimer Pin it!

    mondial2018, société, politique, émeutes champs elysées, amaury watremezA la suite de la victoire de l'équipe de France au Mondial FIFA de football 2018 des salopards ont saccagé le centre de Paris mais pas seulement. Ils ont fait ça non pas pour fêter de manière un peu turbulente cet événement sportif mais pour montrer leur haine et leur envie d'en découdre avec toutes les institutions françaises ayant une autorité. Sur les chaînes de télé « tout info » on ne parle que « d'incidents » et rien d'autres, alors qu'il s'agit de moments beaucoup plus graves. (voir à ce lien). En toute impunité des bandes très bien identifiées ont déferlé sur nos villes (voir ici pour Lyon entre autres).

     

    Personne ne doute des valeurs intégrantes du sport, de sa puissance pour transmettre une éthique, un sens de l'autre et des responsabilités et en particulier les sports collectifs. Mais encore faut-il que ce désir d'intégration existe réellement, or ce n'est pas parce qu'on décrète que c'est le cas que ça l'est. Ce n'est pas quelques beaux discours qui y changeront quoi que ce soit.

    Lire la suite

  • Supporter Total te remercie

    Imprimer Pin it!

    total.jpg

  • Du confort intellectuel en politique (mais pas que)

    Imprimer Pin it!

    politique, société, football, sport, amaury watremez, troupeauLa première fois que j'ai été saisi par le conformisme en politique, la sottise grégaire, l'intolérance, c'est en 1983,1984. L'époque était dure, elle cumulait, il y avait la « main » « Touche pas à mon pote » et les disques contre la famine en Éthiopie. La main était censée défendre la différence mais tout le monde devait la porter, cherchez l'erreur....

     

    Quant à la famine des éthiopiens, je suggérais un jour innocemment en classe de seconde que les élèves plutôt que d'acheter les disques pouvaient tout aussi bien faire le sacrifice de leurs vacances d'hiver ou d'été, voire de quelques jours d'icelles, que cela serait sans doute plus efficace que quelques pleurnicheries...

     

    Ce fut l'hallali...

     

    Comment, quoi ? Renoncer à ses vacances ? Et puis quoi encore ?

    Lire la suite

  • Le retour de la France black-blanc-beur

    Imprimer Pin it!

    coupe du monde, mondial, France, politique, société, amaury watremez

    On devrait dire maintenant le retour de la France racisée, non racisée, genrée, cisgenrée...

     

    Enfin je ne sais plus...

     

     

    « L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels. »

    attribué à Günther Anders dans "L’Obsolescence de l’homme", 1956 alors qu'il s'agit de serge Carfantan.

     

    Je songe aussi à ce que disait Bernanos sur la conspiration contre toute espèce de vie intérieure qu'est la vie moderne.

     

    Un homme politique français ancien militaire, un certain De Gaulle, l'a déjà dit : les français sont des veaux »...

     

    ...Rien ne change.

    Lire la suite

  • T'es pas dehors à klaxonner ami pauvre ?

    Imprimer Pin it!

    politique, société, foot, demie finale, mondialisation, bleus, macron, amaury watremezParait que les maghrébins chantaient la marseillaise plus fort que les autres dans les cafés à Paris dans les quartiers où ils n'auront pas leur haine, paraît même que celles qui avaient des voiles elles étaient super patriotes, elles avaient des drapeaux dans les turbans toussa, c'est génial la diversité toussa, tu 'ois, c'est la fête, Paris est une fête, et la culture française c'est une soirée festive avec de la mixité toussa, black blanc beur, tous tellement sympathoches, qu'est-ce que c'est sympa !
     
     
    Enfin la diversité, attends, t'emballe pas, les pauvres, les pue la sueur on les aime bien exotiques mais faut pas croire qu'ils peuvent habiter la ville qu'est une fête, c'est plus pour eux, ça, ils votent mal, ils écoutent des musiques qui sont mal vues, non n'en demande pas trop hein ?
     
     
    La culture française ça se réduit à boire une binouze avec des potes et entre deux on s'en fout en gros ...
     
    Faut pas gâcher la fête !
     
    T'as pas envie de faire la fête ? T'as pas de coeur on te dira, ça justifie tout, t'es un méchant, et si ça se trouve même tu es un sale réac, salaud va !
     
