Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ceux qui se font peur

Imprimer Pin it!

daech.jpgQuand je demande un peu plus de lucidité sur la problématique de l'Islam dans nos sociétés, je n'ai pas une seconde peur de cette religion et des musulman, encore moins des peuples des Proche et Moyen Orient que j'aime passionnément. J'aime leur sens de l'accueil, leur société encore organique. Je songe par exemple aux maisons des pauvres dans les quartiers palestiniens de Jérusalem. On chercherait vainement de tels gestes de solidarité dans nos sociétés égoïstes. J'aime leur art de ne rien faire, de prendre le temps de vivre et d'aller vers les autres.

 

Rentré en France en 2000 après un séjour de deux ans à Jérusalem Est j'ai eu la désagréable surprise de constater que si dans notre pays on parle beaucoup du "vivrensemble" on ne le pratique quasiment jamais.

 

 La peur ne changera rien aux données du problème, ne résoudra rien. La peur sert d'abord et avant tout les salauds opportunistes qui composent avec la haine pour arriver au pouvoir spirituel voire plus au sein de l'Islam. Beaucoup à droite, et à gauche ?, font déjà littéralement dans leur pantalon. Ce sont tous ceux qui se partagent sur le net ces vidéos de racailles agissant violemment, de fanatiques massacrant, de salopards insultant les femmes dans les rues. Et ensuite d'évoquer la fin du monde, de notre société, la guerre civile, l'embrasement ainsi que d'autres joyeusetés, etc..

 

Ce sont finalement déjà des réflexes de communautés opprimées. C'est réagir comme si nous avions déjà perdu face à la sottise théocratique, comme si nous étions déjà sous la botte de la charia. Et tout le monde ou presque, y compris ces prophètes de mauvais augure virtuels de tout accepter dans la vie quotidienne, sans bouger ne serait-ce qu'un cil.

 

"Parce que vous comprenez, si on dit quoi que ce soit, on est condamné, on risque une amende" se justifient-ils souvent ayant intégré la judiciarisation de toute contradiction de la pseudo vérité officielle, considérant au fond comme les autres qu'être lucide c'est être forcément raciste.

 

"Parce que je veux être tranquille avec ma famille, chacun fait ce qu'il veut tant qu'on me laisse tranquille", croit-il bon de rajouter si l'on n'opine (de cheval) pas de suite à leur précédent argument. En bref, on achète la paix sociale en autorisant tout. Cela en dit long aussi sur la lâcheté de "l'homo consommatorus", sur son incapacité à réagir virilement et énergiquement pour lui et les siens...

 

"Parce qu'on ne veut pas la guerre, qu'on pense à nos enfants" prétendent-ils. Alors que leurs enfants curieusement adoptent tous ou presque dans leur langage, leurs gestes de tous les jours la même attitude que les gamins des "quartiers", se "checkant" et s'appelant "frère" comme les "lascars" des cités...

 

...Ces enfants aussi se partagent ces vidéos qui font peur. Cela les fascine encore plus que leurs géniteurs ayant oublié en route de leur transmettre qui des valeurs morales qui une éducation. Parfois même l'un d'eux se convertit et cherche à tuer un maximum de ses anciens camarades pour la plus grande gloire de son nouveau dieu, croit-il. Mais il n'y a pas de soixante-dix vierges pour lui.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury - Grandgil

 

image prise ici

Commentaires