Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Adresse aux baby-boomers

    Imprimer Pin it!

    Il y a des exceptions (confirmant la règle, il y en a toujours), je ne généralise pas une seconde. Il existe des baby-boomers qui n'ont pas seulement songé à jouir le plus possible d'une société de consommation à outrance qui finalement n'aura pas duré très longtemps dans sa formule ouverte à tous. En 2018, et de plus en plus, la fameuse classe moyenne qui en profitait se paupérise très rapidement, seuls les très riches bénéficient des largesses du système économique.

     

    Et cela baby-boomers c'est en grande partie de votre faute. Vous vous lamentez de ce que déjà vos enfants et petits enfants vous haïssent mais ils ont des raisons...

    Lire la suite

  • Exodus remake

    Imprimer Pin it!

    politique, aquarius, société, migrants, storytelling, europe, amaury watremezQue l'on ne se méprenne pas (certains se méprendront quand même mais on s'en fout) :

     

    Le but de cet article n'est pas de condamner et accuser de tous les maux des migrants qui en somme sont pour la plupart de pauvres hères manipulés pensant trouver leur compte dans un départ pour l'Europe. Depuis des décennies de décolonisation lumineuse et teeellement heureuse ils sont tiraillés entre des théocrates haineux et violents et des dictateurs sans scrupules. ils meurent de faim et de privations de liberté, souffrent mille morts alors qu'on leur avait promis le rêve, la fin de leurs malheurs sans se poser la question une seconde de leur bien-être, de leur intégration dans les pays occidentaux.

     

    De plus, il ne faudra surtout pas se poser la question de notre capacité à les accueillir, de nos facultés d'intégrations alors que déjà de nombreuses personnes sont en voie de paupérisation en France en nos temps de casse sociale.

    Lire la suite

  • L'extrême droâte a bon dos

    Imprimer Pin it!

    Médine, bataclan, musique, bataclan, rappeur, médine, islamisme, amaury watremezJe ne ferai pas ici de la publicité pour un rappeur décérébré (pléonasme) proche du CCIF, clairement islamiste bien que les "z-inrocks" et "le Monde" me prétendent que ces textes sont du second degré (du second degré très subtil alors). Ses textes sont suffisamment explicites, je m'étonne d'ailleurs, comme tous les types se plaignant que l'on entrave leur liberté d'expression il n'assume pas du tout ces propres convictions. Il a accusé l'extrême droâte de vouloir entraver celles-ci copiant sa copine Mennel (voir l'article du Monde). Il ne trompe pas grand monde...

     

    Pour un rappeur moderne et multicul, il retarde un peu dans sa défense en entonnant ce genre de refrain pleurnichard devenant de plus en plus insupportable, répété tel un mantra obsessionnel. Accuser quelqu'un d'être d'extrême-droâte est d'une extrême pauvreté de raisonnement.

     

    Encore maintenant cette accusation terrorise, leur inflige une peur panique tous les éditorialiste dits "politiquement incorrects" à quelques exceptions dont Zemmour. Ils donnent quasiment tous des gages de "bonne vie et mœurs" aux petits censeurs d'une expression politiquement censée être pluraliste. Dernièrement, dans une revue pourtant "non conformiste" voilà que je lis l'éloge d'un livre certes bien écrit décrivant la montée d'un parti "fââchiiiste" dans une France bien entendu cauchemardesque.

    Lire la suite

  • "Les écrans et les enfants d'abord"

    Imprimer Pin it!

    addictions, smartphone, ordinateurs, internet, amaury watremezBien sûr, dénoncer l'addiction aux écrans sur internet a quelque chose d'ironique. C'est un peu comme un drogué qui clamerait qu'il faut dire "non" aux drogues tout en se faisant une ligne de "coke". L'auteur de ces lignes l'avoue aussi bien humblement, comme beaucoup il est "addict" au net. Ce qui m'amuserait ici est que des lecteurs m'accusent sous ce billet d'être accroc au web, ne voyant pas la contradiction dedans.

     

    Internet est un outil, et seulement un outil, comme l'est le livre, un outil permettant l'accès à la culture mais bien entendu tout le monde sait que ce n'est pas la culture qui intéresse réellement les internautes, y compris ceux se récriant, mais le porno et le défouloir virtuel que le réseau permet, dans une pseudo impunité...