    Les salariés qui ont à peine de quoi vivre, on s'en fout !
     
    Les retraites ? On s'en fout !
     
    Les SDF sans espoir de jamais s'en sortir on s'en fout !
     
    C'est la fête, merde, la fête au foot, arrête de rêver que tu puisses faire quoi que ce soit pour nous empêcher d'imposer ça à tout le monde !
     
    Le plan pauvreté reporté aux calendes grecques ? On s'en branle ! Puisqu'on te dit que c'est la fête et que la France diverse c'est génial et tellement sympa !
    T'es pas dehors à klaxonner, t'attends quoi ?
     
    C'est génial la mondialisation ! T'auras encore plein de moments de fête comme ça !
    Mais surtout pas de gourance tu fermes ta gueule en cas de réforme des retraites, de ton statut et tout ! Le CDI tu crois vraiment que ça va encore durer comme ça des lustres ? Le CDI c'est pas pour les pauvres, pas pour le peuple, c'est pour les possédants, ceux qui sont loin, très loin de la diversité qu'on t'impose, des coutumes médiévales (une autre culture tu comprends c'est pas grave hein ?).
     
    Cela ça te regarde pas et puis tu peux pas comprendre, toi on te demande juste de revoter encore et encore pour nous, sans te poser de questions sur la déconstruction du peuple, de la nation, de ses idéaux, de ce qui la liait auparavant. On s'en fout, on est en finale et il y a encore baballe avec nous dimanche, c'est dingue comme c'est sympa, t'es pas d'accord ?
     
    T'es pas content que les belges ils aient perdus ?
     
    Ils sont cons les belges ! Ils sont bons qu'à faire des bonnes blagues en fin de banquet tu crois pas ? Mais on les aime bien quand même...
     
     
    Et surtout, surtout ta conscience hein tu la laisses au vestiaire demain aussi...
     
    Demain on a plein de réformes à faire, tu verras, elles sont super sympas aussi...
     
     
    Sic Transit Gloria Mundi, Amen
     
    Amaury - Grandgil

  • Stéréotypes et baballe au pied

    Imprimer Pin it!

    sport, football, société, politique, macron, russie, amaury watremezAu moment où j'écris ceci, je ne sais pas encore le résultat du match France-Belgique, dont je me contrefiche mais le détail a son importance...

     

    ...En ce moment je me demande si Macron ne va pas encore nous sortir l'escroquerie de la France « black, blanc, beur » pour remonter dans les sondages et continuer à détricoter tranquillement notre système de protection sociale alors que tout le monde ou presque s'en fout. Et le pire est que ça peut marcher. Les français sont habitués aux Munich politiques, ils n'osent penser qu'il y a d'autres manières de voir les choses. Non ils préfèrent plier l'échine, râler virtuellement, seulement virtuellement, toujours virtuellement et s'en tenir là parce que :

     

    « tu comprends moi j'ai des enfants » « moi j'ai un boulot sensible », « moi je suis responsable hein tu sais ... »...

    Lire la suite

  • La France pré-insurrectionnelle à Nantes

    Imprimer Pin it!

    politique, société, émeutes, nantes, policier, jeune tué, amaury wattremezA Nantes des émeutes selon le vocable employé par les médias ont lieu chaque nuit depuis quelques jours (voir à ce lien). Enfin des émeutes...

     

    Le mot me paraît mal choisi et bien prudent, on pourrait parler de situation largement pré-insurrectionnelle. Quant à la photo de la marche « blanche » pour le jeune et pauvre innocent tué par le policier elle rappelle une « libanisation » rapide de ce pays...

     

    A l'origine de ce bazar complet, de cet échec patent de l'autorité de l'état on trouve comme prétexte la mort de cce gosse d'une cité impliqué dans différents trafics tué par un l'agent des forces de l'ordre. Rien ne justifie la mort d'un jeune, quel qu'il soit, quels que soient ses actes mais cela devait bien finir par arriver dans des zones de non-droit où seule la force, la violence, la brutalité sont comprises. Dans ces zones, ce ne sont pas seulement les policiers, les gendarmes, les pompiers, les services d'urgence qui ne peuvent plus y aller mais aussi l'EDF, les services de distribution d'eau qui ne se risquent que très rarement à envoyer des lettres de réclamation dans ces coins là. On les comprend très bien évidement.

    Lire la suite

  • Des travelos flamboyants aux personnes trans

    Imprimer Pin it!

    politique, sexualité, personnes trans, homosexualité, politique, amaury watremezL'auteur de ces lignes, mézigue, ne croit pas que la normalité soit quelque chose d'absolument intangible. Je pense même qu'elle n'existe pas, il y a une infinité de cas particuliers parmi les êtres humains. Mais comme le souligne un père de l’Église avec raison, « tout m'est permis mais tout ne m'est pas profitable ». Il y a un nécessaire équilibre certes très rare, à atteindre ou chercher à atteindre...

     

    Un de mes proches a travaillé au début de sa carrière à Montmartre. Il avait pour clientèle les travestis de Pigalle. Il les croisait également le matin au café mal rasés. Il m'a dit combien ces personnes étaient d'une tristesse rare à cause de leur mal être, bien loin de l'image des travestis flamboyants et extravertis de la « Cage aux folles », de « chez Michou » ou ailleurs au comportement que beaucoup, y compris parmi les bien-pensants, attendent encore des homosexuels qui se doivent d'être le « pédé de service », qui ne sont définis par les autres que par leurs penchants sexuels...

    Lire la suite

  • Monsieur de La Palice, MacMahon et Nicole Belloubet

    Imprimer Pin it!

    Nicole Belloubet, Redoine Faïd, évasion, justice, politique, société, amaury watremezJe fais partie d'une famille où le verbe est roi. Une personne ne sachant pas s'exprimer, n'ayant pas le goût des mots et le sens de la formule tranchante avait du souci à se faire à notre table. Ce sens des mots, ce goût du verbe et de la "disputatio" n'est pas une question de culture ou d'érudition. Il naît souvent d'un trop-plein de sensibilité au monde, qu'il faut bien canaliser ou duquel il faut bien se protéger.

     

    Les vérités pontifiantes et d'une évidence rare énoncées avec beaucoup de sérieux nous ont toujours fait hurler de rire. Nous n'aurions pas invité Nicole Belloubet, nous l'aurions évitée

     

    La Palice pour mémoire est l'auteur de phrases immortelles comme "Quelques minutes avant de mourir il respirait encore" ou bien "Quand la pluie tombe elle mouille le sol" ou enfin "Le vainqueur a remporté la victoire" et le fameux "Le jour de sa mort a été le dernier jour de sa vie" . Il est resté dans la mémoire collective qui lui rend hommage dés qu'elle le peut lorsque quelqu'un prononce une formule dans le même genre, une évidence proférée souvent pour flagorner le pouvoir. Cette postérité moqueuse n'est pas de sa faute mais de celle de ses soldats qui ramenant son corps d'Italie chantèrent :

    Lire la suite

  • Pas mon genre ...

    Imprimer Pin it!

    politique, sexualité, LGBT, gay pride, passages piétons arc en ciel, société, sexe, amaury watremezLa première fois que j'ai entendu parler des "théories du genre" et non des "études de genre", c'était dans le cadre d'un stage en 2009 dans la grande maison dont je fais partie : on s'y tutoie tous, on s'y aime tous, on est tous pour le "vivrensemble", j'ai nommé l'Éducation Nationale. Ce stage n'était pas obligatoire bien sûr mais fortement conseillé. Qui n'y assistait était sans doute un salaud un peu trop genré. C'était sous le ministère de Luc Châtel et je tiens à disposition de mes lecteurs de droite qui en douterait la convocation officielle à la chose...

     

    Les dégâts, les innovations sociétales n'ont pas commencé ave Najat Vallaud-belkacem, tant s'en faut.

     

    La causerie, sans possibilité de poser des questions à la "missionnaire" venue nous porter la bonne parole, était un long défilé de dogmes et lieux communs dont la moindre contradiction valait déjà au trublion des regards courroucés et un sermon bien senti pour lui remonter les bretelles. Il n'y avait pas encore de menaces de judiciarisation. La jeune femme nous dispensant ces vérités officielles était visiblement de ces bourgeois en rupture de ban, comme l'indiquait son look "col claudine, petit carré etc...".

    Lire la suite