    Lire la suite

  • Boudard et Céline c'est kiffe kiffe

    Imprimer Pin it!

    Boudard, la métamorphose des cloportes, livre, amaury watremezJ'aime particulièrement le film "la métamorphose des cloportes", scénarisé et dialogué par Audiard, réalisé par Pierre Granier-Deferre, la vérité de ses décors parisiens, la noirceur de l'histoire et des personnages et puis bien sûr la fin. On a quand même rarement entendu manière plus sensuelle de traiter quelqu'un de "Dupont-Lajoie". L'autre avantage du long métrage est qu'Audiard n'y "audiardise" pas trop, fait moins dans le bon mot qu'à l'habitude ou dans le truand farcesque.

     

    Audiard est devenu une statue du commandeur du cinéma français. Certes une statue qui se marre avec la casquette vissé sur le crâne mais pas le droit de dire ce que l'on pense de cézigue dans certains films où il aurait mieux fait de s'abstenir, pas le droit de remarquer que parfois il se laissait aller à ses facilités dans la jactance. Il le reconnaissait d'ailleurs souvent lui-même, lui qui était amoureux de la littérature. Il est vrai qu'un ratage du "petit cycliste" vaut plusieurs comédies française actuelles.

     

    Faut reconnaître, faut avouer...

    Lire la suite

  • L'humour potache devant la justice

    Imprimer Pin it!

    adolescents, cordes, société, politique, dérision, amaury watremezOn vit vraiment une époque médiocre marquée par un déplorable esprit de sérieux, ce qui suit en est la preuve. Il interdit la dérision, la vraie, souvent confondue avec la haine et les insultes, l'esprit d'irrévérence qui fût un temps une des plus grandes gloires de ce pays, une terre où l'on pouvait encore dire son fait à l'imbécile, au fanatique, au débile sans risquer de judiciarisation express pour "irrespect" de convictions ou comportements abscons (comme la lune).

     

    Je viens donc de lire cette information dans "le Canard enchaîné" d'aujourd'hui, elle me stupéfie et m'attriste profondément. Des collégiens de Cordes dans le Tarn avaient réalisé un petit journal sur des copies doubles, et se l'échangeaient dans la cour pour bien sûr se moquer des profs et des grandes personnes de l'établissement. Ce n'était pas bien méchant et ils avaient pris soin de ne pas en faire de la publicité. Ils n'avaient rien mis en ligne, n'avaient pas créé de groupe haineux de réseaux dits sociaux. C'est plutôt sympathique ce rapport direct à l'écrit, ça donne de l'espérance.

     

    Il ne contenait ni injures au physique, ni racistes, ni quoi que ce soit d'ambigu ou de calomnieux, juste de l'humour potache, de la causticité adolescente...

    Lire la suite

  • Salauds de mâles blancs

    Imprimer Pin it!

    sexualité, harcèlement de rue, lille, société, politique, citoyenneté, sexe, genre, féminisme, amaury watremezUne campagne lilloise contre le harcèlement de rue, initiée par le conseil municipal de la jeunesse, d'ailleurs retirée depuis avec les excuses d'iceux, condensait tous les clichés actuels en particulier sur le genre, le sexe, les hommes, les femmes en 2018. Parcourant les informations sur le net, j'apprends qu'elle a fait polémique mais par pour les raisons que je pensais, elle gênait car les "gentils" sur les affiches tutoient les femmes ce qui est considérée par les associations féministes également comme une violence insupportable (voir à ce lien).

     

    Personnellement, et je n'étais pas le seul à le penser, ce qui me gênait de prime abord est surtout que tous les méchants "harceleurs" étaient tous de la même origine, de la même couleur de peau, d'affreux mâles blancs bien sûr. Je ne nie pas qu'il en existe, qu'il y ait des gros cons de cette engeance, mais tous ? Les bien-pensants comme à leur habitude ont un talent particulier pour nier jusqu'à la racine le réel. Le réel n'existe pas, le réel dérange, le réel c'est ce qui nous arrange pour justifier nos convictions se disent les bourgeois pédagogues dont les filles dans les quartiers qu'elles habitent n'ont pas à subir de harcèlement de rue.

     

    Sauf bien sûr quand elles vont s'encanailler, s'enjailler dans les "quartiers" avant de rentrer gentiment dans le rang ensuite...

    Lire la suite